Territoire de Basankusu

Superficie 21 239 km²
Taille estimée de la population 664 416 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’Administration du territoire)

Secteur du Développement rural

Données mises à jour le 25 mai 2016
Prochaine collecte : 30 août 2016

Le secteur du développement rural dans le Territoire de Basankusu se caractérise par une insuffisance, voire dans certains cas une absence de services sociaux de base. Si le problème s’y pose d’abord en terme quantitatif, il l’y est aussi  en terme qualitatif et surtout d’accès aux infrastructures socio-économiques de base existantes. Qu’il s’agisse des écoles, de centres d’encadrement professionnel, de centres de santé, de la fourniture d’eau potable et d’énergie: une véritable corvée pour la plupart de ménages du territoire.

Le diagnostic participatif mené à cette fin a relevé entre autres:(i)l’accès difficile à l’emploi. Cette situation est en partie liée à l’absence d’une structure de microfinance au niveau local. Laquelle constitue un obstacle à la concrétisation des idées de projets qui auraient pu créer de nouveaux emplois. Conséquence: exode rural pour les jeunes, qui du reste est une fuite d’une main-d’oeuvre agricole potentielle. (ii)L’habitat inconfortable. L’habitat prédominant dans les villages est du type traditionnel constitué d’un ensemble de cases construites en banco et surmonté d’un toit en paille. Conséquence: les ménages sont exposés aux piqûres d’insectes, aux intempéries et aux autres dangers. (iii)carence en eau potable et absence d’assainissement et hygiène.La qualité d’eau est parmi les problèmes récurrents dans la majorité de villages du territoire. Pour les villages desservis par le système de forage de puits(villages assainis),il s’y pose un problème d’éloignement des points de collecte d’eau. Car tout village dispose en moyenne un puit. En outre, le système de gestion des ordures ménagères par l’enfouissement est dérisoire et peu efficace. (iv)l’absence d’énergie par microturbine. (v)la faible structuration des associations locales.(vi)manque d’entretien de routes de desserte agricole.Comme dit-on : « là où la route passe,le développement suit ». Malheureusement dans le territoire, les routes de desserte agricole sont abandonnées à elles-mêmes. L’entretien régulier n’est fait que par le passage de piétons. Seule la Compagnie de Commerce et de Plantations essaie d’aménager quelques unes dans les limites de ses activités agroindustrielles.

De toute évidence, nous pensons que la dotation de Comités Locaux d’Entretien et de réhabilitation  de Routes en moyens financiers et logistiques, permettrait le désenclavement de villages et constituerait une incitation à la production paysanne.En outre, l’implantation de Coopératives d’épargne et de crédit ou de toute autre structure d’appui et d’accompagnement serait la base du développement de la dynamique des initiatives productives au sein du monde rural. Enfin, plaidons l’assouplissement de critères d’intégration de villages au sein du programme »villages assainis »en vue d’améliorer le taux de desserte en eau potable pour la plupart de ménages du terroir.

Formation

Proportion des villages ayant une école dans le territoire 59.90
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des centres d’encadrement professionnel 1.45
Domaines de formation dans lesquels ces centres évoluent

  • Menuiserie
  • Coupe et couture
  • Mécanique auto
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des groupes/centres de développement communautaire pour les populations 0.00

Santé

Proportion des villages ayant au moins un centre de santé dans le territoire 19.32

Infrastructures routières

km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois dernières années 0
km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois derniers mois 0
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois dernières années 43
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois derniers mois 13

Emploi

Nombre d’emplois créés durant les trois derinères années par les coopératives, en faveur de la population rurale et périurbaine 00

Évacuation des déchets

Méthode d’évacuation des déchets la plus utilisée par la population rurale
Proportion des ménages utilisant la fosse arable 0.00
Proportion des ménages utilisant l’enfouissement 100.00
Proportion des ménages utilisant des latrines aménagées 0.00

Energie électrique

Proportion des ménages ayant l’électricité via des kits solaires 0.45
Proportion des ménages ayant l’électricité via un groupe électrogène 0.06
Proportion des ménages ayant l’électricité via une micro-turbine 0.00

Approvisionnement en eau

Proportion des villages approvisionnés en eau potable 4.35
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des sources aménagées 0.00
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des puits de forage 4.35
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable par sources aménagées & puits de forage 4.35
Autres méthodes d’accès à l’eau

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique