Territoire de Mahagi

Superficie 5 216 km²
Taille estimée de la population 2 636 284 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’Administration du Territoire)

Secteur du Développement rural

Données mises à jour le 25 mai 2016
Prochaine collecte : 30 août 2016

Le territoire de Mahagi compte 508 villages avec un sol fertile, un peuple agro-pastoral avec plusieurs concessions/plantations non prises en charge effectivement ; la réhabilitation des pistes de desserte agricole soutenue par l’encadrement effectif des exploitants est une priorité dans le contexte de la décentralisation et du développement si l’effort gouvernemental était fait dans le sens de réhabilitation de certaines pistes; il y aura facilité d’écoulement des produits agricoles vers le centre de consommation sinon l’évacuation des produits reste un problème accru.

Au territoire il n’y a pas assez de centres de formation professionnelle moins encore d’emploi en dépit de tout ce que la loisiveté entraîne comme conséquence sur le plan socio-politique ; si l’effort Gouvernemental ou des Partenaires de développement était fourni dans le sens d’encadrement voire initiation des jeunes à des métiers et dans le  domaine entrepreneurial à travers de centres de formation professionnelle ou foyers sociaux ; cela réduirait l’inoccupation accentuée observée chez les jeunes surtout chez les filles laquelle oisiveté entraîne trop de grossesses précoces chez les jeunes filles et accroit évidemment le nombre de « filles-mères sans pères »et améliorerait davantage l’aménagement de l’habitat.

L’eau potable c’est un problème accru voire même dans des centres de santé ; l’accès à l’eau potable demande encore beaucoup d’efforts afin d’accroitre le nombre de sources aménagées ou adduction d’eau effectuées par CIDRI et par Oxfam dans son programme « village assaini » et l’électricité reste une denrée inexistante dans le territoire mais potentiel en bon nombre chutes d’eau et en eau qui jaillit dans des montagnes si un effort Gouvernemental ou des partenaires en développement était fait d’adduction d’eau et la construction de centrale hydro-électrique ; les conditions socio-sanitaires de la population de Mahagi seraient améliorées.  L’électricité étant une denrée inexistante dans le territoire de Mahagi mais avec un potentiel en bon nombre de chutes; le pétrole dans des lampions, lampes torches, bois restent les principales sources d’énergie pour 80% des ménages, 17% d’énergie solaire et seulement 3% utilisent le Groupe électrogène et qui est souvent un Générateur collectif utilisé jusque 22h°°. La méthode utilisée pour l’évacuation des déchets est celle par fausse arable et enfouissement dans le sol à 75% de ménages du territoire de Mahagi. Avec ces défis en eau potable et la bonne gestion des déchets; un bon nombre de congolais vivant au sol de Mahagi boivent des eaux de source et puis non aménagés voire même des eaux coulantes des rivières et cela fait que le cas de maladie hydrique et l’épidémie de choléra sont fréquants dans certains coins du territoire.

Partant de nombre d’écoles et centres de santé ; les Responsables de sous-division de l’EPSP-INC montrent que dans la plupart des villages du territoire il y a au moins une école et faisant notre tournée; il s’observe que ces écoles existantes fonctionnent dans des infrastructures hautement délabrées (écoles construites en chaumes, en pisées et d’autres même autour d’un arbre) et pour le nombre de Centres de santé par rapport aux villages dans le territoire de Mahagi; il y a un bon nombre de villages qui n’ont pas de centres de santé et ceux existants œuvrent dans une infrastructure hautement délabrée en dépit de la quasi absence d’équipements médicaux et les coûts d’accès aux soins chers par rapport au niveau de vie de la population ; si l’effort Gouvernemental ou des partenaires au développement était fait dans le sens de construction des écoles car déjà existantes, construction-équipements des CS et améliorait le niveau de vie de la population à travers leur potentiel sinon leur revenu ne permet pas d’avoir même accès aux soins de santé primaires à travers la transformation de l’économie du Territoire sinon le revenu journalier d’un ménage reste de moins d’1$.

Tout compte fait; l’émergence du Territoire de Mahagi étant certaine; nous pensons qu’elle partirait de/du:

1.la création d’une équipe d’assainissement pour les entretiens permanent des routes de grande importance;

2. desservi le territoire en énergie électrique, améliorer et accroitre le nombre des sources aménagées par CIDRI et Oxfam dans le cadre de village assaini surtout que le Territoire a un potentiel en bon nombre de chutes;

3. la mécanisation de l’agriculture étant donné que le sol du territoire est très fertile afin d’industrialiser l’agriculture et exploitation effective de gisément d’or et extration du pétrole sinon même les exploitations artisanales de l’or montrent des statistiques erronées loin de la réalité; (exploitation de ressources du sol et sous-sol du territoire);

4. la réhabilitation des infrastructures scolaires comme dans la plupart des villages il y a une école et créer des centres d’encadrement professionnels et foyers sociaux afin d’occuper les jeunes, les initiers aux métiers et au domaine entrepreneurial;

5. la construction et réhabilitation des infrastructures sanitaires avec équipements médicaux et arriver à subventionner aussi d’autres Zones de santé sinon sur les 7 il n’y a que 2 qui sont subventionnées. Toutes ces stratégies soutenues par un suivi permanent de la base jusqu’au sommet et des sanctions dans certains cas d’irresponsabilité.

 

     

Formation

Proportion des villages ayant une école dans le territoire 100.00
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des centres d’encadrement professionnel 2.91
Domaines de formation dans lesquels ces centres évoluent

  • Alphabétisation
  • Menuiserie
  • Formation des femmes
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des groupes/centres de développement communautaire pour les populations 0.49

Santé

Proportion des villages ayant au moins un centre de santé dans le territoire 0.97

Infrastructures routières

km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois dernières années 0
km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois derniers mois 0
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois dernières années 0
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois derniers mois 0

Emploi

Nombre d’emplois créés durant les trois derinères années par les coopératives, en faveur de la population rurale et périurbaine 30

Évacuation des déchets

Méthode d’évacuation des déchets la plus utilisée par la population rurale
Proportion des ménages utilisant la fosse arable 0.00
Proportion des ménages utilisant l’enfouissement 0.00
Proportion des ménages utilisant des latrines aménagées 0.00

Energie électrique

Proportion des ménages ayant l’électricité via des kits solaires 0.00
Proportion des ménages ayant l’électricité via un groupe électrogène 0.00
Proportion des ménages ayant l’électricité via une micro-turbine 0.00

Approvisionnement en eau

Proportion des villages approvisionnés en eau potable 2.91
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des sources aménagées 12.62
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des puits de forage 3.88
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable par sources aménagées & puits de forage 16.50
Autres méthodes d’accès à l’eau

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique