Territoire de Faradje

Superficie 13 138 km²
Taille estimée de la population 576 861 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’Administration du Territoire de Faradje)

Secteur du Développement rural

Données mises à jour le 25 mai 2016
Prochaine collecte : 30 août 2016

Faradje est l’une des entités territoriales déconcentrées de la nouvelle Province de Haut-Uelé. Dominé par des plateaux, des plaines le long des rivières, couvert des savanes boisées entrecoupées de quelques rares galeries forestiers le long des rivières et jouissant d’un climat de type tropical avec deux saisons, le territoire pourrait être le grenier de la province de Haut-Uelé si ces potentialités sont exploitées.   

Sécurité alimentaire et nutrition :

L’agriculture est l’épine dorsale de l’économie  de territoire de faradje même si la production vivrière sert avant tout à la consommation locale. le secteur souffre d’un  faible suivi des agriculteurs, manque des semences améliorées, des outils aratoires, absence de la motorisation de l’agriculteur car les engins(tracteurs) mises à la disposition du territoire sont toutes en très  mauvais état (tomber en Paine depuis des années) . Néanmoins, des échanges commerciaux des denrées alimentaires se font avec la cité de Durba, le territoire de Dungu et avec le Soudan du Sud. A cet effet, Faradje étant le grenier de Durba, la réhabilitation de la route nationale n°26 s’avère indispensable. On y trouve l’élevage des bovidés, suidés, caprinés et la volaille, étant à proximité du parc national de la Garamba, la chasse est prohibée et seule la pêche à la ligne avec faible intensité se fait dans les rivières Dungu et Nzoro. les marchés locaux sont organisées dans les grandes agglomérations, un centre commercial au chef lieu du territoire avec des centres de négoce dans les grandes agglomération comme ABA, ABIMVA, BOVI, DJABIR, GIATA, KAMIRO,KANA,KITAMBALA, KUNGBU, KURUKWATA, MARABI, SESENGE, TAVUDRI, NZOPI. Le territoire n’importe pas des produits de champs comme riz, maïs, haricot, arachide, manioc,… tous est produit sur place seule les manufacturés comme le sel, piles, sucre, lait sont importés. La  motorisation de l’agriculture est au ralentie à cause des tracteurs dotés par le gouvernement qui sont tous tombés en Paine et restent sans réparation.  

Routes de desserte agricole :

Le territoire étant à vocation agropastoral, les routes de déserts agricoles longs de plus de 1112 km n’étant pas en bon état défavorise le développement de l’agriculture (évacuation des produits vers les centres de consommation et des marchés, échange entre agriculteurs, motorisation de l’agriculture) ce qui fait que pour certains agriculteurs vaut mieux diminuer la quantité à semer au lieu de voire pourrir sa production en route soit dans le champ.

Emplois agricoles :

Le territoire regorge plusieurs terres arables, des grands atouts du point de vue agricole mais qu’il n y a pas vraiment d’emplois agricoles. Plusieurs fermes et plantations ont cessés de fonctionner alors que ceux dernières pourraient employer plusieurs personnes et d’autres en activité pour le moment sont  par contre du type familial et ne recrutent que un petit nombre des  techniciens à temps partiel et même de fois à de travaux spontanés.

Santé :

Le Territoire possède 4 hôpitaux, 49 centres de santé avec faible capacité d’accueil,  d’accessibilité pour certains centres de santé, et de médicament dans la partie sud-ouest de territoire faute de route mais Il faut signaler que dans l’ensemble, grâce  à l’appui du gouvernement et des partenaires qu’il ya eu une diminution de prix des soins et une disponibilité des médicaments traceurs dans les zones de santé. Au delà de la disponibilité des médicaments, il y a toujours un problème des soins spécifiques qui doivent être référés faut des médecins spécialistes, équipements et du matériels adéquats sur place. Un  programme de renforcement des capacités régulier pour les médecins et les infirmiers serait un des éléments aussi pour améliorer la qualité de soins dans les Zones de santé du territoire.

Energie :

Un faible accès en énergie solaire et par moteur électrique caractérise le territoire de faradje alors que celui-ci possède des atouts en termes de chutes, rivières qui pourraient servir presque toute la province si des projets d’investissements en énergie sont appliqués et/ou mis en œuvre. La population face aux dégâts que causer l’énergie pétrole (incendie de cases, villages par maladresse des certains) à introduit un autre système d’éclairage surtout en utilisant plusieurs piles sur un tronc d’arbre puis le connecte à une ou plusieurs ampoules. L’installation d’un barrage/turbine électrique dans le territoire favoriserait le développement des petites industries et de l’agriculture.

Eau, Hygiène et assainissement :

Des actions d’éducation pérennante sur les notions d’hygiène et d’assainissement sont indispensables dans le territoire car plusieurs ménages n’ont pas la notion de gestion des déchets. Des activités de propreté sont faite mais les déchets mal gérés ce qui entraine des maladies d’origines hydriques. Quelques villages seulement ont accès à des sources aménagées encore fiable mais la grande majorité des villages et ménages utilisent des sources non aménagées et des rivières pour avoir de l’eau. Un nombre réduit des puits a été construit par les partenaires du gouvernement mais ceux-ci reste insignifiant.

Dynamique communautaire :

Un nombre très faibles d’associations communautaires et paysannes, quelques associations religieuses et la FEC sont ceux qui fonctionnent et encadre un tout petit peu la population bien des efforts en terme d’opérationnalisation, de régularisation, de renforcement des capacités, d’appui institutionnel restent à faire pour avoir une vraie dynamique communautaire dans le territoire.

Encadrement ecclésiastique :

L’église catholique domine la vie religieuse des populations du territoire avec plusieurs paroisses et Chapel dans les chefferies et groupements, des activités d’encadrement spirituel sont faites et dans certaines paroisses avec les jeunes.une autre confession religieuse protestante c’est la CK20 qui a aussi des paroisses un peu partout dans les territoires. Une chose est sure, si les religieux avaient plus d’initiatives et de moyen la communauté qui les obéir pourrait bénéficier de plusieurs encadrement.

Accès à l’information et au divertissement :

Plus de 4 radios communautaires de proximité sont opérationnelles dans le territoire mais souffrant de plusieurs difficultés (techniques et financières), un encadrement technique pourrait améliorer la qualité de service qu’offrent ces radios. Les relais avec d’autres radios nationales et internationales ne sont pas possibles à cause de faible matériel que possède les radios. Des émissions locales sont produites et quelques divertissements sont faites tant soit peu pour occuper la population, cette dernière  est comme privée des informations nationales sauf pour quelques ménages qui ont  des télévisions avec décodeurs à leurs domiciles.

 

 

Formation

Proportion des villages ayant une école dans le territoire 5.69
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des centres d’encadrement professionnel 0.00
Domaines de formation dans lesquels ces centres évoluent

Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des groupes/centres de développement communautaire pour les populations 0.99

Santé

Proportion des villages ayant au moins un centre de santé dans le territoire 13.12

Infrastructures routières

km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois dernières années 0
km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois derniers mois 0
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois dernières années 700
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois derniers mois 120

Emploi

Nombre d’emplois créés durant les trois derinères années par les coopératives, en faveur de la population rurale et périurbaine 00

Évacuation des déchets

Méthode d’évacuation des déchets la plus utilisée par la population rurale
Proportion des ménages utilisant la fosse arable 20.00
Proportion des ménages utilisant l’enfouissement 1.33
Proportion des ménages utilisant des latrines aménagées 0.67

Energie électrique

Proportion des ménages ayant l’électricité via des kits solaires 20.00
Proportion des ménages ayant l’électricité via un groupe électrogène 8.00
Proportion des ménages ayant l’électricité via une micro-turbine 0.00

Approvisionnement en eau

Proportion des villages approvisionnés en eau potable 24.01
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des sources aménagées 14.36
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des puits de forage 2.23
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable par sources aménagées & puits de forage 7.43
Autres méthodes d’accès à l’eau
Sources non aménagées

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique