Territoire de Songololo

Fiche du territoire

Mise à jour le 31 mars 2017

Province Kongo-Central
Superficie 8 190 km²
Taille estimée de la population 253 686 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’Administration du territoire)


Carte administrative


Données géographiques et culturelles

Données géographiques

Le territoire de Songololo avait été créé par l’ordonnance-loi n°21/568 du 31 décembre 1958 de Monsieur le Gouverneur Général du Congo Belge et du Rwanda-Urundi. Le Territoire de Songololo est une entité décentralisée de la province du Kongo Central. Le Territoire de Songololo a cinq secteurs à savoir : BAMBOMA, KIMPESE, LUIMA, PALABALA et WOMBO. Limites territoriales, situé à l’Ouest du District des cataractes, le Territoire de Songololo est borné au nord par le fleuve congo qui le sépare du territoire de Luozi, au sud par la République d’Angola, à l’Est par le Territoire de Mbanza ngungu, à l’Ouest par la rivière Mpozo qui le sépare de la ville de Matadi.

Coordonnées géographiques

  1. Latitude sud 5° 42′
  2. Longitude Est 14° 02 ‘.

Climat :

  1. Tropical, tantôt chaud, tantôt humide
  2. Température: 20 à 25°C
  3. Saison: La saison pluvieuse va du 15 octobre au 15 mai et la saison sèche du 15 mai au 14 Octobre.
  4. Pluviométrie: Les pluies sont parfois rares surtout l’hinterland de la cité de Songololo, cela est dû à plusieurs raisons entre autre :
  • Le manque de la grande végétation (grandes forêts) ;
  • Le déboisement des forêts (déforestation) ;
  • L’affaissement de la cité de Songololo par rapport aux deux chaines de montagnes successives (Massifs de Bangu). 

Sol :

Le sol de Songololo étant argilo-sablonneux, il est dans son ensemble favorable aux cultures vivrières, maraichères et pérennes tropicales. Le relief du sol est constitué des hautes montagnes aux rochers massifs, tel que le Mont Cristal ou Mont Bangu, des herbacées et quelques vallées. Le sol et le sous-sol du Territoire de Songololo est très riche d’abord pour l’agriculture et regorge beaucoup de matières premières non exploitées.

Hydrographie :

Rivières :

  1. La Lukunga
  2. La Wumi
  3. La Lunionzo
  4. La Lufu
  5. La Kwilu
  6. La Mpozo.

Température :

La température moyenne du Territoire de Songololo est d’environ 27°C.

Végétation :

Le Territoire de Songololo dispose plus des savanes herbeuses que boisées, les forêts ne sont pas denses, la plupart sont des forêts de galléries, celles qui suivent des cours d’eau ou des anciennes constructions (villages abandonnés).

Particularités et richesses du territoire

Particularités

Le territoire de Songololo est particulier car il est le seul qui possède un marché frontalier avec l’Angola appelé marché de LUFU frontière. Ce marché constitue une opportunité de développement du territoire pour la RDC. Un grand nombre d’agents économique (ménages, entreprises, Etat et reste du monde) s’y rendent pour s’approvisionner en biens et services à bon prix en provenance de l’Angola et d’autres pays d’Europe.

Richesses du territoire :

Le territoire de Songololo dispose de minerais qui nécessitent une exploitation artisanale. Il s’agit notamment de :

  1. l’or,
  2. le diamant,
  3. le cobalt,
  4. le manganèse.
Données culturelles

Dans le territoire de Songololo nous trouvons 4 grandes tribus :

  1. les Bamboma (40%);
  2. les Manianga (25%);
  3. les Bandibu (20%) et;
  4. les Bantandu (15%).

Les Bamboma sont majoritaires. Les quatre tribus sont retrouvées dans tous les secteurs du territoire et dont les populations sont agriculteurs et éleveurs

Langues parlées dans ce territoire
  1. Kimboma (30%)
  2. Kimanianga (20%)
  3. Lingala (20%)
  4. Kindibu (10%)
  5. Kintandu (5%)
  6. Dans ce territoire, il y a plusieurs langues parlées suite aux multiples tribus dans le Territoire. Mais le KIMBOMA est la langue dominante dans la contrée suivie du Kimanianga ensuite du Lingala qui est en train de s’implanter même dans les villages les plus reculés de la contrée. 
Principales activités
  1. Agriculture (60%)
  2. Elevage (30%)
  3. Petit commerce (10%)

L’agriculture demeure la principale activité économique suivie de l’élevage qui connait une forte décroissance dans le Territoire. Le petit commerce est faible. Les principaux produits agricoles sont :

  1. Le manioc ;
  2. Les cultures maraichères ;
  3. L’arachide ;
  4. Le haricot et ;
  5. Le maïs.

L’élevage de chèvres et de moutons se fait pour des besoins de commercialisation et d’autoconsommation. Le petit commerce se fait pour des produits alimentaires. Il existe aussi un produit non agricole qui est le champignon qui pousse dans tous les secteurs du territoire. L’élevage porte sur les animaux et la volaille tels que la chèvre, le porc, le mouton, le bouc, la poule, la pintade et le canard.

La majorité de la population vit de l’agriculture, de l’élevage et du petit commerce. L’agriculture constitue la principale activité économique de la majorité de la population. Cette agriculture est rudimentaire, elle n’est pas mécanisée pour la plupart car le coût de location du matériel agricole est très exorbitant.


Situation économique

Revenu journalier moyen Donnée non disponible
Taux de change flottant appliqué au 31 mars 2017
Vendeur : 1$ = 980 FC Acheteur : 1$ = 960 FC
Nombre d’opérateurs économiques 735

Principaux opérateurs économiques
  1. Entreprise Congo Futur opérant dans le commerce général précisément dans la vente des vivres frais et produits divers ; appartenant à un expatrié.
  2. Entreprise Beto Na Beto/Safira opérant dans le commerce général et appartenant à un expatrié.
  3. Etablissement Diafuka opérant dans la vente en détail des produits alimentaires, produits de beauté et produits pharmaceutiques, appartenant à un congolais.
  4. Etablissement Nzilko opérant dans le secteur des services tels que les hôtels et les bars. 

Il existe plus de 735 opérateurs économiques dans le territoire de Songololo. Ces entreprises ont comme principales activités le commerce des produits manufacturés (habits, pagnes, matériaux en plastiques, marmites, appareils électroménagers, vivres frais, produits pharmaceutiques et de beauté, etc…). Les entreprises Congo Futur et Beto Na Beto/Safira sont spécialisées dans la vente de plusieurs produits de consommation, soit dans le commerce général. La plupart des activités économiques sont concentrées dans le secteur de Kimpese où il y a un bon nombre d’opérateurs économiques et quelques unités de production telles que: Ferronia, Civak, Crafod et les formations de santé spéciale, nous citons l’hôpital générale de référence I.M.E.

 

Principales activités des opérateurs économiques
  1. Vente des produits alimentaires (45%) ;
  2. Vente des produits pharmaceutiques (25%) ;
  3. Fabrication artisanale des meubles (20%) ;
  4. Prestation des services hôtels et restaurant (10%).
Principales activités des PME/PMI
  1. Commerce général sur achat et vente (55%) ;
  2. Chambre froide et vente des vivres frais (20%) ;
  3. Habillement et coupe et couture (15%) ;
  4. Quincaillerie (10%).
  5. Les PME dans le Territoire de Songololo s’occupent du commerce général englobant plusieurs biens de consommation courante et durable ; les services tels que les maisons de coupe et couture ainsi que la vente des matériaux de construction. 
Grandes entreprises locales
  1. La cimenterie NYUMBA A KIBA
  2. La cimenterie PPC

Ces deux industries dans le territoire de Songololo sont en construction dans le territoire, l’une dans le secteur de la LUIMA qui est NYUMBA A KIBA et l’autre dans le secteur de Kimpese qui est PPC.

Principaux produits agricoles
  1. Manioc (50%)
  2. Cultures maraichères (25%)
  3. Arachide (10%)
  4. Haricots (10%)
  5. Maïs (5%)

Le manioc est produit dans tous les secteurs du territoire de Songololo. Il est produit en grande quantité et destiné soit à l’autoconsommation ou à la commercialisation. Cette commercialisation se fait au sein du territoire. La population du Territoire est agropastorale caractérisée par deux grandes activités : l’agriculture et l’élevage.

Pour ce qui est de l’agriculture, les cultures les plus cultivées sont:

  1. le manioc,
  2. l’arachide,
  3. le haricot et
  4. les cultures maraichères.

Pour ce qui est de l’élevage, les paysans se livrent aussi à l’élevage du petit bétail. Mais malgré toutes ces activités, les habitants du territoire demeurent très pauvres suite aux mauvais états des routes de desserte agricole. Les paysans ne sont pas encadrés par le service technique de l’agriculture suite au manque de moyen de déplacement et aussi le vieillissement des éleveurs et agriculteurs.

Principaux produits non agricoles
  1. Le champignon.

Le produit non agricole dans le territoire de Songololo est forestier non ligneux (les champignons). Les champignons cueillis dans les forêts situées non loin des habitations et sont consommées durant toute l’année. Ils sont destinés à la consommation locale et sont trouvés dans tous les 5 secteurs du territoire de Songololo.

Principales sources d’énergie
  1. Solaire (75%)
  2. Pétrole (17%)
  3. Electricité (8%)

Le courant électrique est une denrée rare et quasi inexistante dans le Territoire de Songololo. Il n’y a que les habitants du secteur de kimpese qui en bénéficient. Pour le reste du territoire ce sont les panneaux solaires qui sont utilisés même dans les villages reculés. En fin de journée les différentes structures et entreprises ainsi que certains habitants utilisent des groupes électrogènes fonctionnant avec du pétrole.


Situation sanitaire

Nombre d’hôpitaux 2
Nombre de centre de santé 40

La cartographie sanitaire du territoire de Songololo porte sur le fait qu’il possède deux grandes zones de santé, respectivement la zone de santé de Kimpese qui se situe dans le secteur de Kimpese et la zone de santé de Nsona Mpangu qui se situe dans le secteur de Bamboma. Dans la zone de santé de Kimpese on trouve les services suivant :

  1. des services de généralistes;
  2. des services de pédiatrie;
  3. de gynécologie;
  4. de dentisterie;
  5. de gynéco obstétrique;
  6. d’Ophtalmologie;
  7. de kinésithérapie;
  8. dispensaire;
  9. d’échographie;
  10. de radiographie.

Tandis que dans la zone de santé de Nsona Mpangu on trouve les services suivant:

  1. dispensaire;
  2. médecine interne;
  3. chirurgie;
  4. pédiatrie

Au total le territoire possède 40 centres de santé dont 20 centres de santé pour Kimpese et 20 centres de santé pour Nsona Mpangu. Dans la zone de santé de Kimpese qui est la plus grande du territoire de Songololo, on  trouve un hôpital général de référence dans lequel se trouvent 29 médecins, 268 infirmiers qui y travaillent avec une population totale de 184.770 personnes de la zone de santé de Kimpese. Population dans laquelle existe 50,9% de femmes. On y trouve 1 hôpital général de référence en bon état mais qui nécessite une réhabilitation légère, 20 centres de santé dont 11 à réhabilitation légères et 9 à réhabilitation profondes et 1 bureau central de coordination qui nécessite une réhabilitation légère. La capacité d’accueil est de 400 lits dont 360 lits installés. Concernant l’accessibilité des médicaments, 80% des médicaments essentiels sont disponibles et administrés aux malades. Pour le coût des médicaments, 100.000 Franc en moyenne pour le médicament le plus cher en chirurgie et 10.000 Franc pour le médicament le moins cher.

Dans la zone de santé de Nsona Mpangu, il existe 20 centres de santé dont 17 étatiques et 3 confessionnels dont Nsona Mpangu, Kizolani et Lufu gare et un seul hôpital général de référence. La population totale de la zone de santé de Nsona Mpangu est de 112 299 personnes. On y trouve 1 hôpital général de référence en mauvais état qui nécessite une réhabilitation profonde, 20 centres de santé dont 15  à réhabilitation profonde et 5 en bon état.  Une grande partie des médicaments est disponible dans les centres de santé et pharmacies dans les secteurs de Kimpese, Luima et Bamboma mais il existe un faible fond de roulement en médicament. La capacité d’accueil est de 100 lits dont 59 lits installés. Concernant l’accessibilité des médicaments, 80% des médicaments essentiels sont disponibles et administrés aux malades. Pour le coût des médicaments, les prix varie d’un centre de santé à un autre. La zone de santé comprend 11 médecins et 109 infirmiers.

Maladies les plus récurrentes
  1. Paludisme (60%);
  2. Infections respiratoires (20%);
  3. Maladies diarrhéiques (10%);
  4. Accidents de trafic routier (6%);
  5. Maladies cardiovasculaires et métaboliques (4%).                   

Le paludisme est la principale cause de décès dans le territoire de Songololo suivi des cas d’infections respiratoires multiples et à la troisième position des maladies diarrhéiques. Les cas d’accidents de trafic routier sont assez fréquents. En dernier lieu se trouvent les maladies cardiovasculaires et métaboliques.


Education

Enseignement primaire et secondaire
Ecoles primaires 208
Ecoles secondaires 122

Le manque d’une université et d’un institut supérieur empêche le développement de la jeunesse au chef-lieu du territoire, soit dans le secteur de la Luima ainsi que le manque d’enseignants qualifiés dans la plupart des écoles, insuffisance d’activités de promotions et de développement endogène pour la communauté. La grande partie d’écoles est concentrée dans le secteur de Kimpese disposant de l’énergie électrique. La plupart d’écoles sont dotées de bâtiment nécessitant des réhabilitations profondes.

 

Enseignement supérieur et universitaire
Universités 1
Instituts supérieurs 3

Il existe une seule université dans le territoire de Songololo et trois instituts Supérieurs situés dans le secteur de Kimpese. Il s’agit de l’Université protestante de Kimpese (UPK) en sigle.

L’université Protestante de KIMPESE a été créée le 14 septembre 1995 par le synode provincial de l’église du Christ au Congo/Kongo central. C’est une institution privée sans but lucratif à vocation publique d’enseignement universitaire possédant l’agrément définitif par Décret présidentiel N°06/0106 du 12 juin 2006. Cet Agrément confère à l’Université Protestante de Kimpese la personnalité civile. Elle est située à 232 Km de la capitale Kinshasa, précisément dans le secteur de Kimpese.

Les trois instituts supérieurs sont :                         

  • ISTACHA : Institut Supérieur des Techniques Appliquées en Chimie Agroalimentaire ;
  • ISTM : Institut Supérieur des Techniques Médicales;
  • ISTC : Institut Supérieur Technique et Commercial.

Les filières organisées à l’UPK sont : Médecine humaine, sciences agronomiques, sciences économiques et de gestion. A l’ISTM les filières organisées sont les sciences infirmières, technique de laboratoire, sages-femmes et accoucheuses. Concernant les filières organisées à l’ISTC, il s’agit notamment des sciences commerciales et financières, des sciences informatiques, développement communautaire et des sciences infirmières.


ONG et projets

Nombre d’ONG 27
Principales activités
  1. Agriculture (50%) ;
  2. Elevage (25%) ;
  3. Education (15%) ;
  4. Formation (10%).

Formation (10%) Dans le territoire de Songololo les principales activités des ONG portent pour la majorité sur l’agriculture. Certaines autres œuvrent dans l’élevage, l’éducation et la formation. Cette formation consiste en la sensibilisation pour les nouvelles méthodes culturales.

Principaux projets de développement financés par le Gouvernement

Projet de réhabilitation de la route de Lufu Frontière

Le principal projet de développement sur financement du gouvernement provincial dans le territoire de Songololo est le projet de construction d’une voie asphaltée allant de la Nationale n°1 dans le territoire de Songololo précisément dans le quartier kilomètre 5 jusqu’au marché de LUFU à la frontière avec l’Angola soit 12 km.

Principaux projets de développement sous financement autre que le Gouvernement
  1. Projet d’appui au Développement des Infrastructures rurales (PADIR) ;
  2. Programme d’Appui aux pôles d’approvisionnement de Kinshasa en produits vivriers et maraicher (PAPAKIN).

Le projet PADIR (Projet d’appui au Développement des Infrastructures rurales) est exécuté au sud de la RDC dans 5 les provinces suivantes :

  • Kongo Central ;
  • Bandundu ;
  • Kasaï Occidental ;
  • Kasaï Oriental ;
  • Katanga.

Le siège de la Coordination nationale est à Kinshasa/Gombe sur Avenue Colonel Lukusa n°1211. Financé par la Banque Africaine de Développement, le projet s’occupe de la réhabilitation des infrastructures rurales de desserte agricole. Le projet PAPAKIN (Programme d’Appui aux pôles d’approvisionnement de Kinshasa en produits vivriers) est une institution de la Banque mondiale dont le siège est à Rome en Italie, et s’occupe de l’amélioration hydro agricole, tel que par exemple la construction d’un barrage pour les maraichers.


Accessibilité et tourisme

Accessibilité du territoire
Routes Oui
Voies aériennes Oui
Biefs navigables Non
Train Oui

L’accès au territoire de Songololo se fait soit par voies routières, soit par train, soit par les biefs navigables sur le fleuve Congo juste la trajectoire allant de Kimpese à Luozi. Le Territoire de Songololo serait un des territoires stratégiques avec ses économies si toutes les options seront mises en valeur, entre autres les infrastructures à réhabiliter suivantes :

  • La construction des cimenteries (Luima);
  • La route de Lufu (Luima) ;
  • La route de Songamani (Kimpese) ;
  • La route de Kasi (Wombo);
  • La route de Kinganga – Manteke (Bamboma).

Pour ce qui est des routes desserte agricole ou routes d’intérêt local, un réseau routier de 1544 Km répartis dans les cinq secteurs. Plusieurs projets ont aidé à réhabiliter ces routes.

Projet de réhabilitation et d’entretien des routes rurales dans les provinces du Kongo central et du Kasaï Oriental financé par le Royaume de Belgique et géré par l’UNOPS. 5 routes ont été réhabilitées dans le territoire de Songololo, de 2002 à 2004.

La mise en place des comités locaux d’entretien des routes (Cler) en sigle. Le Cler Kiasungua continu les activités. Mise en place des Cler non opérationnels. Ces projets réhabilitent les pistes et les œuvres d’art (ponts). Le grand problème réside dans l’entretien. Le gouvernement provincial intervient aussi sporadiquement dans la réhabilitation des infrastructures routières.

Réseaux de communication
Africel Oui
Airtel Non
Orange Oui
Tigo Oui
Vodacom Oui

Tous les réseaux de télécommunication existent dans le territoire de Songololo et la communication est normale. Mais il existe quelques perturbations dans certains villages éloignés dont quelques-uns sur la nationale n°1 où la connexion avec le réseau Africel n’est pas bonne. Dans d’autres endroits il n’existe aucune connexion avec internet (tel que dans la grande partie du secteur de Palabala). Il y a présence des boutiques ou des shops pour vente des cartes de crédit. Le réseau Internet est bon avec Vodacom et Tigo. Mais la qualité n’est pas bonne avec le réseau Orange. Les services de monnaie électronique sont disponibles dans le territoire

Attraits touristiques
Parcs Non
Jardins botaniques Non
Jardin zoologiques Non
Chutes d’eaux Oui
Sites touristiques Oui
Sites sacrés Non

Il existe des sites touristiques dans le Territoire de Songololo longtemps abandonnés et non entretenus. Le site touristique chutes de Vampa sont des chutes d’eau dans le secteur de Kimpese. Ce qui est attirant c’est cette source d’eau intarissable et la hauteur de sept mètres à laquelle se déversent

Espèces phares de la faune
  1. Antilopes
  2. Sangliers
  3. Chimbriques
  4. Gazelles
  5. Civettictis Civetta 

La chasse de ces animaux est fréquente dans tous les secteurs de Songololo et est destinée à l’autoconsommation.

Espèces phares de la flore
  1. Palmiers ;
  2. Manguiers ;
  3. Avocatiers ;
  4. Acacia ;
  5. Safoutiers.

Ces arbres poussent naturellement dans les savanes du territoire.


Situation sécuritaire

La situation sécuritaire dans le territoire de Songololo demeure calme depuis plusieurs années.


Opportunités de développement

Le territoire de Songololo situé dans le district des cataractes, regorge beaucoup de potentialités pour accueillir les investissements dans le domaine de l’industrie de transformation tels que les cimenteries. Le chef-lieu de territoire dispose de plusieurs opportunités partant de sa position géographique, le territoire de Songololo se situe au centre de la province du Kongo Central. Les opportunités sont les suivantes :

Accessibilité

Il est accessible par la route nationale n°1 en provenance de Kinshasa, le chemin de fer et une partie de voie navigable sur le fleuve Congo.

Sol

 Il possède des terres arables pour l’agriculture car sol de Songololo étant argilo-sablonneux, il est dans son ensemble favorable aux cultures vivrières, maraichères et pérennes tropicales et l’élevage.

Energie

La présence de la station SNEL Kwilu à 22 Km du chef-lieu. Les multiples rivières (Kwilu, Lunionzo, Luvu) et la présence du fleuve Congo. Le raccordement à la station SNEL Kwilu serait important pour électrifier une grande partie du territoire.

Industrie

Les usines de fabrication de ciment en construction telles que la cimenterie PPC et la cimenterie Nyumba A KIBA, respectivement dans les secteurs de KIMPESE et LUIMA. Si ces usines démarraient effectivement leurs activités, ceci serait un facteur moteur pour booster le développement du territoire.

Mine

Le territoire de Songololo dispose de minerais tels que l’or, le diamant, le cobalt et le manganèse qui nécessite une exploitation artisanale.

Agriculture

Le marché de Lufu à la frontière avec l’Angola. L’augmentation de la production de produits vivriers, maraichers et de la pèche est un facteur moteur qui favorisera l’exportation en grande quantité de ces biens vers l’étranger afin de réduire le taux d’importation et donc la dépendance vers l’extérieur ainsi qu’en matière de politique monétaire et de change, cet élément favorisera l’approvisionnement en devises étrangères. D’où l’électrification et l’accessibilité à l’eau potable dans l’ensemble du territoire sont des éléments moteurs pour booster le développement du territoire de Songololo.

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique