Territoire de Ikela

Superficie 22 565 km²
Taille estimée de la population 294 129 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’Administrateur du territoire)

Secteur du Développement rural

Données mises à jour le 25 mai 2016
Prochaine collecte : 30 août 2016

Le territoire de Ikela est plongé dans une grande forêt équatoriale et se trouve dans la Province de la Tshuapa.

Les villages au sein de ce territoire sont repartis sur les cinq secteurs et dispersés dans la forêt équatoriale, le long de la route nationale numero 7 et le long de la route allant vers Boende le Chef-lieu de la Province.

Le territoire compte 329 dont 216 écoles primaires et 113 écoles secondaires. Vu que le territoire est vaste, ces écoles se trouvent dans la plupart des villages. Ces écoles se concentrent là où il y a un grand nombre d’habitants et les villages environnants ces écoles en profitent.

Il n’existe pas en territoire les centres d’encadrement ou de formation professionnelle de la population. Toutefois, il existe des groupes ou centres de développement communautaires. Ces groupes sont animés par les associations et les ONG locales oeuvrant dans différents domaines.

Le territoire de Ikela compte 40 centres de santé repartis sur deux zones de santé à raison de vingt chacune. Comme le territoire est vaste, nous ne comptons que quelques villages qui ont de centre de santé.

En rappel, le territoire de Ikela est plongé dans la forêt équatoriale, et il est traversé par les rivières navigables dont la plus connu est la rivière Tshuapa. Cependant, les infrastructures routières restent un casse-tête. Il n’y a pas des camions transportant les marchandises et/ou autres produits qui arrivent régulièrement en territoire de Ikela. La plupart des routes sont confondues à la forêt équatoriale et se sont les vélos qui y passent facilement. Les motos y passent difficilement à cause des rivières sans ponts et de gros arbres tombés sur ces routes et bloquent la circulation.

L’électricité est une denrée rare en territoire de Ikela. Il y a une dizaine de hauts cadres (D.G et autres agents) de la société de production de caoutchouc « GAP » qui profitent de l’électricité lorsque l’usine est en train de faire le granulage. Les grandes boutiques, certaines pharmacies et les hôpitaux en territoire utilisent le panneaux solaires pour le besoin de lumière et charges de téléphones. La majorité des ménages utilisent plus les lampes torches à la tombée de la nuit pour l’éclairage. D’autres ménages utilisent l’énergie solaire pour brancher les postes réceptereurs de radios dans le but de se divertir de la musique chacun selon son goût.

La REGIDESO avait existée en territoire de Ikela à l’époque coloniale (vers les années 1950). Tous les matériels, cuves, tuyaux, bâtiments, etc de la REGIDESO avaient été détruit et pillé par la guerre des rebellions (1997 et 2002). Aux jours d’aujourd’hui, il n’y a que des traces mais la REGIDESO n’existe pas en territoire de Ikela. Le territoire de Ikela a des sources d’eaux aménagées repartis dans la plupart des villages. A part les sources d’eaux aménagées, le territoire a six puits de forages au Chef-lieu qui fut un don de l’ONG CICR.

Sur l’ensemble du territoire et comme mode d’évacuation des déchets, la majorité de ménages utilisent la fausse arabe. Les ménages se trouvant dans le fin fond de la forêt équatoriale utilisent l’enfouissement. Les agents qui travaillent dans les sociétés d’exploitation de l’hévéa, les médecins et certains agents de l’Etat qui habitent les maisons qui jadis appartennaient aux blancs à l’époque belge utilisent les latrines aménagées.

 

Formation

Proportion des villages ayant une école dans le territoire 55.75
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des centres d’encadrement professionnel 0.00
Domaines de formation dans lesquels ces centres évoluent

Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des groupes/centres de développement communautaire pour les populations 3.48

Santé

Proportion des villages ayant au moins un centre de santé dans le territoire 13.24

Infrastructures routières

km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois dernières années 0
km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois derniers mois 0
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois dernières années 0
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois derniers mois 0

Emploi

Nombre d’emplois créés durant les trois derinères années par les coopératives, en faveur de la population rurale et périurbaine 00

Évacuation des déchets

Méthode d’évacuation des déchets la plus utilisée par la population rurale
Proportion des ménages utilisant la fosse arable 135.71
Proportion des ménages utilisant l’enfouissement 0.81
Proportion des ménages utilisant des latrines aménagées 0.28

Energie électrique

Proportion des ménages ayant l’électricité via des kits solaires 0.11
Proportion des ménages ayant l’électricité via un groupe électrogène 0.02
Proportion des ménages ayant l’électricité via une micro-turbine 0.00

Approvisionnement en eau

Proportion des villages approvisionnés en eau potable 0.00
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des sources aménagées 81.18
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des puits de forage 0.35
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable par sources aménagées & puits de forage 0.35
Autres méthodes d’accès à l’eau

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique