Territoire de Mutshatsha

Superficie 18 859 km²
Taille estimée de la population 217 908 hab.

(source: Rapport annuel 2015 de l’administrateur du territoire . Source Etat civil.)

Secteur de la Santé


Données mises à jour le 27 septembre 2018
Prochaine collecte : 30 décembre 2016

Ce territoire compte les zones de santé suivantes :

  • Lualaba
  • Mutshatsha
  • ZS Kankenze

Accès aux infrastructures de santé

Norme nationale
D’après le Recueil des normes de la ZS (août 2006, RDC, Ministère de la Santé), la distance moyenne entre les domiciles et un CS ne devrait pas être supérieure à 8 km (ou à plus d’1 h de marche).

janvier-mars 2016
Distance moyenne entre les domiciles et les CS 47 km
Capacité d’accueil des HGRs 150 lits
Nombre de lits installés dans les HGRs 150 lits
Proportion de la population couverte par un CS* offrant un PMA* conforme aux normes nationales 78.77 %
Proportion de le population couverte par un HGR* offrant un PCA* conforme aux normes nationales 18.39 %
Proportion des personnes couvertes par des mutuelles (mécanisme de risque maladie) de santé ou une prise en charge par l’’employeur 0.00 %

*CS : Centre de santé
*HGR :Hôpital Général de Référence
*PMA : Paquet Minimun d’Activités
*PCA : Paquet Complémentaire d’Activités

2015

Tarification des actes médicaux dans les Hôpitaux Généraux de Référence

janvier-mars 2016
Traitement d’une IRA* chez un enfant 4 000 FC
Traitement d’une IRA* chez un adulte 4 333 FC
Traitement d’un paludisme simple chez un enfant 3 500 FC
Traitement d’un paludisme simple chez un adulte 4 833 FC
Journée d’hospitalisation 1 133 FC
Consultation pour un adulte 3 167 FC
Consultation pour un enfant 2 333 FC
Accouchement eutocique 12 833 FC
Accouchement par césarienne 59 333 FC
*IRA : Infections respiratoires aiguës
*CS : Centre de santé
*CSR : Centre de santé de Référence

Tarification des actes médicaux dans les Centres de Santé

janvier-mars 2016
Traitement d’une IRA* chez un enfant 1 500 FC
Traitement d’une IRA* chez un adulte 3 833 FC
Traitement d’un paludisme simple chez un enfant 4 250 FC
Traitement d’un paludisme simple chez un adulte 6 250 FC
Journée d’hospitalisation dans un CSR* 2 000 FC
Consultation pour un adulte 2 333 FC
Consultation pour un enfant 1 233 FC
Accouchement par césarienne dans un CSR* 75 000 FC
Accouchement eutocique 6 333 FC
*IRA : Infections respiratoires aiguës
*CS : Centre de santé
*CSR : Centre de santé de Référence

L’hospitalisation se fait dans un hôpital et non dans un centre de santé. Le traitement du paludisme simple revient au même coût, tant pour un adulte que pour un enfant dans l’HGR. La tarifcation est trop éxorbitante par rapport au pouvoir d’achat de la population. Le traitement du paludisme est en soit gratuit dans toutes les trois zones de santés, seules la fiches et la consultation sont payables, que ce soit pour un adulte ou un enfant. Ces prix sont fixés en fonction du taux du dollar américain par rapport au franc congolais, mais la paradoxe, ce que ces prix sont restés constants depuis si longtemps en dépit de la flambée déppréciative des francs congolais face au dollar américain. Ce contre courant monétaire est sous l’influence de la faiblesse du pouvoir d’achat de la communauté rurale.

Accouchement et vaccination

janvier 2016 février 2016 mars 2016
Taux d’accouchement assisté par un personnel qualifié 64.62 % 71.39 % 75.09 %
Taux de couverture en CPN1 donnée non disponible 77.62 % donnée non disponible
Taux de couverture en CPN4 donnée non disponible 46.05 % donnée non disponible
Pourcentage de femmes enceintes décédées durant ou 45 jours après l’accouchement 0.00 % 1.79 % 0.00 %
Nombre d’enfants (0-11 mois) complètement vaccinés* donnée non disponible 958 donnée non disponible
Pourcentage d’enfants (0-11 mois) complètement vaccinés* donnée non disponible 96.67 % donnée non disponible
Nombre d’enfants (0-59 mois) complètement vaccinés* donnée non disponible donnée non disponible donnée non disponible
Pourcentage d’enfants (0-59 mois) complètement vaccinés* donnée non disponible donnée non disponible donnée non disponible
*CPN : consultations prénatales
*enfants complètement vaccinés : enfants ayant reçu les vaccins de BGC (tuberculose), 3 doses de poliomyélite, 3 doses de DTC (diphtérie, tétanos, coqueluche) et une dose de rougeole
Aucune femme enceinte décédée après l’accouchement. Les femmes enceintes attendues pour la CPN 1 sont les mêmes pour la CPN 4. D ans la zone de santé et c’est toujours VPO qui est le vaccins le plus usité dans la zonne de santé. La vaccination des enfants âgés de 0 à 59 mois n’est pas d’application dans la zone de santé , car il en existe aucne donnée. Le nombre d’accouchement assistés par le personnel qualifié est générament croissant et toujous approximatifs de plus de 200 accouchement.
2015

Appui de l’Etat

janvier-mars 2016
Pourcentage de FOSA* recevant un appui de l’Etat 2.63 %
Salaires des agents Non
Primes Oui
Frais de fonctionnement Oui
Autres types d’appui donnée non disponible
Quelle est la fréquence de cet appui? mensuelle
Mensuelle

*FOSA : Formation sanitaire


La zone de santé de Mutshatsha et de Lualaba ne bénéficient pas forme de soutien ou d’appui consistant de la part de l’Etat congolais, sauf la prime de risque, seuls les partenaires viennent à la rescousse, surtout matérielle de la zone de santé . Dans la zone de santé de Kanzenze le centre de santé rural de Walemba et l’Hôpital Général de Référance de Kanzenze reçoivent les frais de fonctionnement. La zone de santé ne jouit d’aucun appui salarial de l’Etat, même pas de prime de rique. Seuls les partenaires viennent à la rescousse surtout matérielle de la zone de santé

Infrastructures médicales

Normes nationales

D’après le Recueil des normes de la ZS (août 2006, RDC, Ministère de la Santé) :

  • 1 HGR pour 50 à 150.000 habitants
  • 1 CS dessert une population de 10.000 habitants
Hôpitaux

janvier-mars 2016
Nombre d’hopitaux 4
Nombre d’hopitaux privés 1
Proportion d’’hopitaux privés 25.00 %
Nombre d’habitants pour un hôpital 63 077
2015

Centres de santé

janvier-mars 2016
Nombre de centre de santé 65
Nombre de centre de privés 37
Proportion de CS privés 56.92 %
Pourcentage de CS construits en matériaux durables 27.69 %
Nombre d’habitants pour un centre de santé 3 882

Les infrastrucutures sanitaires de la zone de santé appartiennent en grand nombre aux privés,l’Hôpital Général de Référence est unepropriété privée de la SNCC. L’hôpital qui est considéré comme HGR de la zone de santé de Lualaba est le bureau central de la zone de santé. Celui de l’entreprise minière Mutanda mining n’offre ses services qu’à ses agents et non à la communauté environnante. L’HGR de la zone de santé de Kanzenze n’appartient pas à l’Etat, mais plutôt à l’église catholique. Les centre de santé qui offrent les services sanitaires à la communauté sont des propriétés privées.

Maladies recurrentes, produits et accès aux soins curatifs

Données du territoire

janvier 2016 février 2016 mars 2016
Nombre d’officines de vente de médicament 7
Présence d’un dépôt de médicaments dans les zones de santé du territoire Oui
Valeur en stock des médicaments disponibles 1 FC
Nombre de jours de rupture de stock en médicaments
Pourcentage de la population ayant accès aux soins curatifs 32.08 % 49.56 % 43.76 %
Médicaments traceurs
janvier 2016
  • Act
  • Amoxiciline
  • Métronidazole
  • Quinine
  • Sro
février 2016
  • Quinine
  • Sp
  • Métronidazole
  • Act
  • Amoxiciline
mars 2016
  • Act
  • Amoxiciline
  • Métronidazole
  • Quinine
  • Sro
Maladies récurrentes
janvier 2016
  • Paludisme (0,00 %)
  • Diarrhée simple (0,00 %)
  • Fièvre thyphoide (0,00 %)
  • Fièvre typhoide (0,00 %)
  • Ira (0,00 %)
février 2016
  • Paludisme 33,3%
  • Ira 9,3%
  • Fièvre typhoide 6,2%
  • Malnutrition mpc 3,5%
  • Diarrhée simple 2,4%
mars 2016
  • Paludisme (0,00 %)
  • Diarrhée simple (0,00 %)
  • Fièvre thyphoide (0,00 %)
  • Fièvre typhoide (0,00 %)
  • Ira (0,00 %)
*IRA : Infections respiratoires aiguës
*IST : Infections sexuellement transmissibles

Maladies cause de mortalité
janvier 2016
  • Diarrhée (0,00 %)
  • Gastroantérite (0,00 %)
  • Ira (0,00 %)
février 2016
  • Paludisme
  • Mpc
  • Ira
mars 2016
  • Diarrhée (0,00 %)
  • Gastroantérite (0,00 %)
  • Ira (0,00 %)

Les proportions de la récurrence de ces maladies changent légèrement en fonction du nombre des malades pour chaque maladie, mais dans l’ensemble cet ordre est généralement invariable avec toujours à la tête le paludisme. Les médicaments soignants sont toujours disponibles.

Mortalité et cause

janvier 2016 février 2016 mars 2016
Nombre de décès enregistrés aux HGR 21 5 15
Nombre de décès enregistrés aux CS 21 69 15
2015

Les 5 causes de mortalité
janvier 2016
  • paludisme (33,17 %)
  • ira (13,87 %)
  • anémie (10,53 %)
  • mpc (2,67 %)
  • fièvre typhoide (2,67 %)
février 2016
  • Paludisme 33%
  • Ira 20,6%
  • Anémie 10,3%
  • Mpc 3,3%
  • Fièvre typhoide 2,7%
mars 2016
  • paludisme (33,17 %)
  • ira (13,87 %)
  • anémie (10,53 %)
  • mpc (2,67 %)
  • fièvre typhoide (2,67 %)

Personnel médical

Normes nationales

D’après le Recueil des normes de la ZS (août 2006, RDC, Ministère de la Santé) :

  • 1 infirmier pour 5.000 habitants
  • 1 médecin pour 10.000 habitants
Données du territoire


janvier-mars 2016
Pourcentage de personnel médical mécanisé et non payé 2.00 %
Pourcentage de personnel médical mécanisé et payé 0.67 %
Pourcentage de nouvelles unités 97.33 %
Nombre de médecin dans le territoire 36
Pourcentage de médecin de sexe féminin 8.33 %
Nombre d’infirmier dans le territoire 91
Pourcentage d’infirmières 9.89 %
Nombre de sages-femmes 43
Nombre d’accoucheuses qualifiées 1
Nombre d’’habitants pour 1 medecin 7 009
Nombre d’’habitants pour 1 infirmier 2 773
Nombre de femmes enceintes par accoucheuse traditionnelle 18
Nombre de femmes enceintes par accoucheuse qualifiée 791

Moins de personnel reçoit le salaire de l’Etat. La rubrique personnelle, régorge à peu près 99% des agents masculins que féminins, la parité dans l’engagement n’a aucune influence.

2015

Planification familiale

janvier 2016 février 2016 mars 2016
Pourcentage de FOSA ayant intégré la planification familiale 0.00 % 2.63 % 0.00 %
Quantité de produits de contraception distribués
janvier 2016 février 2016 mars 2016
Stérilisation masculine donnée non disponible donnée non disponible donnée non disponible
Stérilisation féminine donnée non disponible donnée non disponible donnée non disponible
Stérilet donnée non disponible donnée non disponible donnée non disponible
Spermicides comprimés donnée non disponible donnée non disponible donnée non disponible
Spermicides bombes donnée non disponible donnée non disponible donnée non disponible
Sayana press donnée non disponible donnée non disponible donnée non disponible
Preservatifs masculins donnée non disponible 53584 donnée non disponible
Preservatifs féminins donnée non disponible 2161 donnée non disponible
Pilule orale progestative donnée non disponible 270 donnée non disponible
Pilule orale combinée donnée non disponible 209 donnée non disponible
Pilule d’urgence donnée non disponible donnée non disponible donnée non disponible
Noristerat donnée non disponible 10 donnée non disponible
MAO donnée non disponible 2 donnée non disponible
MAMA donnée non disponible 62 donnée non disponible
Jadelle donnée non disponible donnée non disponible donnée non disponible
Implanon NxT donnée non disponible donnée non disponible donnée non disponible
Implanon donnée non disponible 8 donnée non disponible
Depo provera donnée non disponible 293 donnée non disponible
Collier du cycle donnée non disponible 149 donnée non disponible

Les préservatifs masculins sont les produits les plus distribués et la plupart des produits contraceptifs ne sont pas disponibles dans la pharmacie zonale. Il semble aussi que MAO et MAMA soient les méthodes de planification familiale et non les produits.

Population

janvier-mars 2016
Nombre de naissances déclarées dans le territoire
Nombre de décès déclarés dans le territoire

Structures non étatiques intervenant dans le secteur de la santé

Agences des Nations Unies

Dans ce territoire, les Agences des Nations Unies suivantes ont mené des actions dans le secteur de la santé, pour la période janvier-mars 2016 :

  • oms (surveillance épidémiologique et vaccition)
  • unicef (s’occupe des villages assainis et dela nutrition avecl’ONG adra et dela vaccition)
  • usaid (appui global dans la planification familiale et sur le projet VIH )
  • action damien (appui dans le cadre de la lèpre tuberculose)
  • camelu (approvisionnement en médicaments)
ONG et PTF

Les ONG et PTF suivants ont mené des actions dans le secteur de la santé, pour la période janvier-mars 2016 dans ce territoire :

  • E2A (projet VIH)
  • prosani plus (planification familiale)
  • action damien (lutte contre la tuberculose)
  • fmi (appui dans le cadre du paludisme)
  • ivanone (lutte contre le paludisme et VIH)
ONG Nationales

Les ONG Nationales suivantes ont mené des actions dans le secteur de la santé, pour la période janvier-mars 2016 :

Aucune ONG nationale n’a mené des actions dans le secteur de la santé durant la période janvier-mars 2016 à Mutshatsha.

Organisations à base communautaire

Les Organisations à base communautaire suivantes ont mené des actions dans le secteur de la santé, pour la période janvier-mars 2016 :

Aucune organisation à base communautaire n’a mené des actions dans le secteur de la santé durant la période janvier-mars 2016 à Mutshatsha.

Tuberculose

janvier-mars 2016
Nombre de nouveaux cas de TPM+ dépistés 56
Nombre de cas de TPM+ déclarés guéris 55

VIH

janvier 2016 février 2016 mars 2016
Pourcentage de PVV sous traitement ARV 83.08 % 0.04 % 84.91 %
Pourcentage de PVV éligibles au traitement ARV 83.08 % 0.04 % 92.45 %
Pourcentage de femmes enceintes avec VIH sous ARV 0.00 % 300.00 % 66.67 %
Nombre de PVV mis sur ARV 108 143 135
Nombre de nouveaux cas de PVV enrégistrés dans les ZS 160
Nombre de nourrissons nés de mère VIH 2 1 4




Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique