Territoire de Nyiragongo

Fiche du territoire

Mise à jour le 31 mars 2017

Province Nord-Kivu
Superficie 333 km²
Taille estimée de la population 145 748 hab.

(source: Bureau Central de la Zone/Territoire Nyiragongo, Fevrier 2016)


Carte administrative


Données géographiques et culturelles

Données géographiques

Le territoire de Nyiragongo est une subdivision administrative de la province test du Nord-Kivu en vertu de l’ordonnance no 88 -178 du 15 Novembre 1988 ; fixant pour les provinces du Maniema, Nord-Kivu et Sud -Kivu le nombre, la dénomination, la délimitation, les chefs-lieux et les limites des territoires. L’article 3 de cette ordonnance détermine que Kibumba est son chef – lieu.

Les limites du territoire

  • Au Nord, par le territoire de Rutshuru ;
  • A l’Est, par la République du Rwanda (districts de Mutura, Rubavu et Chanzarwe);
  • Au Sud, par la ville de Goma (Commune de Karisimbi) ;
  • A l’Ouest, par le territoire de Masisi.

Les Coordonnées géographiques 

Altitude : entre 1550 et 2700 m ;

Latitude Sud : 019o 1’’ ;

Longitude Est : 29o 13.

Le climat

Le territoire de Nyiragongo connait un climat tropical humide d’altitude avec alternance des 4 saisons ci – dessous :

  • La petite saison sèche : de Janvier à Février ;
  • La grande saison pluvieuse : de Mars à Mai ;
  • La grande saison sèche : de Juin en Aout ;
  • La petite saison pluvieuse : de Septembre à Décembre.

En dépit de l’alternance de ces quatre saisons, le territoire de Nyiragongo connaissait parfois une irrégularité de saisons. Cette situation s’expliquait d’une part, par son altitude très élevée qui  faisait que la saison pluvieuse pouvait s’étendre a plus des 8 mois par an.

Par contre, actuellement, avec les effets du réchauffement climatique, on observe une certaine perturbation du climat qui se manifeste par une certaine carence des pluies dans ce territoire.

Relief et sol :

Le territoire de Nyiragongo a un sol volcanique tres riche ; ce qui permet une variété des cultures. La surface  de son sol est constituée par :

  • Une vaste plaine inclinée vers l’Ouest ;
  • Des volcans éteints ou endormis comme Karisimbi (4506 m) et Mikeno (4437 m) ;
  • Des volcans actifs comme Nyiragongo (3470 m) et Nyamulagira (3056 m).

Enfin, sa végétation dominante est la savane arborée.

Particularités et richesses du territoire

La particularité pour le territoire de Nyiragongo est que sa grande superficie est occupée par le Parc National de Virunga ainsi que des volcans actifs et éteints tel que le volcan Nyiragongo, Nyamulagira, etc ; soient 170 km2/333km2 que compte tout le territoire.

Comparativement à d’autres territoires du Nord – Kivu, le territoire de Nyiragongo n’a ni source ni cours d’eau. Et par conséquent, la population est obligée de parcourir de longues distances à la recherche de la denrée rare qui est l’eau. Par ailleurs, une bonne partie de la population estimée entre 30 a 40% de la population totale ; située dans la partie Nord du territoire se contente de consommer l’eau des pluies pour sa survie, l’exposant ainsi aux risques des diverses maladies d’origine hydrique.

Richesses du Territoire

Le territoire de Nyiragongo n’a pas des ressources particulières en termes de richesses. Cependant, la majeure partie de la population pratique l’agriculture. Le volcan Nyiragongo comme site touristique ainsi que le Parc de virunga dans le territoire constitueraient une source considérable de richesse pour ce dernier ; mais malheureusement leur gestion totale est sous la responsabilité de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature/ICCN et qui n’effectue aucune rétrocession à l’administration locale du territoire.

Données culturelles

Le territoire de Nyiragongo compte plus ou moins 4 principales tribus ; il s’agit de :

  1. Hutu : 60%
  2. Hunde – Kumu : 29%
  3. Tutsi : 10%
  4. Twa : 1%

On trouve les Hutu et les Tutsi essentiellement dans la partie Nord ; ils sont agriculteurs et éleveurs. Par contre, on trouve les Hunde – Kumu et Twa essentiellement dans la partie Sud du territoire ; ils pratiquent également l’agriculture. Bien que toutes ces ethnies cohabitent de manière plus ou moins pacifique ; il sévit de temps en temps des conflits coutumiers dans ce territoire de Nyiragongo.

Langues parlées dans ce territoire
  • Swahili (80%) ;
  • Kinyarwanda (60%) ;
  • Kihunde – Kikumu (29%) ;
  • Autres langues (20%).

Le Swahili est parlé par plus de 80% de la population car c’est l’une des langues nationales couramment utilisée dans la partie Est de la RDC et particulièrement la province du Nord – Kivu. Le Kinyarwanda est parlé par les Hutu et Tutsi a 60% de la population ; essentiellement dans la partie Nord du territoire. Le Kihunde – Kikumu est parlé par plus ou moins 29% de la population ; essentiellement dans la partie Sud du territoire.

Par le fait que le territoire de Nyiragongo partage ses limites avec la ville de Goma, beaucoup d’autres tribus sont présentes dans le territoire et parlent d’autres langues autres que celles mentionnées ci –haut.

Principales activités
  • Agriculture : (70%)
  • Petit Commerce : (10%)
  • Elevage : (20%)

La grande partie de la population pratique l’agriculture dans ce territoire. Par contre, l’agriculture pratiquée s’agit d’une agriculture d’autosubsistance. Les produits cultives sont principalement destines a la consommation familiale et a la commercialisation (maraichers et pomme de terre) avec comme conséquence, une moindre quantité de semences en réserve.

Par ailleurs, l’élevage qui s’observe dans ce territoire s’agit d’un élevage des gros bétails dont  la quasi-totalité de vaches viennent du pays voisin, le Rwanda a la recherche des fourrages en RDC.


Situation économique

Revenu journalier moyen Donnée non disponible
Taux de change flottant appliqué au 31 mars 2017
Vendeur : 1$ = 940 FC Acheteur : 1$ = 960 FC
Nombre d’opérateurs économiques Donnée non disponible

Principaux opérateurs économiques

Bien que proche de la ville de Goma, chef – lieu de la province du Nord – Kivu, le territoire de Nyiragongo accuse un grand retard dans ce domaine et ne dispose ni de centre commercial ni de maisons importantes de commerce. Néanmoins, quelques quatre – cents (400) commerçants patentes et ambulants assurent timidement leurs opérations commerciales suite à l’insuffisance des moyens.

 

 

Principales activités des opérateurs économiques

Le territoire n’ayant pas des opérateurs économiques ; il est difficile voire impossible de parler  de leurs activités. Cependant, les quelques commerçants patentes et ambulants font le petit commerce des divers et des produits agricoles (choux, carottes, oignons, poireaux, etc.) ; car se trouvant à proximité de la ville de Goma ainsi que du pays voisin, le Rwanda.  

Principales activités des PME/PMI
  1. Vente des produits alimentaires 
  2. Vente divers                               
  3. Restaurants
Grandes entreprises locales

 

Principaux produits agricoles
  • Maraichers (Choux, Poireaux, Carottes, etc.)
  • Pomme de terre
  • Haricots
  • Mais

Les produits maraichers constituent la principale production agricole commerciale de la population de ce territoire. La grande quantité des choux, poireaux et carottes consommes dans la ville de Goma ainsi que dans certains territoires voisins proviennent du territoire de Nyiragongo. Pendant la période de soudure, ce territoire importe les différents produits ci – haut présentés vers le Rwanda voisin.

Principaux produits non agricoles
  • Eucalyptus
  • Braise

Parmi les différents produits non agricoles, la braise et l’eucalyptus sont également des produits commercialises par la population de ce territoire.

Principales sources d’énergie
  1. Bois (70%)
  2. Charbon (30%)
  3. Pétrole (95%)
  4. Electricité (5%)
  5. Solaire (2%) 

La majorité de la population du territoire, à plus de 95% utilise comme source principale d’énergie, le pétrole. A cause de la quasi – absence de l’électricité dans ce territoire, la population recourt fréquemment aux bois de chauffe ainsi que le charbon ; une situation qui a comme conséquence, l’exacerbation de la pression de la population sur le Parc National de Virunga.

 En ce qui concerne l’électricité, l’utilisation des groupes électrogènes collectifs dans la partie sud du territoire est estimée à plus ou moins 4% sur le 5%.


Situation sanitaire

Nombre d’hôpitaux 1
Nombre de centre de santé 11

Le territoire de Nyiragongo possède un Hôpital de Référence situe à Kibumba dans le groupement de BUHUMBA. Cet hôpital a été créé depuis 2004 par l’Arrêté Ministériel du 22 Février de la même année, mais qui a officiellement lance l’effectivité de ses activités ce 05 Novembre 2015.

On trouve en son sein de services de généraliste avec 3 Médecins Généralistes et 8 Infirmiers avec une capacité d’accueil de 50 lits. Les Centres de Santé et Postes de Sante précités fournissent des services en médecine générale et représentent dans l’ensemble une capacité d’accueil de plus ou moins 120 lits. En moyenne, travaillent en leur sein 0 Médecin et plus ou moins 71 Infirmiers dont 23 sont de sexe féminin ainsi que 6 femmes sages dont 4 qualifiées. La distance moyenne entre les villages et les centres de santé est de 7 km. Pour des cas graves, les malades sont achemines à l’Hôpital General de Référence.

Une grande partie de médicaments est disponible dans les centres de santé et pharmacies dans tous les secteurs du territoire de Nyiragongo grâce aux Projets PESS du Gouvernement et le Fonds Mondial qui font régulièrement le ravitaillement. Mais quelques médicaments spécialises ne sont pas disponibles et il faut les commandes des mois à l’avance dans les grandes villes voisines.

Maladies les plus récurrentes
  1. Infection respiratoires aigües (50%) ;
  2. Paludisme (30%) ;
  3. Diarrhée Simple (12%) ;
  4. Malnutrition (7%) ;
  5. Parasitose (1%).


Education

Enseignement primaire et secondaire
Ecoles primaires 150
Ecoles secondaires 81

Sur les 63 villages que compte le territoire de Nyiragongo au moins 33 parmi eux ont une école primaire ; voire secondaire. Grace au projet PRISS et Fonds Social, beaucoup d’écoles ont été construites pendant ces trois dernières années. Cependant, la prise en charge des enseignants par les parents reste encore un casse – tête dans ce territoire.

 

Enseignement supérieur et universitaire
Universités 0
Instituts supérieurs 3

Dans le territoire de Nyiragongo, les quelques instituts supérieurs qui y sont opérationnels ; la plupart d’entre eux n’ont pas des bâtiments propres ni des bibliothèques au standard international. Généralement, les étudiants suivent les cours dans les salles de classe, pendant les heures d’après-midi juste après la sortie des élèves. Sur place, il est difficile d’y trouver des Professeurs, voire des Enseignants permanents. La plupart d’entre eux viennent de la ville de Goma comme enseignants visiteurs.


ONG et projets

Nombre d’ONG 0
Principales activités
  • Sante
  • Agriculture
  • Eau
  • Education
  • Environnement 
Principaux projets de développement financés par le Gouvernement
  • Construction et/ou réhabilitation des écoles par le fonds social de la République, le BCECO ;
  • Le Projet d’Equipement des Structures Sanitaires/PESS
Principaux projets de développement sous financement autre que le Gouvernement

Donnée non disponible


Accessibilité et tourisme

Accessibilité du territoire
Routes Oui
Voies aériennes Non
Biefs navigables Non
Train Non

L’accès au territoire de Nyiragongo se fait par voie routière. La nationale R4 qui relie la Province du Nord – Kivu à celle de la Province Orientale, précisément son tronçon de 25 Km reliant la ville de Goma a Kibumba, constitue la seule route d’intérêt national que dispose cette entité. Celle – ci relie également à la limite, ce territoire de Nyiragongo avec celui de Rutshuru.

A part la route nationale, il existe aussi des routes secondaires qui permettent l’entrée et la sortie sur ce territoire ; parfois avec le pays voisin (Rwanda) et qui sont considérées comme les routes de désertes agricoles. Il s’agit du :

  • Munigi – Mudja/6Km : Non asphaltée
  • Munigi – Vubiro/7Km : Non asphaltée
  • Munigi – Ngangi III/5Km : Non asphaltée
  • Munigi – Rusayo/12Km : Non asphaltée
  • Rusayo – Ndosho/7Km : Non asphaltée
  • Ruhinda – Kabuhanga/3Km : Non asphaltée
  • Buhumba – Kingarame/7Km : Non asphaltée
  • Cyegera – Kabuye/2Km : Non asphaltée
  • Ruvibiranga – Makombe/6Km : Non asphaltée
  • Mudja – Ndosho/7Km : Non asphaltée
  • Kibati – Kanyanja/10Km : Non asphaltée
  • Kibati – Mutaho/8Km : Non asphaltée
  • Kingarame – Kasizi/4Km : Non asphaltee
Réseaux de communication
Africel Non
Airtel Oui
Orange Oui
Tigo Oui
Vodacom Oui

L’accès au territoire de Nyiragongo se fait par voie routière. La nationale R4 qui relie la Province du Nord – Kivu à celle de la Province Orientale, précisément sur son tronçon de 25 Km reliant la ville de Goma a Kibumba, constitue la seule route d’intérêt national que dispose cette entité. Celle – ci relie également à la limite, ce territoire de Nyiragongo avec celui de Rutshuru.

A part la route nationale, il existe aussi des routes secondaires qui permettent l’entrée et la sortie sur ce territoire, parfois avec le Pays voisin (Rwanda) et qui sont considérées comme les routes de désertes agricoles.

Attraits touristiques
Parcs Oui
Jardins botaniques Non
Jardin zoologiques Non
Chutes d’eaux Non
Sites touristiques Non
Sites sacrés Oui

RAS

Espèces phares de la faune

Au niveau du territoire de Nyiragongo, les espèces de la faune du Parc National de Virunga ne sont pas très visibles. Par contre, c’est dans la partie voisine du territoire de Rutshuru qu’on peut les identifier.

Espèces phares de la flore

Pour ce qui est de la flore également, il n’y a pas grand-chose. Seulement, une savane arborée vers la partie ouest du territoire.


Situation sécuritaire

Le territoire de Nyiragongo est relativement calme depuis plus ou moins  2 ans après la neutralisation des rebelles d’abord, de CNDP en 2009 et ceux du M23 en 2013. Cependant, quelques cas de criminalité ciblés ne cessent d’être signales ci et là   dans le territoire. Par ailleurs, les conflits coutumiers ainsi que les fréquentes incursions de l’armée Rwandaise sur le sol de ce territoire à la recherche des FDLR sont à la base d’une insécurité permanente dans le territoire de Nyiragongo.  Cette situation freine ainsi les initiatives de développement ainsi que les projets d’investissements privés dans cette partie du pays. La consolidation de la paix et la sécurité dans cette région semble être la priorité des priorités pour tout développement dans ce territoire.


Opportunités de développement

Dans ce territoire, les opportunités de développement semblent être limitées suite au climat d’insécurité permanente qui sévit dans ce milieu. D’où, la nécessité de consolider la paix et la sécurité comme secteur prioritaire pour le développement de cette partie du pays.

Par ailleurs, sa position géostratégique par rapport à la ville de Goma et le Rwanda constitue un atout majeur en matière d’échanges économiques.

Bien plus, si le courant de la centrale hydroélectrique de Matebe dans le Rutshuru parvenait à alimenter ce territoire ; les petites usines de transformation des produits maraichers pourront être installées sur place afin de créer une valeur ajoutée sur la production de la filière légume dans cette zone.

 

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique