Territoire de Sandoa

Superficie 25 337 km²
Taille estimée de la population 387 435 hab.

(source: Bureau de l’Etat civil du territoire, rapport du deuxième trimestre 2016)

Secteur du Développement rural

Données mises à jour le 25 mai 2016
Prochaine collecte : 30 août 2016

Le territoire de Sandoa, tout comme notre pays la R.D.C, a un défi à relever quand au secteur du développement. Augmenter le nombre des centres de développement communautaire (ou encore améliorer l’éducation de masse, le nombre d’infrastructures scolaires et de gens fréquentant les instituions restant jusque là faible ), augmenter le nombre des structures sanitaires et renforcer leurs capacités, améliorer les infrastructures (surtout les routes d’entrée et de sortie et celles de desserte agricole) seraient des pistes de solution au problème du sous-développement du milieu rural et peri-urbain au sein du territoire de Sandoa. La majorité des routes de dessertes agricoles sont en état de détérioration, aucune piste ou route de dessertes agricoles n’a été réhabilité depuis déjà plusieurs années, ce qui constitue une entrave à la circulation intérieure des produits d’agriculture et d’élevage.

Comme on peut le constater, le nombre de villages approvisionnés en eau reste jusque là faible, ce qui peut d’ailleurs expliquer la forte prévalence des maladies d’origine hydrique au sein des structures sanitaires. Selon les chiffres du SNHR, seuls 193 villages sur toute l’étendue du territoire ont bénéficiés des quelques sources d’eau aménagées et 31 villages seulement ont bénéficiés des pompes hydrauliques. Seuls 5 chefferies ont bénéficiés des pompes hydrauliques sur les 8 que compte le territoire à savoir Lumanga, Muteba, Mbako, Tshipao, Samutoma. D’autres chefferies (chefferie Tshibamba par exemple) n’ont pas bénéficié des pompes hydrauliques bien qu’ayant été ciblé, puisqu’étant inaccessibles par voie routière, le matériel servant à ériger les pompes hydrauliques devant être transporté par route. Des toutes les pompes et sources hydrauliques installés, la plupart (presque le ¾) est déjà en situation de détérioration, et donc non fonctionnel. Le secteur de l’eau potable reste un grand mal dans notre territoire de Sandoa. La majorité de la population utilisent l’eau des ruisseaux et rivières pour les travaux domestiques.

L’électricité par turbine ou micro-turbine est quasi inexistante, à part seulement la ferme RANDU des Pères Salvatoriens qui a monté une micro-turbine pour le développement des activités de la ferme. Le faible pouvoir d’achat de la population ne permet pas qu’une bonne partie des ménages se procure par exemple un groupe électrogène ou un kit solaire, ce qui explique donc le faible taux d’accès à ces outils. Rappelons qu’un projet serait en cours, prendre la ligne électrique de Kasaji dans le territoire de Dilolo jusqu’au territoire de Sandoa.

L’implantation des centres de développement communautaire serait d’une importance capitale pour l’encadrement des agriculteurs et éleveurs du milieu rural. Le développement du territoire de Sandoa est possible à travers l’amélioration des activités d’agriculture et d’élevage, les deux secteurs constituant les potentialités clés du territoire et les principales sources de revenu de plus de 90 % des ménages du territoire.

 

 

 

Formation

Proportion des villages ayant une école dans le territoire 15.26
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des centres d’encadrement professionnel 0.64
Domaines de formation dans lesquels ces centres évoluent

  • Menuiserie
  • Maçonnerie
  • Coupe et couture
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des groupes/centres de développement communautaire pour les populations 0.13

Santé

Proportion des villages ayant au moins un centre de santé dans le territoire 0.00

Infrastructures routières

km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois dernières années 0
km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois derniers mois 0
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois dernières années 0
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois derniers mois 0

Emploi

Nombre d’emplois créés durant les trois derinères années par les coopératives, en faveur de la population rurale et périurbaine 00

Évacuation des déchets

Méthode d’évacuation des déchets la plus utilisée par la population rurale
Proportion des ménages utilisant la fosse arable 0.00
Proportion des ménages utilisant l’enfouissement 0.00
Proportion des ménages utilisant des latrines aménagées 0.00

Energie électrique

Proportion des ménages ayant l’électricité via des kits solaires 0.00
Proportion des ménages ayant l’électricité via un groupe électrogène 0.00
Proportion des ménages ayant l’électricité via une micro-turbine 0.00

Approvisionnement en eau

Proportion des villages approvisionnés en eau potable 4.23
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des sources aménagées 2.69
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des puits de forage 1.54
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable par sources aménagées & puits de forage 0.26
Autres méthodes d’accès à l’eau

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique