Territoire de Kungu

Fiche du territoire

Mise à jour le 31 mars 2017

Province Sud-Ubangi
Superficie 14 076 km²
Taille estimée de la population 907 677 hab.

(source: rapport annuel 2016 de l’administration du territoire )


Carte administrative


Données géographiques et culturelles

Données géographiques

Le territoire de KUNGU fut créé en 1955, conformément aux ordonnances n°21/180 et 21/1984 du 13 avril 1955, 21/368 et 21/371 du 07 décembre 1955  il est parmi les derniers territoires à être construit par  les colonisateurs et dont la construction n’a pas été achevée.   Il est situé dans l’actuelle province du Sud-Ubangi dans la partie Ouest de la République Démocratique du Congo, aujourd’hui ce territoire en son administration regroupe cinq (5) secteurs, soixante et un (61) groupements, quatre cents cinquante-deux localités ou villages (452), deux (2) quartiers, dix-huit (18) avenues, et une cité à savoir la cité de Kungu. Les différents secteurs ainsi nominées ont  chacun une superficie de :

  •  Le secteur de Bomboma : 2831 Km2
  • Le secteur de Dongo : 3120 Km2
  • Le secteur  de Lua : 2500 Km2
  • Le secteur de Muanda : 3215 Km2
  • Le secteur de Songo : 2410 Km2

Localisation :

Le territoire de KUNGU est situé à 2° 47′ longitude  Nord et à 19° 11′ latitude Est.

Climat :

Dans le territoire de Kungu le climat est du type  équatorial caractérisé par la chaleur et l’humidité avec deux principales saisons à savoir : la saison de pluie (avril-novembre)  et la saison sèche (début Décembre-mars). 

Sol :

Le territoire possède un  sol argilo-sablonneux avec des terrains marécageux aux alentours des rivières, très favorable pour l’agriculture et  dont le sous-sol renferme plusieurs richesses répandues sur toute l’étendue du territoire mais non exploitées.

Hydrographie :

Le territoire de KUNGU est baigné par plusieurs cours d’eau dont les plus importants sont ; la rivière Ubangi, Lua, Mwanda et Ngiri.

Les limites territoriales de Kungu se représentent de la manière suivante :

  • Au nord-est : le territoire de Gemena
  • Au sud : le territoire de Bomongo
  • A l’est : le territoire de Budjala
  • A l’ouest : la République du Congo
  • Au sud-ouest : le territoire de Makanza
Particularités et richesses du territoire

Particularités physique :

 Le territoire de Kungu partage ses limites avec la république du Congo dans sa partie ouest, et avec quatre autres territoires dont le territoire de Gemena au nord-ouest, le territoire de Bomongo au Sud, le territoire de Budjala à l’Est et le territoire de Makanza au Sud-ouest.

Particularités culturelles :

Le chef de groupement  est le chef des terres, qui dispose de la propriété des ancêtres, les vrais propriétaires. Généralement les chefs de groupement proviennent des clans. Seuls certains clans privilégiés sont autorisés à fournir les chefs de groupement. La succession du chef est dans l’ensemble patrilinéaire. Pour la plupart des tributs vivant dans le territoire de Kungu, l’individu fait partie intégrante d’un groupe primaire, la famille qui à son tour s’inscrit dans un groupe plus vaste, le clan. Ce dernier, composé de plusieurs familles, constitue la structure sociale de la société traditionnelle. C’est en effet le clan qui assure à la famille l’exploitation des ressources naturelles et l’appui des ancêtres contre tout danger et qui en général, l’aide en cas de besoin, l’individu, quant à lui, doit obéir aux anciens, suivre le rituel,  céder le surplus de sa production.

Particularités économiques :

Occupations principales de la population : l’agriculture,la pêche et la chasse artisanale . nous trouvons aussi dans le territoire trois types d’Elevage pratiqués (gros bétail, petit bétail, basse cour) :Élevage de gros bétail (de bovin) et de petit bétail (Caprin, Porcin, Ovin), Basse  court (volaille), les types de pêches pratiqués (artisanale, industrielle) :artisanale sur la rivière  LUA et les étangs , les Principales productions agricoles :Maïs, arachide, manioc, huile de palme, soja, café …signalons également les activités commerciales à travers plusieurs grands marchés hebdomadaires de la place, par ailleurs l’inexistence  des sociétés pouvant constituées un marché d’emploi  demeure un obstacle pour la relance économique du territoire.

Données culturelles

Géographiquement les tribus du territoire de Kungu se repartissent comme suit ;

  • Bomboma et Lingonda (Secteur de Bomboma)
  • Bamwe et Libinza (secteur de Mwanda)
  • Mbanza et Ngbaka (secteur de Lua et Songo)
  • Monzombo et Lobala (Secteur de Dongo)
  • Ngombe (Secteur de Bomboma et Songo)
  • Bozaba ou Bombili (Secteur de Dongo et de Mwanda)
  • Ngbandi (Secteur de Songo)
Langues parlées dans ce territoire
  1. lingala
  2. ngbaka
  3. ngbandi
  4. mbanza
  5. bendere
  6. ngombe
  7. bamwe
  8. libinza
  9. boba
  10. likoka
  11. monzombo
  12. lingonda
  13. lobala

Dans le territoire de KUNGU nous trouvons deux groupes linguistiques qui sont : les soudanais et les bantous. Dans les groupes soudanais nous trouvons des dialectes comme : le ngbaka, le ngbandi, le mbanza et le bendere. Et dans le groupe bantous les dialectes comme : le bamwe, le libinza, le ngombe, le boba, le likoka, le monzombo, le lingonda et le lobala. Le lingala étant la langue parlée par tous les groupes linguistiques.

Principales activités
  1. agriculture
  2. pêche
  3. le petit commerce
  4. le commerce saisonnier des produits agricoles
  5. élevage en divagation du gros et petit bétail

Le secteur agricole demeure l’une des principales activités dans le territoire. En effet, lui seul occupe la majorité de la population (76,5%), suivi par la pêche (16,1%).le petit commerce occupe une minorité de la population (4,6%). Il en est, de même du commerce saisonnier des produits agricoles et de l’élevage en divagation du gros et petit bétail, (respectivement 2,1% et 1,7%).

 


Situation économique

Revenu journalier moyen Donnée non disponible
Taux de change flottant appliqué au 31 mars 2017
Vendeur : 1$ = 1 300 FC Acheteur : 1$ = 1 350 FC
Nombre d’opérateurs économiques 328

Principaux opérateurs économiques

1) La société Gosuma : (société de l’Etat en liquidation)

C’est une grande entreprise  agricole, qui jadis exploitait le palmier à huile, avec une palmeraie  de 10000 ha, en exploitation, elle fut fondée en 1984 et à cessé de fonctionner en 1992, dans l’ancien temps, elle avait plus de six cents employés, mais actuellement, elle en  compte moins de deux cents. Selon le chef d’usine, l’entreprise Gosuma était en mesure de produire 3000 Tonnes d’huile de palme de première qualité par heure, mais actuellement, elle ne produit que 150 à  200 Tonnes d’huile par mois, les causes de la faillite de cette entreprise, selon les propos de ses employés seraient dues à une mauvaise gestion des dirigeants

2) L’entreprise COMUELE (Compagnie de l’Ubangi  et l’Uélé)

C’est une compagnie privée. Elle  exploitait dans l’ancien temps le palmier à huile et le cacao, avec une plantation de 4760 ha, mais actuellement elle n’exploite que le palmier à huile, avec une production de 3000 à 5000 régimes de noix de palmes  par mois actuellement, dans l’ancien temps sa production pouvait aller jusqu’à 54000 régimes par mois. L’effectif du personnel est de 150 contractés et de 200 journaliers, selon le directeur de cette compagnie, son capital est estimé deux milles dollars

3) SIAC BOTO (Société Industrielle Agricole au Congo)

C’est une société privée, elle exploite le caoutchouc, elle a une plantation d’hévéa, de 1100 ha dont seulement 800 sont en exploitation, l’effectif de son personnel est de 168 personnes, avec une production mensuelle évaluée à 65T.

A part, celles-ci, il y a d’autres entreprises agricoles dans le territoire, avec un niveau de délabrement encore plus avancé que ces trois premières ; parmi elles, nous citons :

  • La plantation de l’équatoriale Makengo
  • La société Scibe Congo (Plantation de Bombili)
  • L’entreprise Reis –Congo
Principales activités des opérateurs économiques
  1. Agriculture
  2. Commerce
  3. Elevage

Le commerce occupe une place importante de l’économie du territoire de Kungu, ainsi nous avons dans l’ensemble du territoire cinq centre commerciaux, dont deux sont dans le secteur de Bomboma, un dans le secteur de la Lua, un dans le secteur de Songo et un dans la cité de Kungu. A part ces centres commerciaux nous avons aussi des maisons importantes de commerces spécialisées dans des commerces des divers. Dans l’ensemble du territoire de Kungu nous avons 44 marchés locaux dont ; 10 dans le secteur de Bomboma, 07 dans le secteur de Dongo, 07 dans le secteur de Lua, 10 dans le secteur de Mwanda, 09 dans le secteur de Songo et 01 dans la cité de Kungu. Signalons aussi la présence des commerçants ambulants dont le nombre est estimé à 258 sur l’ensemble du territoire.

  • Commerce des produits agricoles
  •  Commerce des divers prosuits manufacturiers

 

Principales activités des PME/PMI
  1. Extraction d’huile de palme

Le territoire de Kungu regorge à son sein quelques industries qui fonctionnent au ralenti parmi elles nous citons ; CUM-BOTO, EFORAGRI, PALMECO, COMUELE, EQUATORIALE MAKENGO, SOLOKA, MOTUBA, NYASSOKO.

Pour l’instant certaines personnes avec les moyens personnels ont érigé dans certains endroits spécialement dans le secteur de BOMBOMA (03), secteur de la Mwanda (08) et secteur de Songo (04) des huileries qui font l’extraction artisanale de l’huile de palme.

Grandes entreprises locales

RAS

Principaux produits agricoles
  1. arachide
  2. huile de palme
  3. manioc
  4. caféiers

Le territoire étant à vocation agricole dans son ensemble, on y pratique deux sortes des cultures qui sont ;

Les cultures vivrières : Mais, Manioc, Arachides, Bananes, Riz, Taros, Courges, Ignames, Patate douce, niébés, etc…les cultures pérennes : caféiers, cacaoyers, palmiers, caoutchoucs.

Principaux produits non agricoles
  1. le poisson
  2. les chenilles
  3. l’escargot

 

Principales sources d’énergie
  1. BOIS
  2. ENERGIE SOLAIRE
  3. GROUPE ELECTROGENE

Le courant électrique demeure juste une histoire dans les oreilles de la population de Kungu, depuis l’époque coloniale jusqu’à ce jour aucune installation du courant électrique n’a été installé, d’où la majeure partie de la population à la recherche d’une solution pour l’éclairage s’est doté de panneau solaire et une autre partie de la population fait recours au groupe électrogène

 


Situation sanitaire

Nombre d’hôpitaux 3
Nombre de centre de santé 105

Le territoire de Kungu comprend trois zones  de Santé dont ; 

  • la zone de santé de BOTO qui couvre le Secteur de LUA, elle est repartie en 17 aires dotées de 17 Centre de Santé et 1 Hôpital General de Référence
  • La zone de santé de BOKONZI qui occupe le secteur de Bomboma, Songo, Mwanda et Dongo repartie en 16 zones de santés, avec la perspective d’accroitre ce nombre à 22 vue la superficie couverte par la zone de santé, et 1 Hôpital General de Référence
  • Et la zone de santé de Kungu qui couvre une partie du secteur de Bomboma et Songo, elle comprend 88 centres de santé avec 1 Hôpital General de Référence

Pour ce qui est du personnel dans le domaine de la santé nous avons un total de 378 personnes réparties dans les trois zones de santé dont 40% seulement sont professionnels de santé, et la majorité étant non mécanisé et sans prime de risque et à cela ajouté l’indisponibilité des infrastructures, (médicaments, équipements médico-sanitaires, intrants spécifiques, consommables, etc.), ce qui explique en grande partie la mauvaise qualité de soins sur toute l’étendue du territoire

Maladies les plus récurrentes
  1. paludisme
  2. infection respiratoire aigue
  3. anémie
  4. amibiase intestinale
  5. infection sexuellement transmissible


Education

Enseignement primaire et secondaire
Ecoles primaires 560
Ecoles secondaires 287

Sur l’ensemble du territoire de kungu, nous avons répertorié, 847 écoles reparties en trois sous divisions , dont : kungu I avec 284 écoles, kungu II avec 352 écoles et kungu III avec 211 écoles, l’effectif du personnel enseignant sur l’ensemble du territoire est de 7834 enseignants inclus les personnels administratifs, pour ce qui est du nombre d’élèves , les effectifs se repartissent comme suit : la sous division kungu I compte 70039 élèves dont 38% des filles, la sous division kungu II quant à elle compte 49960 élèves dont 40%  des filles et la sous division Kungu III 37319 élèves   dont 46 % des filles. La faible proportion de filles scolarisées  au niveau secondaire s’expliquerait entre autre  par le mariage précoce,  aux travaux champêtres, à la discrimination négative émanant de certaines conceptions, culturelles, familiales, La qualité de l’enseignement  sur l’ensemble du territoire demeure médiocre cela est justifié par le fait que la majorité du personnel enseignant n’a pas la qualification requise pour enseigner , dans certains établissements nous trouvons des enseignants sans diplôme d’état qui dispensent des cours, par ailleurs  l’accès aux infrastructures scolaires semble plus difficile  car moins de 8 ménages sur 10 habitent dans un rayon de 2km d’une école primaire publique, et la qualité de ces infrastructures demeurent très déplorables car la majorité d’écoles sont construites en chaumes.

Enseignement supérieur et universitaire
Universités 0
Instituts supérieurs 1

Le secteur de l’enseignement supérieur et universitaire fonctionne dans l’informel , la plupart d’institutions du territoire ne réunissent pas les conditions pour bien dispensés les cours, et c’est là que les jeunes du territoire qui n’ont pas assez des moyens pour aller étudier ailleurs viennent se ressourcer scientifiquement. Nous trouvons dans le territoire deux extensions de l’institit supérieur et pédagogique (ISP GEMENA)  ,dont un dans le secteur de Bomboma et un autre à Bozene dans le secteur de la Lua. La seule institution avec agréement de l’état est l’institut supérieur d’études agronomiques et vétérinaires de Bokonzi (ISEAV BOKONZI), mais malheureusement ne réçoit aucun appui du gouvernement. Dans toues ces institutions les cours sont organisés au niveau du premier cycle seulement, la participation en terme des fréquentations varie entre 100 et 350 étudiants,  quant a ce qui est des facultés organisées, toutes ces institutions sont des extensions de l’institut supérieur pédagogique de Gemena et les facultés organisées sont identiques, parmi elles nous citons les facultés suivantes ; anglais et cultures africaines, agronomie et vétérinaire, biologie chimie, français et langues africaines, gestion administration des institutions scolaires et formations, histoires et sciences sociales. L’absence des enseignants compétents est observée dans toutes ces institutions tous les cours étant dispensés par des assistants avec des diplômes douteux, rendant ainsi la qualité de l’enseignement très médiocre

En bref,  l’Enseignement Supérieur et Universitaire  dans le territoire de Kungu  est confronté à plusieurs problèmes dont les principaux sont :

  • Infrastructure immobilière insuffisante et délabrée
  • Matériel didactique inexistant dans tous les  établissements,
  • Pas de Bibliothèques
  • Equipement bureautique inexistant
  • Mobilier insuffisant dans les salles de cours et les bureaux


ONG et projets

Nombre d’ONG 14
Principales activités
  1. Agriculture et élevage
  2. Encadrement des
  3. Aménagement route
  4. Adduction d’eau potable
  5. Assainissement du milieu
  6. Protection des forets
  7. Lutte contre le VIH
  8. Alphabétisation
  9. Promotions du genre 

 

Principaux projets de développement financés par le Gouvernement
  1. Formation des agris multiplicateurs des semences améliorées des variétés, en vue d’accroitre la production agricole, dans le territoire, ce projet est exécuté par le programme d’appui pour la relance et la réhabilitation du secteur agronomique (PARRSA) en collaboration avec certaines organisations locales.

Construction des dépôts des produits agricoles pour une bonne conservation des récoltes, mais aussi aider la population dans la vente de leurs productions agricoles, c’est projet exécuté par le programme d’appui pour la relance et la réhabilitation du secteur agronomique (PARRSA).

Principaux projets de développement sous financement autre que le Gouvernement
  1. Le Programme des Nations Unies Pour le Développement (PNUD), est en train d’exécuter la construction des marchés publics (le marché de bozene), et la construction des certains bureaux de l’Etat dont les bureaux des chefs des secteurs.

Le Bureau des Nations Unies pour les Services d’appui aux Projets (UNOPS), est souvent dans la construction des ponts et des écoles.


Accessibilité et tourisme

Accessibilité du territoire
Routes Oui
Voies aériennes Non
Biefs navigables Oui
Train Non

Territoires et/ou pays limitrophes :

  • Au Nord-est : Territoire de Gemena
  • A l’Est : Territoire de budjala
  • Au Sud : Territoire de Bomongo
  • Au Sud-ouest : Territoire de Makanza
Réseaux de communication
Africel Non
Airtel Oui
Orange Oui
Tigo Non
Vodacom Oui

la maison de communication airtel couvre la majeure partie du territoire de Kungu avec un faible signal, les réseaux vodacom et orange ne sont disponible que dans certains secteurs. les pannes fréquentes des générateurs qui alimentent les antennes de relais  font que le réseau n’est pas souvent stable. A  part le service d’appel vocal et des messageries aucun autre service n’est fourni par ces maisons des communications et vue qu’aucune d’elle n’a des représentations dans le territoire les prix des services et des produits sont très chèrs comparativement à celui des autres territoires.

Attraits touristiques
Parcs Non
Jardins botaniques Non
Jardin zoologiques Non
Chutes d’eaux Non
Sites touristiques Non
Sites sacrés Non

Aucun attrait touristique n’est présent dans le territoire de Kungu

Espèces phares de la faune
  • Buffles
  • hippopotames
  • antilopes
  • singes
  • léopards
  • chimpanzés
Espèces phares de la flore
  • acacia d’Afrique
  • wenge
  • termitaria superba

 


Situation sécuritaire

Il est évident que l’esprit de la population est relativement calme sur toute l’étendue du territoire, mais le territoire avait de multiple problèmes dus aux conflits fonciers et conflits de pouvoirs coutumiers, lesquels pour la plupart des cas suscitent souvent des incidents malheureux.

 


Opportunités de développement

Le territoire de Kungu demeure un territoire vierge, où n’importe quelle initiative de développement peut émerger, grâce à son sol très fertile, le territoire de kungu donne une grande opportunité à ceux là qui aimeraient investir dans le domaine agricole , avec possibilité d’avoir des débouchés  en République du Congo, en République Centre Africaine, car il y a des routes qui ouvrent le territoire à ces deux pays, mais aussi avoir des débouchés à Kinshasa via le port de Mogalo, et enfin dans toute la province du sud-Ubangi.

En plus de cela le territoire offre une grande opportunité aux investisseurs qui aimeraient investir dans la transformation des produits agricoles (savonnerie, par exemple). Vue la diversité des fruits sur toute l’étendue du territoire, l’implantation des usines agroalimentaires semblent avoir beaucoup d’avantages par rapport à l’acquisition des matières premières.

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique