Territoire de Bafwasende

Superficie 47 087 km²
Taille estimée de la population 455 657 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’Administration du territoire)

Secteur du Développement rural

Données mises à jour le 25 mai 2016
Prochaine collecte : 30 août 2016

Le développement est un processus visant l’amélioration du capital humain sur tous les plans et cela pour garantir le bien-être des communautés.

Bafwasende reste le territoire le plus vaste de notre pays, la République Démocratique du Congo, se caractérisant par une grande couverture forestière (environ le 3/4 du territoire) et une densité minime de la population (environ 5 habitants par km2).

L’aspect développemental de cette entité se caractérise par une déficience très remarquable touchant l’ensemble de secteurs. Pratiquement, ceci se caractérise par : un faible accès aux services sociaux de base (hôpitaux, écoles, marchés, etc.) ; une desserte moindre en énergie électrique et eau potable; une impraticabilité très avancée des routes d’intérêt local ; un non encadrement du paysannat ; des mauvaises conditions de l’habitat, etc.

Les initiatives locales en termes de développement sont moindres. Faute d’appui et suite à l’incapacité d’autofinancement, les activités des associations locales pour le développement restent paralysées. Quelques actions sont réalisées à Bafwasende dans le cadre infrastructurel et agricole. Il s’agit, à titre d’exemple, du marché central de Bafwasende, d’une rizerie (non encore fonctionnelle) ainsi que la salle polyvalente du territoire (construits par la CTB), appui en intrants agricoles (par la FAO), la réintégration socio-économique d’environ 200 ménages déplacés retournés et familles d’accueil à Bafwasende (par Caritas Congo), etc.

Infrastructures routières

Le passage de la RN4 en territoire de Bafwasende constitue une grande opportunité dans le cadre de développement de celui-ci. Les routes d’intérêt local étant dans une impraticabilité très prononcée, le développement de l’intérieur du territoire reste encore hypothétique. C’est de ce fait que nous constaterons à titre d’exemple que la majorité d’écoles construites en dur reste concentrée autour de la RN4 au détriment de celles situées au Nord et Sud du territoire (zones d’accès difficile).

Eau potable

L’approvisionnement en eau potable est plus ou moins assuré dans les zones couvertes par le programme « Villages et Ecoles assainis ». Il s’agit principalement des zones de santé de Bafwasende et Opienge. Nous avons constaté que la majorité de sources ne fonctionne plus. Pour l’année 2016 (en cours), le programme « Villages et Ecoles assainis », sous l’exécution du PPSSP (Programme de Promotion des Soins de Santé Primaire) a ciblé dans la zone de santé de Bafwasende : 6 sources ainsi que 14 puits à aménager.

Hygiène et Assainissement

Dans le cadre d’hygiène et assainissement, il est à souligner qu’une petite portion de la population a pris conscience de l’importance d’aménagement des latrines ainsi que des fosses arabes pour évacuation des déchets. Dans certains villages du territoire, nous avons constaté une absence notoire d’installations sanitaires, situation poussant la population à utiliser les rivières comme lieu d’aisance. Cette situation expose la communauté locale aux maladies d’origine hydrique.

Energie

Pour le secteur énergétique, la principale source reste le bois de chauffe et braises. Par ailleurs, à défaut d’une centrale hydroélectrique pour l’éclairage, charge des téléphones et alimentation des appareils électroménagers, quelques énergies alternatives entrent en jeux. Il s’agit de l’énergie solaire (panneaux solaires), des torches avec piles, ainsi que le courant issu des générateurs.

Suite à leur éloignement, plusieurs villages du territoire ont des difficultés d’accès à différentes structures de bases telles que les écoles, les hôpitaux et Centres de santé.

Quelques pistes d’amélioration des conditions socio-économiques du territoire :

  • La réhabilitation des routes d’intérêt local, qui faciliterait l’écoulement des produits agricoles des différents coins du territoire vers les grands centres de consommation ;
  • Par des sensibilisations, inciter les villages du territoire à un regroupement pour plus de visibilité des actions de développement communautaire;
  • La mise en place d’un système d’encadrement des groupes paysans et associations locales pour le développement ;
  • La réhabilitation des sources d’eau potable déjà détruites et aménagement des nouvelles sources dans toutes les 3 zones de santé du territoire, suivi d’une formation des techniciens locaux pour maintenance des installations ;
  • La Création des centres de formation en métiers (coupe-couture, mécanique-automobile, menuiserie-charpenterie, maçonnerie, etc.) afin d’offrir à cette communauté une possibilité de création d’emploi au niveau local ;
  • Dotation au territoire d’une centrale hydroélectrique capable d’approvisionner la population locale en électricité et assurer le fonctionnement d’industries dans le cas échéant ;
  • L’implantation des centres de santé dans les coins les plus reculés et d’accès difficile  pour accroître l’accessibilité aux soins dans l’ensemble de zones de santé du territoire ;
  • L’appui technique et institutionnel des structures sanitaires du territoire de Bafwasende pour relever la qualité des services rendus ;
  • L’amélioration de l’infrastructure scolaire par une construction et équipement de nouvelles écoles en matériaux durables avec respect des normes ;
  • La promotion de l’accès à une éducation de qualité en milieu rural par une formation continue, surtout à l’égard du personnel enseignant au cycle primaire ;
  • Etc.

Formation

Proportion des villages ayant une école dans le territoire 16.31
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des centres d’encadrement professionnel 0.00
Domaines de formation dans lesquels ces centres évoluent

Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des groupes/centres de développement communautaire pour les populations 2.64

Santé

Proportion des villages ayant au moins un centre de santé dans le territoire 0.24

Infrastructures routières

km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois dernières années 20
km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois derniers mois 20
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois dernières années 20
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois derniers mois 20

Emploi

Nombre d’emplois créés durant les trois derinères années par les coopératives, en faveur de la population rurale et périurbaine 00

Évacuation des déchets

Méthode d’évacuation des déchets la plus utilisée par la population rurale
Proportion des ménages utilisant la fosse arable 50.00
Proportion des ménages utilisant l’enfouissement 0.00
Proportion des ménages utilisant des latrines aménagées 0.00

Energie électrique

Proportion des ménages ayant l’électricité via des kits solaires 0.30
Proportion des ménages ayant l’électricité via un groupe électrogène 0.16
Proportion des ménages ayant l’électricité via une micro-turbine 0.00

Approvisionnement en eau

Proportion des villages approvisionnés en eau potable 3.36
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des sources aménagées 3.36
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des puits de forage 0.00
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable par sources aménagées & puits de forage 0.00
Autres méthodes d’accès à l’eau
Puits aménagés, eau de rivière

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique