Territoire de Lusambo

Fiche du territoire

Mise à jour le 31 mars 2017

Province Sankuru
Superficie 16 508 km²
Taille estimée de la population 1 174 104 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’Administration du Territoire)


Carte administrative


Données géographiques et culturelles

Données géographiques

Le territoire de Lusambo est le plus ancien de toutes les entités territoriales de la Province du Sankuru. Il fut jadis le Chef-lieu de l’ancienne Province du Kasaï et actuellement le Chef-lieu de la Province du Sankuru. 

Il est actuellement une entité déconcentrée, créée en date du 16 février 1890 sous l’administration colonial.

Coordonnées géographiques

  • Longitude : entre 23° et 24°
  • Latitude : entre 2° et 6°
  • Altitude : 424 m

Climat     

La température varie  selon son climat  tropical humide qui a une alternance de 2 saisons à savoir: la saison sèche qui va du 15 mai au 15 Août et la saison pluvieuse qui va du 15 Août au 15 Mai, la température moyenne est de 25° annuellement, elle varie entre 28° et 30°, les précipitations varient entre 1600 et 2000 degrés au cours de l’année.

Hydrographie

Sillonné par plusieurs rivières dont  les principales sont : La rivière Sankuru ,  la rivière Lubi, la rivière Nkunduyi, la rivière Mialaba, la rivère de Bumbi et  la rivière Lusambo. Ces rivières jouent un rôle très important pour le commerce et la pêche d’une part et  servent des limites naturelles.

Végétation

Cette entité est entourée des galeries et la forêt équatoriale. Le territoire de Lusambo est un véritable plateau avec deux catégories de végétations dominantes : la forêt équatoriale qui se trouve dans le Nord et la savane Guinéenne boisée au sud et sud-ouest, au centre se trouve des collines, des plateaux, des vallées, des grottes; et des rochers, à l’ouest et en aval de la rivière Sankuru.

Sol

Il a un sol argilo-sablonneux et essentiellement à vocation agricole.

Particularités et richesses du territoire

Particularités du territoire

  • Lusambo est le territoire le plus ancien de la Province du Sankuru;
  • Le territoire de Lusambo est composé des tribus hétérogènes qui sont venus des différents coins de la République Démocratique du Congo.

Richesses du territoire

Dans le sous-sol du territoire de Lusambo les prospections scientifiques confirment la présence de: cuivre, étain, diamant, pétrole et or.

Toutes ces richesses contribueraient énormément la croissance économique du territoire, si elles étaient exploitées.

Données culturelles
  1. Basonge
  2. Bakuba
  3. Batetela
  4. Baluba
  5. Bakwamputu
  6. Ankutshu
  7. Bena Konji
  8. Batua
Langues parlées dans ce territoire
  1. Tshiluba (85%)
  2. Kisonge (70%)
  3. Otetela (50 %)
  4. Tshikwamputu (30%)
  5. Kikuba (10 %)
  6. kitua (5%)
  7. Lulua (5%)
  8. Kitua (5%)
Principales activités
  1. L’Agriculture
  2. Le petit commerce

Le sol fertile, est l’un des motifs qui fait à ce que l’agriculture soit une activité prédominante dans le territoire de Lusambo ensuite vient le petit commerce peu connu de la population suite à l’enclavement du territoire.


Situation économique

Revenu journalier moyen Donnée non disponible
Taux de change flottant appliqué au 31 mars 2017
Vendeur : 1$ = 1 400 FC Acheteur : 1$ = 1 350 FC
Nombre d’opérateurs économiques 160

Principaux opérateurs économiques
  1. Maison Kakesa opérant dans la vente des produits manufacturés, employant 3 ouvriers et appartenant à Mr. Kakesa ;
  2. Etablissement Millenium Système Chez Paul Majiba opérant dans la vente des produits vivriers, employant 3 ouvriers et appartenant à Mr. Paul Majiba ;
  3. Maison Albert Lutonga opérant dans la vente des produits manufacturés employant 3 ouvriers et appartenant à Mr. Albert Lutonga ;
  4. Maison SHOKY opérant dans le commerce général employant 3 ouvriers et appartenant à Madame Louise Otshumba;
  5. Josée Pharma opérant dans la vente des produits pharmaceutiques employant 2 ouvriers et appartenant à Mr. Tshabilu Paul.
Principales activités des opérateurs économiques
  1. Commerce général;
  2. Vente des produits vivriers;
  3. Activité minière.

Les opérateurs économiques se plaignent de la durée que font les véhicules transportant  leurs marchandises pour atteindre le territoire de Lusambo, et cela suite au mauvais état de la route Lusambo et Mbuji Mayi.

Principales activités des PME/PMI
  1. Vente des denrées alimentaires;
  2. Vente des divers;
  3. Vente d’habillements.

 

Grandes entreprises locales

Dans le territoire de Lusambo il n’y a pas encore de grandes entreprises employant plus de 50 personnes.

 

Principaux produits agricoles
  1. Huile de palme;
  2. Mais;
  3. Niébé;
  4. Riz et arachides.

Ces principales productions sont très souvent tournées vers l’autoconsommation, le mauvais état des routes de dessertes agricoles, ne permet pas aux producteurs et aux commerçants d’acheter les produits de récolte pour les acheminer vers les grands centres urbains de consommation. D’autres part, le prix d’achat de ces produits vivriers est bas pour motiver les cultivateurs (qui utilisent l’outil artisanal) à produire plus et de vendre leurs excédents à des prix rémunérateurs.

Principaux produits non agricoles
  1. les termites à tête rouge;
  2. les champignons;
  3. les chenilles;
  4. les escargots;
  5. les fourmies zélées.

Les produits non agricoles les plus consommés dans le territoire de Lusambo sont des produits forestiers non ligneux: les escargots, les fourmies zélées, les champignons, les chenilles, les termitières à tête rouge destinées à la consommation locale, et sont prélevées en faible quantité dans les forêts situés non loin des habitations et sont consommés localement durant toute l’année. Ils sont produits en faible quantité par quelques habitants.

Principales sources d’énergie

Le courant électrique n’existe plus à Lusambo. Chacun se débrouille pour avoir de l’éclairage, certains se contentent du soleil pendant le jour, seulement  une infime partie de la population utilise des panneaux solaires. Pour le reste du territoire ce sont des lampes torche, « le Katoditodi » (fabriqué à partir d’une boîte de sardine et l’huile de palme) qui sont utilisées à la tombée de la nuit dans les ménages. Les différentes structures et quelques privés utilisent des groupes électrogènes et les panneaux solaires  (cabine pour la charge des téléphones). La braise et le bois sont utilisés pour la cuisine dans les ménages. La disponibilité du courant électrique permettra la relance de production dans plusieurs secteurs (Production de L’eau de la Régideso, Production de l’huile de palme, Production de farine de maïs, la présence de centres informatiques), car tout développement a besoin de l’énergie pour les industries.


Situation sanitaire

Nombre d’hôpitaux 2
Nombre de centre de santé 23

Le territoire de Lusambo possède deux zones de santé dont la zone de santé de Lusambo situé dans le Territoire Lusambo et la zone de santé de Panya Mutombo;  L’Hôpital Général de référence de Lusambo , a une capacité d’accueil de 300 lits, cependant seulement 100 lits y sont montés (utilisables), construit en style pavillonnaire encore en bon état , abritant plusieurs services de base : la médecine interne, la pédiatrie, l’ophtalmologie, la chirurgie, la gynéco-obstétrique et les services médicaux techniques. L’hôpital général de Référence de Lusambo et de Panya Mutombo n’offrent pas toutes les interventions du Paquet Complémentaire d’Activités, la disponibilité des médicaments est régulière. Ses 3 sites de Prévention Transmission Mère et Enfant ne sont plus opérationnels par manque d’intrants spécifiques avec pour conséquence l’absence de dépistage volontaire de cas de VIH. 

Avec une capacité d’accueil estimée à 6 lits et une capacité réelle de 6 lits; voici quelques services de base au sein de l’Hôpital général de référence de Panya Mutombo la médecine interne, la pédiatrie, la chirurgie et la génécologie. La disponibilité des médicaments est régulière, les infrastructures ne sont pas en bon état, l’espace devient de plus en plus insuffisant face à une population qui ne cesse de croître. Cependant certains Centres de Santé se trouvent à 12,5 km (soit environ 2 heures de marche) de la population desservie.

Maladies les plus récurrentes
  1. Paludisme
  2. Diarrhée
  3. Infections respiratoires
  4. Fièvre typhoïde
  5. Malnutrition


Education

Enseignement primaire et secondaire
Ecoles primaires 107
Ecoles secondaires 46

Dans le Territoire de Lusambo, l’enseignement est dispensé normalement comme sur toute l’étendue du pays, certaines écoles sont construites en dure, en semi-dure et d’autres en paille. Vu l’immensité du territoire, les deux sous divisions sont butées à un problème logistique c’est-à-dire pas de moyen de transport pour leur déplacement  lors de la supervision quotidienne des activités scolaires.

Enseignement supérieur et universitaire
Universités 1
Instituts supérieurs 2

Au sein des Institutions Supérieures il y a carence des Professeurs et des Chefs des travaux en permanence, seuls les assistants sont disponibles, ce qui influence énormément sur la qualité de l’enseignement, pas de bibliothèque selon des normes internationales. Aucune de trois institutions possède son propre bâtiment, toutes sont des locataires, il y a encore à faire dans le territoire de Lusambo en ce qui concerne l’espace universitaire. Le territoire a deux institutions Privées: l’Institut Universitaire du Congo, et l’Institut Supérieur de Théologie et de Développement, la seule institution publique qui existe à Lusambo c’est l’Institut Supérieur Pédagogique et Technique; cette dernière est en même temps IST et ISP. A l’Institut Universitaire du Congo : droit, sciences politiques, informatique de gestion, science de l’éducation, science de la santé (santé publique et sciences infirmières), l’Institut Supérieur Pédagogique et Technique : Français Langues Africaines, l’informatique de gestion, l’agronomie vétérinaire, la gestion administration des institutions scolaires et de formation, les sciences infirmières, les sciences commerciales, et l’électronique. Enfin l’Institut Supérieur de Théologie et de Développement organise les sciences infirmières, le développement rural, l’agrovétérinaire, la gestion administration scolaire et de formation ainsi que l’économie de développement.


ONG et projets

Nombre d’ONG 230
Principales activités
  • Le droit de l’homme : AsAdho, Association des Activistes des Droits de l’homme et APEVIDEL : Action des Personnes Vulnérables pour Le Développement de Lusambo
  • La Santé: Action des personnes Vulnérables pour le Développement de Lusambo APEVIDEL.
  • Le développement : BATICO-Ongd opérant dans le secteur économique, affectant une partie de  ses recettes dans les projets sociaux de développement      (la professionnalisation des métiers chez les jeunes: la maçonnerie et la menuiserie), l’apprentissage de l’outil informatique et le financement des écoles;
  • La Dynamique debout Sankurois (DYDESA/Ongd-asbl); Action pour le Développement Intégral du Sankuru (ADIS); et l’Association des Menuisiers de Lusambo (AML)
  • L’environnement: AELUS Association des Agriculteurs de Lusambo et Association pour le Développement Communautaire de Lusambo ADCL Toutes sont locales, travaillant avec  les moyens de bord. le territoire de Lusambo est encore un terrain presque vierge en  termes d’ONGS internationales pour booster son développement, signalons qu’il y a de cela  quelques mois que l’Ong ACF (Action Contre la Faim) œuvre dans le territoire s’occupant des malnutris.

 

Principaux projets de développement financés par le Gouvernement

 

Principaux projets de développement sous financement autre que le Gouvernement
  1. Construction d’un marché moderne avec deux pavillons d’étalages de 96 Places,  3 bureaux, un entrepôt, 3 boutiques types, une bouchérie, un w.c vip à 4 compartiments à Lusambo;
  2. Construction d’un entrepôt Mukuasa;
  3. Construction d’un entrepôt Mpania Mutombo;
  4. Construction d’une addiction gravitaire à Ciakabenyi;
  5. Construction de 10 sources d’eau aménagées à Lusambo.

Toutes ces constructions font partie du Projet d’Appui au Développement des Infrastructures Rural (PADIR) financé par la BAD, la durée des travaux est 5 mois.

  1. CAAP Tujitengemeye (Comité d’Appui à l’Auto Promotion) exécute un projet financé par l’Unicef dénommé :“Appui à une éducation primaire de qualité équitable en faveur des filles et garçons les plus vulnérables dans les sous-Division du Sankuru”.


Accessibilité et tourisme

Accessibilité du territoire
Routes Oui
Voies aériennes Oui
Biefs navigables Oui
Train Non

Voici les routes qui permettent d’entrer et de sortir du territoire de Lusambo toutes Presque en mauvais état,

  • Lusambo-Mbuji-Mayi 
  • Lusambo – Kananga         
  • Lusambo-Lubefu 

Voici les routes de dessertes agricoles toutes en mauvais état

  • Lusambo – Kapulu 
  • Lusambo – Mpanya Mutombo
  • Lusambo – Inatra 
  • Lusambo – Ana wa Tshuke 
  • Lusambo – Inkongo
  • Lusambo – Bakwa Bisaka 
  • Lusambo – Farial 
  • Lusambo – Bakua Mbumba
  • Lusambo – Epindu 
  • Lusambo – Opembo 
  • Lusambo – St Tridon
  •  Biefs navigables :
  • Lusambo-Kinshasa
  • Lusambo-Ilebo
  • Lusambo- Benedibele
  • Lusambo-Lubefu

Par voie navigable, il est possible de quitter Kinshasa jusqu’au territoire de Lusambo, On  fait pratiquement 14 jours sur la rivière Sankuru, et cela pour les bateaux express. Pour des grands embarquements le voyage peut prendre jusqu’à un mois transportant des marchandises telles que les carburants, les sels, les tôles, les chaises en plastique, des marchandises manufacturiers et autres objets en plastiques. Et ces mêmes bateaux quittent Lusambo avec la braise qu’ils revendent dans la capitale et dans d’autres territoires. Le port de Lusambo accueille un à deux bateaux le mois.

  • Voies aériennes :

Le territoire de Lusambo est doté d’un aérodrome du nom de Lusambo, en pierres compactées pouvant accueillir des petits porteurs, les Antonov. Il est occasionnellement fréquenté.

Réseaux de communication
Africel Non
Airtel Oui
Orange Oui
Tigo Oui
Vodacom Oui

Les trois réseaux couvrent une infime partie du territoire de Lusambo ; Vodacom, Orange et Airtel offrent un service de bonne qualité, de fois le soir  la qualité du signal des appels téléphoniques ne répond pas aux attentes de la population. Pour leur fonctionnement quotidien ils utilisent des groupes électrogènes ; la connexion internet reste un problème d’actualité et cela ne donne pas de possibilité aux étudiants de mener à bien leurs recherches scientifiques; pour palier à ce problème la société Airtel vient d’installer les équipements 3G+. Les crédits se vendent par flash, les sims blanches sont disponibles sur le marché. Il sied de souligner que seul vodacom est très sollicité pour son service M-Pesa retrait, car le dépôt d’argent pose problème (rareté de la monnaie électronique). Aucun shop présent dans le territoire.

Attraits touristiques
Parcs Non
Jardins botaniques Non
Jardin zoologiques Non
Chutes d’eaux Oui
Sites touristiques Non
Sites sacrés Non

Les chutes d’eaux dans le territoire de Lusambo:

  • Dans le secteur de Batetela, la chute de Lupemba et la chute de Kabondo.
  • Dans le secteur ELK, la chute de Mbumbu , la chute de Tshileta, chute de Lusuku et la chute de Bondo.

Toutes ces chutes ne sont pas visitées ou exploitées faute d’inaccessibilité.

Espèces phares de la faune
  1. le perroquet gris et multicolore
  2. l’Antilope noire et l’Antilope de savane
  3. le buffle
  4. le crocodile
  5. l’Éléphant
Espèces phares de la flore
  1. Bois noir
  2. Mukulungu
  3. Tola
  4. Iroke
  5. Wenge


Situation sécuritaire

La situation sécuritaire est relativement calme sur toute l’étendue du territoire de Lusambo. Les services de sécurité du territoire sont: la police Nationale Congolaise, l’ANR et les FARDC, qui font très bien leur travail.


Opportunités de développement

Lusambo est un territoire qui offre des nombreuses opportunités à travers sa biodiversité, ses ressources minérales et forestières, son sol riche et propice à l’agriculture: 

  1. Le territoire de Lusambo est l’un des greniers de la province du Sankuru encore en sommeil, la fertilité du sol n’est plus à prouver. Si un effort gouvernemental était fait dans le sens d’accompagner les agriculteurs dans l’acquisition des intrants agricoles tels que: des tracteurs, des semences améliorées, des herbicides, insecticides, les produits vétérinaires,  et une desserte effective en électricité on pourrait produire de la farine de manioc, de maïs et l’huile de palme en très grande quantité dans tous les Secteurs du territoire.
  2.  Les prospections scientifiques confirment la présence du cuivre, l’étain, le diamant, le pétrole et de l’or dans le sol de Lusambo, si le gouvernement mettait en place des stratégies permettant aux investisseurs d’accéder au potentiel minier en territoire de Lusambo cela pourrait contribuer à la consolidation de la croissance économique dans le territoire.
  3. Si le Gouvernement mettait en place une stratégie visant à encourager et à faciliter l’implantation des nouvelles entreprises, cela pourrait contribuer à l’épanouissement de l’économie et à la création de l’emploi dans le territoire de Lusambo.

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique