Territoire de Walikale

Fiche du territoire

Mise à jour le 31 mars 2017

Province Nord-Kivu
Superficie 23 475 km²
Taille estimée de la population 987 265 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’Administration du territoire)


Carte administrative


Données géographiques et culturelles

Données géographiques

Le territoire de WALIKALE a été créé par l’ordonnance-loi N°21/429 du 17 décembre 1953 dont la mise en vigueur est intervenue au premier décembre 1954 après son détachement au territoire de MASISI. . Les limites territoriales se présentent de la manière suivante :

  • Au Nord : territoires de Lubero et bafwasende
  • Au Sud : territoires de Shabunda et Kalehe
  • A l’Est : territoires   de Masisi et Rutshusu  
  • A l’Ouest : territoires de Lubutu et Punia

Coordonnées géographiques :

  • Le territoire de Walikale est situé à 800 kilomètres d’altitude ;
  • Sa longitude est de : 27° et 28 à l’est ;
  • Sa latitude est de 0° et 2° au sud

Climat

Il a un climat équatorial  avec alternance de saison de pluie, la partie nord-est connait un climat tempéré. Quatre saisons caractérisent le climat du territoire de Walikale : deux saisons humides et deux saisons sèches. La première  saison humide commence entre mi-août et mi-janvier et la deuxième saison va pratiquement de mi-février à mi-juillet. Quant aux deux saisons sèches, elles sont très courtes. La première est observée entre mi-janvier et mi-février et la seconde entre mi-juillet et mi-août. 

 Le relief est dominé par les collines, il a un réseau hydraulique très dense dont les principaux cours d’eau sont : LOWA, OSSO, LUKA, OSOKARI, RUBONGA, KITENGE, LUHOLO, ULILO, KYASA et UTU.

Particularités et richesses du territoire

Particularités du territoire

Le territoire  de walikale est le plus vaste avec 23.475km², soit 39,46% de la superficie totale de la province du Nord-Kivu.

La plus grande partie du territoire de WALIKALE est composée d’une forêt dense, très riche en végétation et accessible à toute sorte de culture, le sous-sol du territoire est riche en minerai. Il est habité par plusieurs communautés.

Richesse du territoire

Le sous-sol du territoire  est relativement riche. Il contient une diversité de produits miniers notamment de l’or, dimant,  cassitérite, coltan,  wolfram, de la bauxite etc.

Données culturelles

Le territoire de Walikale compte 5 grandes tribus :

  • NYANGA : 40%
  • KUSU      : 25%
  • Rega    : 10%
  • Hunde : 6%
  • Tembo : 4%
Langues parlées dans ce territoire

Les communautés locales du territoire de walikale parlent les KINYANYA, KIKANO(KIREGA), KIKUMU.

  • le swahili est la langue parlée par toute la population sans tenir compte de tribut et dans tous les milieux. D’autres langues qui ont de l’influence dans les zones limitrophes sont parlées par les autochtones dans certains villages des groupements de LUBERIKI, IHANA, IKOBO, KISIMBA, WALOWA-YUNGU et WAWA-UROBO. Parmi ces langues on cite le KIHUNDE et du KINYANGA mélangé au KINANDE appelé KIKUMBULE.

Le KINYANGA appelé aussi INYANGA, le KINYANGA est restée la langue la plus rependue et la plus parlée dans le secteur des Wanyanga et dans le territoire de walikale en général, plus de 80% de la population locale connaissent et parlent le KINYANGA. 

  • Le KIKANO : il est un dialecte, c’est le résultat d’un mélange du KIREGA parlé par les premier habitants de la région appelés BAREGA et le KIHAVU. Dans ce sens, on soutien que le KIKANO n’est ni le KIREGA ni le KIHAVU, mais un nouveau dialecte. Il donne son nom à l’entité appelée collectivité des BAKONO, cependant dans le groupement des BAKANONDJO, au sud-ouest de la collectivité de BAKONO sur les limites avec le territoire de SHABUNDA, la population parle le KIREGA.
  • Le KIKUMU : langue des BAKUMU, il est parlé dans certaines localités des groupements WASA, UTUNDA et USALA.
  • Le KITEMBO : ce dialecte est parlé dans la partie sud-est du territoire de Walikale, dans le groupement de WALOWA-LOANDA, suite au métissage et aux fortes influences venues de KALEHE et de SHABUNDA dans la province du Sud-Kivu.
Principales activités
  1. Agriculture 60%
  2. Mine 20%
  3. Petit Commerce 10%
  4. Artisanat 5%
  5. Sport et loisir 2%

 

Une très grande partie de la population pratique l’agriculture de subsistance. Les produits cultivés sont principalement destinés à la consommation familiale et à commercialisation (avec un pourcentage minime de réserve de semence). Le Nande et le tshi exercent le petit commerce dans le territoire.

La  baisse du cours mondial des matières premières a eu un impact significatif dans le territoire de walikale, vu que ce dernier tire une grande partie de ses recettes dans l’activité minière.


Situation économique

Revenu journalier moyen Donnée non disponible
Taux de change flottant appliqué au 31 mars 2017
Vendeur : 1$ = 1 250 FC Acheteur : 1$ = 1 300 FC
Nombre d’opérateurs économiques 840

Principaux opérateurs économiques
  1. Entreprise SOSAGRIMINE
  2. Entreprise MPS
  3. Entreprise RIVA RESSOURCE
  4. Entreprise COMID
  5. COMID
  6. Alpha-Min

Toutes ces entreprises œuvrent dans le secteur minier.

Principales activités des opérateurs économiques
  1. Agriculture
  2. Mine
  3. Commerce
  4. Elevage et pisciculture
  5. Artisanat

 

 

Principales activités des PME/PMI
  1. Usinage d’huile de palme
  2. Petit commerce :(boucherie, menuiserie, pêche, garage, bureautique, charge téléphone, pharmacie, kiosque)
  3. Mine
  4. Salon de coiffure
  5. .Bureautique (secrétariat public)
  6. Fabrication d’huile de palme.

Le problème mangeur que les PME de Walikale rencontrent est le manque de financement, il n’y a aucune institution financière qui accompagne ces entrepreneurs.  

 

 

Grandes entreprises locales

Pas de grandes entreprises , ni d’industries proprement dites en territoire de Walikale.

Principaux produits agricoles
  1. le manioc
  2. la patate douce
  3. le haricot
  4. le bananes
  5. le riz

Les plantations de café et d’huile de palme ont été abandonnées suite à la politique de Zaïrianisation.

La production annuelle de manioc à baissée en 2016 car les cultivateurs continuent à cultiver leurs champs de ravitallement et surtout que les routes n’ont pas été aménagées. Cette production est passée de 349.649 tonnes en 2015 à 142.2018 tonnes en 2016.

la production des patates douce a baissée car la population ne se donne pas totalement malgré les sensibilisations du service de tutelle, elle est passée de 121,07 tonnes en 2015 à 10,88 tonnes en 2016.

la production de haricot a baissée, elle passée de 87.649 en 2015 à 876,5 en 2016

la culture de bananier a eu un bon résultat suite à l’introduction d’une meilleur qualoté de semence, elle passée de 370 115 tonnes en 2015 à 406.307 en 2016.

La production du riz a baissée, elle est passée de 697,207 tonnes en 2015 à 197,846 tonnes en 2016.

Principaux produits non agricoles
  1. Poissons frais
  2. Viandes (animaux domestiques et sauvages)
  3. Chenilles
  4. Miel
  5. Crabe

Les poissons consommés à Walikale proviennent des étangs piscicoles, la viande de bœufs provient du territoire de Masisi

 

Principales sources d’énergie
  1. Bois
  2. Groupe électrogène
  3. Solaire
  4. Braise
  5. Pétrole

La disponibilité de l’énergie électrique au travers la construction d’un barrage hydro électrique serait d’une grande utilité pour la population, car cette dernière leur permettra de transformer des produits tels que les maniocs cossettes, le riz paddy,  l’huile de palme et d’autres produits à moindre coût et par ricoché encourager les grands commerçants du milieu à investir dans des activités qui en aura besoin.

 


Situation sanitaire

Nombre d’hôpitaux 4
Nombre de centre de santé 73

Le territoire de Walikale compte 4 zones de santé : la zone de santé de walikale, la zone de santé de Kibua, la zone de santé de Pinga et la zone de santé d’Itebero. Le territoire compte 77 structures sanitaires dont 4 hôpitaux de référence et 73 centres de santé.

L’HGR de Walikale date de1958 construit par les belges    et il est dans un  état moyen, avec des bâtiments en dur, il a une capacité d’accueil de 100 lits mais 100 lits seulement sont installés.

L’HGR de Kibua date de   2005, il est en bon état. Avec des bâtiments en dur construit par Action Agro Allemande(AAA). Il a une capacité d’accueil de  90 lits mais  48 lits seulement sont installés.

L’HGR de Pinga date  de 1972, il est en bon état, avec des bâtiments en dur construit par le missionnaire suédois  le révèrent Jean RUHIGITTA.                           L’HGR a une capacité d’accueil de  100 lits mais  72  lits seulement sont installés.

L’HGR d’Itebero date 2011, il est en  bon état, avec des bâtiments en dur construit par BEDOM. Il a une capacité d’accueil de 70 lits mais 44 lits seulement sont installés

Maladies les plus récurrentes
  • Paludisme
  • IST
  • Diarrhée simple
  • Malnutrition
  • IRA

Le paludisme est la première cause de ma morbidité et de la mortalité, a aussi un impact considérable sur le plan socio-économique de la population du territoire et représente au moins 60%  de cause de consultation médicale. Les maladies diarrhéiques sont beaucoup plus dû au  manque d’hygiène de la part de la population, les IST sont causés par les relations sexuelles non protégées, la malnutrition est dû à la pauvreté de la population


Education

Enseignement primaire et secondaire
Ecoles primaires 425
Ecoles secondaires 214

le territoire de Walikale compte 4 sous divisions: la sous division de Walikale (1), la sous division de Kashebere (2), la sous division de Pinga(3) et la sous division de Musenge (4).

Enseignement supérieur et universitaire
Universités 0
Instituts supérieurs 4

 

  • L’Institut Supérieur de Développement Rurale (ISDR) ;
  • L’Institut Supérieur Pédagogique (ISP)
  • L’Institut Supérieur d’Administration et de Développement (ISAD)   et
  • ISTM-Walikale

Tous les 4 instituts supérieurs sont agrées


ONG et projets

Nombre d’ONG 72
Principales activités
  • Sécurité alimentaire
  • Catastrophique naturel
  • Logistique des véhicules
  • Santé primaire, éducation et encadrement des femmes
  • Réinsertion des enfants soldats dans la société et construction d’urgence
Principaux projets de développement financés par le Gouvernement

La réhabilitation des tronçons routiers: Walikale-Itebero et Walikale – kashebere

La construction de l’extension de l’Institut LOWA à Walikale;

la réhabilitation de la tribune du stade de l’Unité de WalikaleSensibilisation de la population sur les travaux champêtres

Principaux projets de développement sous financement autre que le Gouvernement
  • Projet de reconstruction de la prison du walikale, financé par la MONUSCO ;
  • Projet de construction et  équipement du tribunal de paix de walikale, financé par la MONUSCO, section appui à la justice ;
  • Projet de construction et équipement du parquet civil de walikale, financé par la MONUSCO, section appui à la justice ;
  • Projet de réhabilitation du pont Songe, financé par la MONUSCO, exécuté par Caritas développement Goma ;
  • Projet de prise en charge de paludisme dans le territoire de Walikale, financé par HIMA


Accessibilité et tourisme

Accessibilité du territoire
Routes Oui
Voies aériennes Oui
Biefs navigables Non
Train Non

Le territoire est accessible par voie routière et aériennes, les routes qui permettent l’entrée et la sortie du territoire est la route nationale N°3 (qui connecte le territoire de kalehe au territoire de Walikale, et le territoire de Walikale et du Maniema) et la route provinciale qui connecte le territoire de Walikale de son chef-lieu (Goma) en passant par Masisi, le territoire compte 5 aérodromes : aérodrome de Ntoto, Pinga, Obaye, kigoma et kilambo. Tous ces aérodromes  ne sont pas fonctionnels pour le moment suite à la manque de réhabilitation.

Routes d’intérêt interprovincial principal

  • Est du territoire vers Masisi : Nous avons 120 Km sur l’axe Walikale-masisi, elle est à moitié praticable.
  • Au sud du territoire vers Kalehe : 108 Km sur l’axe Walikale-Hombo, la route est en mauvais état
  • A l’ouest du territoire vers Lubutu et Punia : 110 KM : axe Walikale-OSO, la route est en moyen état.

Routes des dessertes agricoles: le nombre de kilomètre est non disponible

  • Kabunga – Isangi,
  • Itebero-Binakwa,
  • Kabisizi – Mutongo ,
  • Biriseke – Bilati ,
  • Osokari –  Binakwa,
  • Mubi – Omate,
  • Misheshe – Pinga,
  • Kalembe – Ihula,
  • Mahanga – Ntoto,
  • Mutongo- Misau,
  • Maruho – Pinga,
  • Kihaka – Biriseke
  • Kihuwe – Maruho.
Réseaux de communication
Africel Non
Airtel Oui
Orange Oui
Tigo Oui
Vodacom Oui

La qualité du signale est mauvaise, il y a présence de petit shop de Vodacom. Ils offrent les produits suivants : transfert de fonds, vois, vente d’unité et carte Sim et Internet.

Attraits touristiques
Parcs Oui
Jardins botaniques Non
Jardin zoologiques Non
Chutes d’eaux Oui
Sites touristiques Oui
Sites sacrés Oui
  • Okapi
  • Gorille
  • Chimpanzé
  • Paon congolais
  • Antilope

 

Espèces phares de la faune

 

  • Okapi
  • Gorille
  • Chimpanzé
  • Paon congolais
  • Antilope

 

Espèces phares de la flore
  • MUTONTO (ALSTONIA CONGENSIS+++)
  • LUBUJU (ENTANDROPHRAGMA Cyidrieum+)
  • MBOBORO (KHAYA ANTHOT HECA+++°)
  • MUBALAKA (cynometra Alexandrei)
  • KARUNDA (liapa ca quineensis)

 


Situation sécuritaire

Le territoire de walikale est calme pour le moment à l’exception des groupements de Kisimba, Hikombo, Walo-oroba et Waloa-yingo où règne l’insécurité dû aux FDLR et des groupes rebelles de maî-maî.

 


Opportunités de développement

 Eradiquer le phénomènes groupes armés locaux sur toute l’étendue du territoire;

Réhabiliter les infrastructures scolaires et routières détruites pendans les guerres;

contruction d’un aérodromes moderne au chef-lieu du territoire rependant aux normes internationales

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique