Territoire de Businga

Fiche du territoire

Mise à jour le 31 mars 2017

Province Nord-Ubangi
Superficie 17 441 km²
Taille estimée de la population 667 792 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’Administration du Territoire)


Carte administrative


Données géographiques et culturelles

Données géographiques

Le territoire de Businga est une Entité Administrative Déconcentrée (EAD) de la province du Nord-Ubangi issu du démembrement de la province de l’™Equateur. Il comprend trois secteurs, notamment le secteur de Bodangabo, le secteur de Businga (qui est le chef-lieu du territoire), et le secteur de Karawa.

Ce territoire est limité au Nord par deux territoires, à  savoir : Mobayi-Mbongo au Nord-Est et Bosobolo au Nord-Ouest. Il a une limite au Sud avec la province de la Mongala et à l’Ouest avec la province du Sud-Ubangi (par le territoire de Gemena) ; alors qu’à  l’Est c’™est le territoire de Yakoma qui lui est frontalier.

Coordonnées géographiques :

Le territoire de Businga est localisé au Nord-Ouest de la République Démocratique du Congo. Il se situe entre :

  • 3°20’19 »Â™ de latitude Nord,
  • 20°53’9 » de longitude Est,
  • Et son altitude varie entre 300 à  400mètres.

Le territoire de Businga est traversé par de nombreux cours d’™eau, dont les plus importants sont les suivants : Mongala (affluent du fleuve Congo), Lokame, Lwa, Legbala, Etedika, Liango et Ekembe.

Climat:

Pour ce qui concerne le type de climat dans le territoire de Businga, il est tropical avec alternance de deux saisons : la saison de pluie dure 8 mois, elle va du 15 Mars au 15 Novembre et la saison sèche qui ne dure que 4 mois, commence autour du 15 Novembre jusque vers le 15 Mars.

Température:

La température moyenne ressentie dans le territoire varie entre 26° et 36°C.

Saisons:

Il y a deux saisons dans le territoire de Businga; la saison de pluie qui dure 8 mois, elle va du 15 Mars au 15 Novembre et la saison sèche qui ne dure que 4 mois, commence autour du 15 Novembre jusque vers le 15 Mars.

Végétation:

Trois types de végétation dominent le territoire: la forêt vierge et la forêt galerie vers la partie Nord-Est de Businga, alors que vers le Nord-Ouest du territoire c’™est la savane.

Type sol :

Le sol est argilo-sablonneux.

Particularités et richesses du territoire

Particularité physique:

Dans le territoire de Businga, on retrouve un site touristique particulier, le lac Kwada situé dans le secteur de Karawa. Ce lac est d’origine mystérieuse, d’où il suscite la curiosité de nouveaux venus dans le territoire.

Richesse du territoire:

Une autre particularité du territoire de Businga est qu’™il est parmi les rares territoires de la RDC où on peut retrouver l’Okapi. Le territoire de Businga est le seul qui contient un grand nombre d’hévéa traditionnel dans la province du Nord-Ubangi.

Données culturelles

Dans le territoire de Businga, nous avons 5 grandes tribus :

  1. les Ngbaka (34%) ;
  2. les Mbanza (23%) ;
  3. les Ngbandi (18%) ;
  4. les Ngombe (18%) ;
  5. et les Pakibete (7%).

Ces différents groupes tribaux pratiquent tous l’agriculture comme activité principale.

Les Ngbaka sont surtout localisés dans les secteurs de Karawa et de Bodangabo, et dans une partie de la cité de Businga. Dans le territoire, ils sont reconnus comme étant un peuple éleveur de gros bétails. Les Mbanza et les Ngbandi sont concentrés dans le secteur de Businga ; alors que les Ngombe se retrouvent surtout le long de la rivière Dua dans le secteur de Businga. A part l’™agriculture, les Ngbandi, les Ngombe et les pakibete pratiquent aussi la chasse dans le secteur de Businga. La pêche est pratiquée surtout dans le secteur de Businga par les Ngombe et dans le secteur de Bodangabo par les Ngbaka.

Langues parlées dans ce territoire
  1. Lingala (85%) ;
  2. Ngbaka (70%) ;
  3. Mbanza (60%) ;
  4. Mongbandi (50%) ;
  5. Ngombe (30%).

Dans le territoire de Businga, la langue parlée par la majorité de la population est le lingala. Mais à  côté de cette langue nationale, il existe d’autres dialectes utilisés surtout par les autochtones ; il s’agit du ngbaka, mbanza, mongbandi, ngombe, pakibete.

Principales activités
  1. Agriculture (80%) ;
  2. Elevage (30%) ;
  3. Pêche (5%) ;
  4. Chasse (3%) ;
  5. Petit commerce (1%).

Il est à noter que la majorité de la population de Businga vit essentiellement de l’™agriculture et de l’élevage. La pêche et la chasse sont exercées d’™une manière artisanale par une petite portion de la population du territoire de Businga. Alors que le petit commerce exercé par une faible portion de la population, consiste surtout à  la vente de produits vivriers et manufacturés, mais aussi du transport des personnes et des biens.


Situation économique

Revenu journalier moyen Donnée non disponible
Taux de change flottant appliqué au 31 mars 2017
Vendeur : 1$ = 1 350 FC Acheteur : 1$ = 1 400 FC
Nombre d’opérateurs économiques 332

Principaux opérateurs économiques
  1. Société Industrielle de Commerce et de Transport (SICOTRA) opérant dans l’exploitation des bois et le commerce général ;
  2. Société KONDO, opérant dans la production de l’hévéa dans le secteur de Businga ;
  3. TFCE DE MOULIN, Entrepôt privé des produits et marchandises se trouvant au port de Businga.

Actuellement, le territoire ne dispose pas de grandes entreprises ; les petites entreprises existantes (boutiques et kiosques) font le commerce des produits manufacturiers (habits, marmites, savons, huiles de beauté, appareils électroménagers, pièces de rechanges motos et vélos,…), le commerce des produits alimentaires (produits agricoles, sucres, sel, biscuits, boissons,…) et l’exploitation du bois et de l’hévéa. 

Principales activités des opérateurs économiques
  1. Vente des produits manufacturés ;
  2. Vente des produits alimentaires ;
  3. Vente des produits pharmaceutiques ;
  4. Exploitation du bois et de l’hévéa.
Principales activités des PME/PMI
  1. Exploitation du bois ;
  2. Exploitation de l’hévéa ;
  3. Production et vente des savons.

Pour ce qui est de l’™exploitation du bois, la principale PME du domaine c’™est la Société Industrielle de Commerce et de Transport (SICOTRA). Les bois qu’elle produit sont vendus dans le territoire de Businga et même en dehors du territoire.

Dans le territoire de Businga, il existe plusieurs plantations d’hévéa mais seulement deux grandes plantations sont en exploitation: il s’agit de l’™INERA Bongabo dans le secteur de Karawa et de la plantation KONDO dans le secteur de Businga.

Grandes entreprises locales

Actuellement, aucune grande entreprise n’est répertoriée dans le territoire de Businga.

Principaux produits agricoles
  1. Manioc ;
  2. Arachide ;
  3. Maïs ;
  4. Niébé ;
  5. Riz.

Le manioc est produit dans tous les secteurs du territoire de Businga. Il constitue l’™aliment de base de la quasi-totalité de la population du territoire. Il est consommé par la population locale soit en tubercules bouillies ou crues, soit en chikwange, soit encore en foufou. Ses feuilles sont également consommées comme légumes.

L’arachide est également produite dans tous les secteurs que comptent le territoire, mais c’est surtout dans le secteur de Karawa qu’il est produit en très grande quantité. Soulignons aussi que dans le territoire de Businga, il existe d’autres cultures qui sont pérennes telles que le café et le cacaoyer.

Une partie de la production de ces cultures est consommée localement et l’autre est vendue soit dans les territoires voisins, soit dans les villes de Kisangani, de Mbandaka et de Kinshasa à partir de l’acheminement par voies navigables.

Principaux produits non agricoles
  1. Les produits d’élevage ;
  2. Bois ;
  3. Hévéa ;
  4. Diamant ;
  5. Or.

 

Principales sources d’énergie
  1. Bois (90%) ;
  2. Solaire (6%) ;
  3. Pétrole (3%) ;
  4. Groupe électrogène (1%).

Le bois est la principale source d’énergie des ménages du territoire de Businga; il est utilisé pour la préparation des aliments.

Etant donnée que la Société Nationale d’Electricité (SNEL) est absente du territoire, l’énergie solaire est utilisée pour ce fait par certains ménages, hôpitaux, centres de santé, bureaux. Les groupes électrogènes fonctionnant avec du pétrole sont aussi utilisés pour le besoin énergétique par quelques rares entreprises et ménages.


Situation sanitaire

Nombre d’hôpitaux 3
Nombre de centre de santé 52

Le territoire de Businga possède trois hôpitaux de référence situés respectivement dans la cité de Businga, dans le secteur de Karawa et à Loko (dans le secteur de Businga). Chaque hôpital est situé dans une zone de santé ; et donc le territoire compte trois zones de santé.

Dans les hôpitaux de référence du territoire de Businga, on trouve les services suivants : Laboratoire, Médecine interne, Gynéco obstétrique, Echographie, Pédiatrie et Chirurgie. A part ces services, à  l’hôpital général de Karawa, on retrouve aussi : la kinésithérapie, l’ophtalmologie, la dentisterie et la radiographie.

3 médecins et 45 infirmiers travaillent dans la zone de santé de Businga ; la zone de santé de Loko compte 2 médecins et 54 infirmiers, alors que 6 médecins et 103 infirmiers se retrouvent dans la zone de santé de Karawa.

Le territoire de Businga possède 52 centres de santé, dont 13 sont situés dans la zone de santé de Businga, 24 dans la zone de santé de Karawa et 15 dans la zone de santé de Loko.

Les infrastructures abritant les hôpitaux généraux de référence sont vétustes ; l’hôpital de Karawa par exemple, a été construit en 1937 par la COTOCON de la mission protestante CEUM. Cet hôpital nécessite une reconstruction. Il en est de même de l’™hôpital général de référence de Loko qui fonctionne depuis le 20 Mars 1959 et dont l’état de vétuste est remarquable sur les immeubles et les meubles. Soulignons également que les hôpitaux et centres de santé souffrent de la rareté des matériels médicaux et le peu qui existe est vétuste ou soit obsolète.

Une grande partie des médicaments traceurs est disponible dans les hôpitaux et centres de santé. Mais quelques médicaments spécialisés ne sont pas disponibles dans le territoire car les pharmacies sont rares ; d’où souvent, il faut les commander dans les villes ou territoires voisins.

Zone de Santé

Hôpital

Centres de santé

Médecins

Infirmiers

Services médicaux à  l’hôpital

Businga

1

13

3

45

· Médecine interne

· Chirurgie

· Pédiatrie

· Gynéco obstétrique

. Echographie

· Laboratoire

Loko

1

15

2

54

· Médecine interne

· Chirurgie

· Pédiatrie

· Maternité (Gynéco obstétrique et Planification familiale)

· Laboratoire

· Radiographie

Karawa

1

24

6

103

· Médecine interne

· Chirurgie

· Pédiatrie

· Gynéco obstétrique

· Laboratoire

· Radiographie

· Echographie

· Dentisterie

· Kinésithérapie

· Ophtalmologie

Maladies les plus récurrentes
  1. Paludisme ;
  2. Infections respiratoires aigues ;
  3. Anémie ;
  4. Maladies d’origine hydriques (surtout la diarrhée) ;
  5. Malnutrition protéino-énergétique.

La grande maladie cause de mortalité dans le territoire de Businga, c’est le paludisme. Le paludisme tue en moyenne une personne tous les 3 jours dans le territoire. A part le paludisme, les infections respiratoires aigues, l’anémie, la diarrhée et la malnutrition sont aussi des maladies qui affectent beaucoup de personnes dans le territoire.


Education

Enseignement primaire et secondaire
Ecoles primaires 324
Ecoles secondaires 172

Sous divisions

Ecoles Primaires

Ecoles Secondaires

Elèves au primaire

Elèves au secondaire

Bodangabo

82

46

20333 dont 9021 filles

2504 dont 530 filles

Businga

96

45

23600 dont 10998 filles

4562 dont 1391 filles

Karawa

146

81

36438 dont 16205 filles

7046 dont 2126 filles

Le territoire de Businga possède 496 écoles dont 324 écoles primaires et 172 écoles secondaires. Ces écoles sont sous l’autorité de trois sous divisions de l’EPS-INC réparties dans les trois secteurs que comptent le territoire. C’est ainsi qu’™on a 96 écoles primaires et 45 secondaires dans la sous division de Businga ; 146 écoles primaires et 85 secondaires dans la sous division de Karawa ; et 82 écoles primaires et 46 secondaires dans la sous division de Bodangabo.

Dans la sous division de Bodangabo, la moyenne d’™enseignants par école primaire et secondaire est de 7. Alors que dans la sous division de Businga, la moyenne d’enseignants est de 7 au niveau primaire et au niveau secondaire elle est de 10. Et par contre dans la sous division de Karawa, on comptait en moyenne 7 enseignants par école primaire et 11 enseignants par école secondaire.

Enseignement supérieur et universitaire
Universités 0
Instituts supérieurs 3

 

Institut supérieur

Secteur

Filières

Nombre annuel d’étudiants

Nombre de professeurs

1. Institut Supérieur Pédagogique Businga

Businga

· Lettres et sciences humaines,

· Sciences exactes.

81 dont 13 filles

0 professeur propre à l’établissement.

2 professeurs visiteurs.

2. Institut Supérieur de Techniques Médicales Karawa

Karawa

Sciences infirmières,

Gestion des institutions de santé,

Nutrition diététique.

55 dont 21 filles

0 professeur propre à l’établissement.

0 professeur visiteur.

3. Institut Supérieur Pédagogique Karawa

Karawa

Sciences exactes,

Lettres et sciences humaines,

Appui à  l’enseignement.

82 dont 10 filles

0 professeur propre à l’établissement.

0 professeur visiteur.

Il n’existe pas d’université dans le territoire de Businga ; cependant il y a trois instituts supérieurs dont deux instituts supérieurs pédagogiques (ISP) et un institut supérieur de techniques médicales (ISTM). Parmi les trois secteurs que comprend ce territoire, c’est seulement dans le secteur de Bodangabo qu’™il n’y a pas d’institut supérieur.

On retrouve deux instituts supérieurs dans le secteur de Karawa (un ISTM et un ISP), tandis que l’autre institut supérieur se trouve dans la cité de Businga (un ISP).

Aucun de ces instituts supérieurs n’a de professeur propre à  lui ; cependant quelques professeurs visiteurs viennent dispenser certains cours dans ces institutions.

  • L’™Institut Supérieur Pédagogique Businga compte 2 professeurs visiteurs, 1 chef de travaux et 18 assistants.
  • L’™Institut Supérieur des Techniques Médicales Karawa compte aucun professeur visiteur, 2 chefs de travaux et 16 assistants.
  • L’ISP Karawa compte aucun professeur visiteur, 6 chefs de travaux et 45 assistants.


ONG et projets

Nombre d’ONG 0
Principales activités
  1. Intervention dans le secteur agricole ;
  2. Forage des puits d’eau potable ;
  3. Appui à  la santé ;
  4. Appui à l’éducation.

Dans le territoire de Businga, il n’existe aucun bureau d’™une ONG internationale. Mais certaines activités sont réalisées dans le territoire par des ONG venant de l’extérieur du territoire. C’est le cas par exemple, de l’™UNOPS qui intervient dans la réhabilitation des routes de dessertes agricoles dans le cadre du projet PARRSA (Projet d’appui à  la réhabilitation et à la relance du secteur agricole) ; de l’American Leprosy Mission (ALM), du Paul Calson Project (PCP) et de la World Vision qui appui le secteur de la santé dans certaines entités du territoire dans le cadre du projet d’Accès aux soins de santé primaire (ASSP).

Principaux projets de développement financés par le Gouvernement
  1. PARRSA (Projet d’™Appui à la Réhabilitation et à  la Relance du Secteur Agricole);
  2. PRRIS (Projet de Reconstruction/Réhabilitation des Infrastructures Scolaires).

Les principaux projets de développement sur financement du gouvernement dans le territoire de Businga sont le PARRSA et le PRRIS. Grâce au PARSSA quelques routes de dessertes agricoles sont réhabilitées et même la construction de quelques entrepôts de produits agricoles dans le territoire.

Le Projet PRRIS permet la construction de quelques écoles dans le territoire. Dans la sous division de l’Enseignement Primaire et Secondaire de Businga, 2 écoles ont été nouvellement construites dans le cadre de ce projet ; alors que dans la sous division de  Karawa une école a été construite au cours de trois dernières années dans le cadre du PRRIS; et 3 écoles durables sont en cours de constructions dans la sous division de Bodangabo.

Principaux projets de développement sous financement autre que le Gouvernement
  1. ASSP (Accès aux Soins de Santé Primaire), projet en cours

Le projet ASSP (Accès aux soins de santé primaire) est mis en  oe“uvre par les ONG internationales World Vision et IMA World health dans le territoire de Businga. Ce projet du secteur de la santé permet l’approvisionnement en médicaments de différentes zones de santé et la construction de quelques centres de santé dans le territoire. C’est le cas par exemple, dans la zone de santé de Businga où 3 CS ont été construits par IMA, à 5 CS dans la zone de santé de Karawa et  4 CS en construction dans la zone de santé de Loko.


Accessibilité et tourisme

Accessibilité du territoire
Routes Oui
Voies aériennes Non
Biefs navigables Oui
Train Non

L’accès au territoire de BUSINGA se fait par deux voies :

  • la voie routière,
  • les biefs navigables.

Pour ce qui concerne les biefs navigables, il s’agit essentiellement de la rivière Mongala (qui est un affluent du fleuve Congo). Cette rivière permet le trafic régulier entre Kinshasa et Mbandaka en passant par le fleuve Congo.

Les bateaux et baleinières qui accostent au port de Businga apportent pour la grande partie des produits manufacturés en destination non seulement de Businga mais aussi des territoires voisins tels que Gemena, Mobayi-mbongo, la ville de Gbadolite, et d’autres territoires. Le tonnage moyen mensuel des produits apportés par ces bateaux est de 300 tonnes.

Ces mêmes bateaux et baleinières en quittant Businga transportent les produits agricoles et bois (dont le poids moyen mensuel est estimé à 1500 tonnes) qui vont à Mbandaka, Kisangani et Kinshasa. En moyenne pour atteindre la ville de Kinshasa en quittant le port de Businga, les bateaux font deux semaines.

Les axes routiers permettant d’™entrer et de sortir dans le territoire de Businga sont les suivants: axe Gemena-Businga, axe Businga-Lisala et axe Businga-Gbadolite. Sur les routes de Businga, on rencontre souvent des camions transportant les marchandises qui vont ou viennent du port de Businga.

Il faut noter qu’™aucun axe routier n’est asphalté dans le territoire de Businga. Les routes sont en terre et dans un mauvais état actuellement.

Réseaux de communication
Africel Non
Airtel Oui
Orange Oui
Tigo Non
Vodacom Oui

Le réseau de télécommunication qui couvre la grande partie du territoire de Businga est Vodacom. Mais la communication avec Vodacom n’est pas très bonne à certains endroits et il faut se déplacer pour chercher le réseau. Aussi, cet opérateur n’™offre pas le service d’™internet dans certaines zones. Mais Vodacom est le seul opérateur mobile qui offre dans le territoire (surtout à Karawa et  à Businga) le service de monnaie mobile grâce à son produit Mpesa.

Pour ce qui concerne le réseau Orange, il n’est présent  que dans les secteurs de Businga et de Karawa où il offre un bon service de communication, avec internet 2G. Le réseau de communication Airtel est aussi présent dans deux secteurs du territoire : Businga et Karawa.

Attraits touristiques
Parcs Non
Jardins botaniques Non
Jardin zoologiques Non
Chutes d’eaux Oui
Sites touristiques Oui
Sites sacrés Non

Le territoire de Businga comprend plusieurs sites touristiques dans lesquels on rencontre des espèces phares d’™arbres (les bois noirs, les bois verts et d’™autres bois durs) ; des espèces rares d’animaux (L’™Okapi dans le site de Tindili et celui de Lokame dans le secteur de Businga, le Girafe, le Chimpanzé, le Sanglier, etc) ; des minerais précieux (l’™or, le diamant, le mercure, le coltan) ; des chutes d’eau ; etc. Il faut savoir qu’une trentaine de sites touristiques ont déjà  été recensés par le service territorial de tourisme et hotellerie.

Espèces phares de la faune
  1. Eléphants ;
  2. Hippopotames ;
  3. Okapi ;
  4. Léopard ;
  5. Chimpanzés.
Espèces phares de la flore
  1. Limba ;
  2. Teké ;
  3. Acajou ;
  4. Ebène.


Situation sécuritaire

Dans le territoire de Businga, la situation sécuritaire est relativement calme. Il n’™y a pas trop de cas de criminalité ; la population et ses biens sont sécurisés par les forces de police et de l’™armée nationale.


Opportunités de développement

Plusieurs richesses naturelles sont disponibles dans le territoire de Businga, et qui pourraient favoriser son développement :

  • Le sol du territoire de Businga est argilo sablonneux avec une couche humifère de 30 à  50cm. Grâce à la mécanisation de l’agriculture, cette terre arable pourrait permettre la création de nouveaux emplois, l’™augmentation de la production agricole et l’amélioration de conditions de vie de la population. Le territoire possède d’énormes potentialités agricoles mais qui sont actuellement sous exploitées.
  • Pour que le secteur agricole devienne un moteur de développement du territoire, il faut le moderniser en mécanisant l’™agriculture, en introduisant des semences résistantes, en reconstruisant les routes de dessertes agricoles, bref en organisant le secteur.
  • Dans l’™ancien temps, le territoire de Businga était réputé pour sa production du café, du palmier à huile, de l’hévéa et d’autres produits agricoles; mais actuellement il y a une faible production suite à de nombreux problèmes qu’a connu le territoire, notamment la guerre, la mévente des produits de cultures pérennes, la maladie telle que la trachéomycose qui avait attaqué les plantes de café et d’autres cultures.
  • La présence de nombreuses rivières poissonneuses, les plus connus sont : Mongala, Lokame, Legbala, Lwa, Etedika, Liango et Ekembe. Ces rivières contiennent plusieurs genres de poissons. Si la pêche est bien organisée, c’™est-à -dire qu’elle est modernisée avec des matériels adaptés, les poissons bien conservés et séchés suffiraient pour la consommation locale mais également pour le commerce dans les autres territoires et vers d’autres pays. Et cela aurait pour conséquence la réduction du taux de chômage et les ménages auront des revenus suffisants.
  • Mais la pêche y pratiquée reste encore traditionnelle, avec usage de petites pirogues, filets non adaptés, hameçons et nasses.
  • La présence de minerai comme le diamant dans la rivière Liango est aussi signalée dans ce territoire. Ce diamant pourrait être exploité et cela créerait de l’emploi.
  • Les routes du territoire sont actuellement dans un état piteux, pas un seul kilomètre de route asphaltée. Si les routes sont bien aménagées, elles favoriseront l’évacuation des produits agricoles pour le commerce dans les territoires voisins. Aussi, l’unique port de la province du Nord Ubangi se trouve dans le territoire de Businga. Ce port est le passage obligé de la majorité des produits manufacturés qui entrent dans la province en provenance de Kinshasa. Et donc, un aménagement du port et des routes du territoire de Businga serait profitable non seulement pour le territoire lui-même mais aussi pour toute la province du Nord Ubangi et les autres provinces voisines.
  • La présence dans le chef lieu de Businga des installations de SEP CONGO : Pour favoriser le développement économique du territoire, il faut relancer les activités de cette entreprise qui permettait jadis au district du Nord-Ubangi d’être approvisionné en carburant nécessaire pour ses activités économiques mais aussi qui faisaient entrer beaucoup d’argent dans le territoire.
  • Le territoire de Businga compte 36 sites touristiques déjà  recensés. Ces sites riches d’une diversité végétale, animale et même minérale ; pourraient être valorisés et occasionner de ce fait beaucoup d’emploi et de revenu dans le territoire et même au pays en général.

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique