Territoire de Kibombo

Superficie 24 953 km²
Taille estimée de la population 197 781 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’Administration du territoire)

Secteur du Développement rural

Données mises à jour le 25 mai 2016
Prochaine collecte : 30 août 2016

Le développement rural est plus qu’un simple développement agricole car il englobe un espace, l’espace rural, où l’agriculture est au centre du système socio-économique mais au sein duquel existent des activités différentes, avec des fonctions et des objectifs diversifiés, qui sont tous à intégrer et coordonner dans une optique de développement cohérent, durable et solidaire.

Le développement rural du territoire de Kibombo reste un grand défi à relever, comme le renseignent les indicateurs et cela ne signifie pas que rien n’est encore fait. Mais, la route reste encore très longue à parcourir pour atteindre l’idéal. Cette situation est due au fait que depuis l’indépendance du pays, le territoire de Kibombo n’a connu les premiers efforts du gouvernement sur ce domaine qu’à la dernière décennie et qui se poursuivent jusqu’à ces jours. Ces efforts sont orientés dans les secteurs de l’agriculture, de la santé, de l’éducation, des transports et voies de communication,…

Le territoire de Kibombo étant vaste et moins peuple, et aussi son peuplement humain éparpillé dans cette vaste étendue, laissant voir qu’il n’y a aucune chose de consistant qui s’est déjà réalisé dans ce domaine car les efforts fournis par le Gouvernement, sont aussi éparpillés.

Kibombo compte 313 villages répartis dans 5 chefferies. Etant donné que ces villages sont éloignés les uns des autres, il se pose le problème des infrastructures socio-économiques de base, le manque d’emploi poussant les jeunes à faire l’exode rural.

Comme solution envisagée :

  • Le regroupement des villages serait un des moyens par excellence pour rapprocher cette population des infrastructures socio-économiques de base (les centres de santé, les écoles, l’eau potable, l’électricité, les marchés, les routes en général,…), étant donné que les moyens alloués à ce domaine sont à la taille de notre économie. Il faut aussi que ce regroupement des villages tienne compte de différents objectifs propres au développement rural.
  • Que le Programme Intégré de Réhabilitation de l’Agriculture au Maniema (PIRAM) poursuive ses activités afin de rendre cette agriculture compétitive.
  • Que la construction et la réhabilitation des infrastructures socio-économiques de base se poursuivent afin de rendre ce milieu rural viable pour lutter contre l’exode rural.

Formation

Proportion des villages ayant une école dans le territoire 34.50
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des centres d’encadrement professionnel 2.24
Domaines de formation dans lesquels ces centres évoluent

  • Mécanique auto-mobile
  • Menuiserie
  • Cordonnerie
Proportion des mileux ruraux et pérurbains ayant des groupes/centres de développement communautaire pour les populations 10.22

Santé

Proportion des villages ayant au moins un centre de santé dans le territoire 6.71

Infrastructures routières

km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois dernières années 42
km de routes de desserte agricole réhabilitées pendant les trois derniers mois 42
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois dernières années 0
km de piste de desserte agricole aménagés pendant les trois derniers mois 0

Emploi

Nombre d’emplois créés durant les trois derinères années par les coopératives, en faveur de la population rurale et périurbaine 00

Évacuation des déchets

Méthode d’évacuation des déchets la plus utilisée par la population rurale
Proportion des ménages utilisant la fosse arable 55.00
Proportion des ménages utilisant l’enfouissement 44.96
Proportion des ménages utilisant des latrines aménagées 0.04

Energie électrique

Proportion des ménages ayant l’électricité via des kits solaires 3.12
Proportion des ménages ayant l’électricité via un groupe électrogène 0.40
Proportion des ménages ayant l’électricité via une micro-turbine 0.00

Approvisionnement en eau

Proportion des villages approvisionnés en eau potable 12.14
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des sources aménagées 10.86
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable via des puits de forage 0.64
Proportion de ménages (dans les villages desservis) accédant à l’eau potable par sources aménagées & puits de forage 0.64
Autres méthodes d’accès à l’eau

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique