Territoire de Kalemie

Fiche du territoire

Mise à jour le 31 mars 2017

Province Tanganyika
Superficie 30 512 km²
Taille estimée de la population 707 021 hab.

(source: Rapport du territoire de Kalemie 2016)


Carte administrative


Données géographiques et culturelles

Données géographiques

Le Territoire de Kalemie fut créé vers les années 1916 ; mais son acte de création a été pillé parmi les archives lors des événements qui ont suivi l’Indépendance de la République Démocratique du Congo ; toutefois, les autorités administratives du territoires sont nommées suivant les Références et date de désignation : Ordonnance Présidentielle n° 08/058 du 24 septembre 2008 et l’Arrêté n° 25/CAB/MININTERSECDAC/099 du 17 octobre 2013 du Ministre National de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, portant affectation des Cadres Territoriaux dans les Provinces Orientale, du Katanga et du Kasaï Oriental.

  • Localisation: dans la Province de Tanganyika, le Territoire de Kalemie est limité à l’Est par le Lac Tanganika sur une distance de 280 kilomètres formant ainsi la frontière naturelle avec la Tanzanie, à l’Ouest par les Territoires de Nyunzu et de Manono, au Nord par les Territoires de Fizi du Sud-Kivu et Kabambare du Maniema et au Sud par le Territoire de Moba.
  • Longitude: entre 26°40’ et 27°30’ à l’Est du Méridien de Greenwich.
  • Latitude sud : entre 6° et 6°50’ au sud de l’Equateur.
  • altitude : Le Territoire de Kalemie est situé à 1.500 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer.
  • Climat, saisons : Le Territoire de Kalemie a un climat tropical avec alternance de deux saisons. La saison de pluie qui commence à partir du 15 octobre et se termine au mois de mai. La saison sèche qui commence en principe au mois de mai, pour prendre fin au mois de septembre. la température moyenne est de 28° à 30°c.

Type de sol : le sol du Territoire de Kalemie est argilo-sablonneux selon les endroits, le relief du Territoire de Kalemie, est un plateau parsemé des montagnes.

Particularités et richesses du territoire
  • Points de particularité du territoire qui le distinguent des autres territoires : Route de desserte agricole soit 463 Km, voies d’accès ou ouverture avec le reste du monde, sol et le sous-sol, l’hydrographie : Le Lac Tanganyika arrose toute la partie Est du Territoire de Kalemie couvrant une distance de 280 kilomètres sur les 800 kilomètres de sa longueur totale. Les rivières ci-après, traversent également le Territoire de Kalemie : Lukuga, Lubeley, Lugumba, Koki, Kibi, Lubuye, Nyemba, Lwama et Kiyimbi où se trouve érigé le barrage hydro-électrique de Bendera.
  • Particularités physiques:

La température moyenne est de 28° à 30°c ; le sol du Territoire de Kalemie est argilo-sablonneux selon les endroits. Le relief du Territoire de Kalemie, est un plateau parsemé des montagnes. La végétation en Territoire de Kalemie est dominée par les savanes herbeuses et boiseuses à certains endroits. Le territoire est exposé au risque d’érosion suite au déboisement et absence de canalisation des eaux des pluies dans la plupart des localités. Le Territoire de Kalemie est subdivisé en une Cité, trois Chefferies, dix-sept Groupements plus un autre Groupement celui de Kahompwa dont l’Arrêté de reconnaissance par la hiérarchie n’est pas encore pris, onze Quartiers et 626 Villages.

Les trois Chefferies sont :

  • Tumbwe ;
  • Benze ;
  • Rutuku

La Cité de Kalemie créée par l’Arrêté n° 84 du 03 décembre 1953, est composée de onze Quartiers.

  1. La Chefferie Tumbwe est subdivisée en 14 Groupements.
  2. La Chefferie Benze compte deux Groupements. Suite à la revendication du Chef Kahompwa qui a bénéficié de l’aval du Chef de Chefferie Benze, l’Arrêté de reconnaissance de l’autorité compétence est sollicité pour que cette entité soit érigée en Groupement et devienne ainsi le troisième Groupement de la Chefferie Benze.
  3. La Chefferie Rutuku a un seul Groupement qui porte le même nom.

Particularités culturelles :

La diversité ethnique et culturelle qui fait à ce que le swahili et le lingala soient les langues les plus parlées pour communiquer avec tout le monde. Le territoire de Kalemie comprend le sultan et les chefs locaux qui ordonnent les actions dans la culture et font respecter les rites, les uses et coutumes. Toutefois, les Tribunaux coutumiers qui fonctionnaient conformément à l’article 93 du Décret-loi n° 081 du 02 juillet 1998 portant organisation territoriale et administrative de la République Démocratique du Congo à l’absence du Tribunal de paix, ont cessé de fonctionner depuis l’installation du Tribunal de paix à Kalemie au cours de l’année 2013.

Particularités économiques : les principales activités économiques sont : l’agriculture, la pêche, l’élevage et  le commerce ; dans ce territoire on pratique la culture vivrière et la culture pérenne (palmiers à huile cultivés dans le groupement Kasanga – Mtoa au sein de la chefferie Tumbwe). Le sous-sol du Territoire de Kalemie renferme l’or, le coltan ainsi que le charbon. Il contient également le calcaire qui intervient dans la fabrication du ciment. La porcelaine se trouve aussi au bord du Lac Tanganika mais non exploitée. L’or et le coltan sont exploités d’une façon artisanale ; tandis que le charbon est exploité industriellement par la Société INTERLACS. Dans le Secteur minier, deux Sociétés s’occupent de l’achat des minerais auprès des creuseurs artisanaux. Il s’agit de Mining Mineral Ressources « MMR » et MINSERVE. 16 Coopératives dont huit agricoles et huit autres de pêche, fonctionnent dans le Territoire de Kalemie. Les huit Coopératives agricoles sont : COOPAMA ; COOPAV ; COOPAM ; SOCOODAK ; WAPANDAJI ; REFTANG ; A.A.E.TA ;

Les Coopératives de pêche sont : COOPEMU ; COOPEKA ; SOCOOPEK ; UPETA ; M.P.K ; SOSAPD ; APPEDEKA ; COOPAPEM.

Selon la COOPETANG, la production annuelle de poissons dans le Territoire de Kalemie pour les Coopératives, a été de 35.716 Tonnes en 2013 (les statistiques de 2014 ne sont pas encore disponibles). Il y a eu donc une augmentation de 15,8% par rapport à la production de l’année 2012 ; et cela grâce au respect de la réglementation et l’interdiction de pratiquer la pêche dans les zones de frayère du Lac Tanganika. Cependant, nous signalons que toutes ces Coopératives agricoles sont à la fois de production, de consommation et d’écoulement. Durant toute l’année 2013, les prix des produits agricoles de consommation sont restés en baisse sur les marchés locaux. Pour pallier à cette situation, Kalemie est approvisionné en denrées alimentaires par les Territoires voisins de Moba et Nyunzu ainsi que par la Tanzanie.  En dehors de ces Coopératives agricoles et de pêche, il n’existe pas d’autres Coopératives notamment d’Epargne et de crédits dans le Territoire de Kalemie ce qui constitue un handicap sérieux pour le financement des activités des agents à besoins de financement exclu par le système financier classique. Toutefois, outre ces coopératives, il existe des coopératives minières.

Données culturelles

Les Ethnies dominantes (autochtones) du Territoire de Kalemie sont :

  1. Batumbwe ;
  2. Baholoholo ;
  3. Babuyu ;
  4. Baluba.

Les Batabwa originaires du Territoire de Moba, sont aussi en grand nombre dans le Territoire de Kalemie. On y trouve aussi les Bembe  originaires du Territoire de Fizi, les Bafulero du Territoire d’Uvira, les Bashi des Territoires de Kabare et Walungu au Sud-Kivu ainsi que les Bangubangu du Territoire de Kabambare au Maniema.

La présence des chefs locaux et Sultans qui gouvernent et orientent les actions dans les différents villages ; les différents clans sont :

  1. Les Balumbu habitant les Chefferies de Benze et Rutuku.
  2. Les Tusanga résidants dans les Groupements Bondo, Fatuma et Tumbwe-Fief en Chefferie Tumbwe.
  3. Les Bena Kunda habitant le Groupement Moni dans la Chefferie Tumbwe.
  4. Bakwa Muhala habitant les Groupements Kalumbi et Miketo.
  5. Bakwa Lubaga résidant dans les Groupements Kasanga-Nyemba, Kinsunkulu, Lambo-Katenga, Lambo-Kilela, Mugonda et Mulolwa dans la Chefferie Tumbwe.
  6. Bakwa Mamba habitant les Groupements Mahila et Kasanga-Mtoa.

     Toutefois, Plusieurs Villages dans les Chefferies ne favorisent pas le développement rural et sont à regrouper. Signalons par ailleurs que grand nombre d’autochtones n’acceptent pas les savanes et les forêts leur léguée par leurs ancêtres pour aller vivre dans d’autres Villes

Langues parlées dans ce territoire
  1. Le Swahili
  2. Le lingala
  3. Le Kiluba
  4. Le Kifuliro
  5. Le Kitabwa

Le Swahili est  parlé par la quasi-totalité de la population de Kalemie soit 90%, Le lingala est majoritairement parlé par les familles de militaire, les agents de l’Etat qui sont issues de ces différentes tributs soit 45% ; Le Kiluba est parlé par Le Baluba, soit 40% ; Le Kifuliro parlé par le Bafuliro en provenance du territoire d’Uvira, soit 38% et le Kitabwa parlé par le Batabwa originaire de Moba soit, 30%.

Principales activités
  1. L’agriculture
  2. La pêche
  3. L’élevage
  4. Le commerce
  5. Exploitation artisanale de l’or et coltan

Ces petits commerçants sont installés dans les marchés de Kalemie : Katanga-Kivu, Lukuga, Kabimba, Tembwe et Mapanda près de Bendera. Aussi, ils ne sont pas fixes ; ils se déplacent souvent avec leurs marchandises. Il y a deux grands marchés à Kalemie ; Katanga-Kivu et Lukuga ainsi que deux autres petits marchés qui sont : Kamkolobondo, Lutshimba. Toutefois, il faut signaler que nombreux sont les commerçants qui sont dans l’informel à kalemie. Le  Territoire de Kalemie compte les Centres commerciaux ci-après :

  • Kalemie centre ;
  • Kabimba (Siège de la Société INTERLACS) ;
  • Mapanda (sur la route Bendera à 125 km de Kalemie), dans le Groupement Mahila ;
  • Tembwe, à 90 km de Kalemie, au bord du Lac Tanganika, dans le Groupement Bondo ;
  • Nyemba, à 135 km de Kalemie, c’est le Chef-lieu de la Chefferie Benze.

De tous ces centres commerciaux, le territoire de Kalemie ne comptait que 213 commerçants immatriculés  ce qui prouve le nombre élevé des commerçants qui œuvrent dans l’informel. Néanmoins, La Fédération des Entreprises du Congo (F.E.C en sigle) encadre les Opérateurs économiques qui ravitaillent régulièrement Kalemie en produits de première nécessité.

Dans le Territoire de Kalemie, on pratique :

  1. La culture vivrière ;
  2. La culture pérenne (palmiers à huile cultivés au Groupement Kasanga-Mtoa en Chefferie Tumbwe.

Les habitants de Kalemie cultivent les produits de base ci-après : Maïs, manioc, riz, canne à sucre, culture maraichère et plusieurs autres céréales.

Bref,  L’agriculture est artisanale dans le territoire de Kalemie. Cependant, il faut signaler que la culture de manioc est attaquée par la Mosaïque surtout à TABA ce qui anéanti la production de cette catégorie de tubercule dans ce coin, l’organisation CARITAS est intervenu mais le financement reste toujours désireux pour inciter la production, appliquer des nouvelles technologies et les semences améliorer et assurer  le bien-être.

Il faut noter que la pêche s’effectue sur le lac Tanganika, qui est le grand producteur de poisson notamment les mikebuka et les fretins.

Il existe à Kalemie, des pêcheries artisanales (en majorité) et les pêcheries semi industrielles qui sont les initiatives de Grecques qui ne et qui ne vivent plus dans le coin et des arabes qui jusque-là fonctionnent à travers A B S MAMRY (initiative de ABDOUL).   

Cependant, Certains habitants de Kalemie pratiquent l’élevage du petit bétail. L’élevage du gros bétail est pratiqué par la Communauté; et leurs bêtes proviennent de la Province voisine du Sud-Kivu et de la Tanzanie. Les Banyamulenge  convient de souligner que ces Eleveurs de gros bétails ne disposent pas des terres propres pour le pâturage. L’autorité du Territoire enregistre chaque fois les plaintes des Cultivateurs dont les champs sont souvent dévastés par ces gros bétails.

Le sous-sol du Territoire de Kalemie renferme l’or, le coltan ainsi que le charbon. Il contient également le calcaire qui intervient dans la fabrication du ciment. La porcelaine se trouve aussi au bord du Lac Tanganyika, mais non exploité. L’or et le coltan sont exploités d’une façon artisanale tandis que le charbon est exploité par la Société INTERLACS industriellement. Dans le secteur minier, deux Société s’occupent de l’achat des minerais auprès des creuseurs artisanaux. Il s’agit de : MiningMineral Ressources (MMR) et MINSERVE. Mais Comme le Service des Mines n’est pas représenté au niveau du Territoire de Kalemie, les statistiques de la production minière sont difficilement relevées ce qui prouve la nécessité de  l’organisation du secteur minier dans le territoire de Kalemie.

Cependant, MMR et MINSERVE disposent leurs représentations à Kalemie où ils achètent les matières précieuses exploitées de manière artisanale par la population de Kalemie et exploitent ou assurent l’extraction de mines dans le territoire voisin de Nyunzu. 


Situation économique

Revenu journalier moyen Donnée non disponible
Taux de change flottant appliqué au 31 mars 2017
Vendeur : 1$ = 1 350 FC Acheteur : 1$ = 1 300 FC
Nombre d’opérateurs économiques 2

Principaux opérateurs économiques
  1. KOTECHA
  2. ABS MAMRY
  3. QUINCAILLERIE RIZIKA
  4. DATCO
  5. SUPERMATCH

Ces différentes entreprises sont toutes localisées dans la cité de Kalemie. Hormis ABS MAMRY, toutes ces autres entreprises œuvrent dans plusieurs provinces du pays et disposent de succursales à Kalemie. De ces différentes entreprises il faut noter celles qui interviennent dans le domaine de transport routier (Classic coach, Taqwa etc.), transport maritime lacustre (SNCC, Etablissement MAYAKA etc.), transport terrestre  par voie ferré(SNCC) et le transport aérien (CAA et Eco flight).

Principales activités des opérateurs économiques
  1. commerce des divers
  2. commerce des matériels de construction
  3. commerce des produits alimentaires importés et cosmétiques
  4. commerce des produits pétroliers
  5. pêche semi industriel, Agriculture et élevage
Principales activités des PME/PMI
  1. Commerce général et activité de transport
  2. pêche semi industriel
  3. commerce des matériels de construction
  4. commerce des produits pétroliers
  5. commercialisation de produits Brassicoles 

La société DATCO et KOTECHA effectuent le commerce général, vendent les divers, le produit cosmétique et les produits alimentaires

QUINCAILLERIE RIZIKA commercialise les matériels de construction ; SUPERMATCH commercialise la cigarette et ABS MAMRY effectue la pêche semi industriel et commercialise les produits pétroliers. De façon générale, ces différentes entreprises sont pérennes dans le territoire et cette pérennité fait présumer la réalisation des gains mais après un entretien avec ces entreprenants nombreux d’entre eux ont  révélé que les activités ne tournent pas bien ce dernier temps et que leur gain empathie par voie de conséquence.

Grandes entreprises locales
  1. société INTERLACS
  2. MMR (mining mineral ressources)
  3. MALTER FOREST
  4. A B S MAMRY
  5. SAFRICAS

La société INTERLACS produit les ciments  et son siège est établi à Kabimba, MMR et MINSERVE achètent  le coltant et de l’or exploité de manière artisanale par la population de Kalemie. SAFRICAS et MARTER FOREST  sont les entreprises de constructions intervenant actuellement dans la construction et la réhabilitation de route dans la cité de Kalemie, ABS MAMRY, effectue la pêche semi industriel, utilise les différents bateaux pour la pêche mais aussi commercialise les produits pétroliers.  Néanmoins Le Territoire de Kalemie compte une seule Industrie de fabrication de ciment et l’extraction du charbon, la Société INTERLACS dont le Siège est à Kabimba, une agglomération située à 60 km de la Cité de Kalemie.

Principaux produits agricoles
  1. MAIS
  2. RIZ
  3. MANIOC
  4. PALMIER A HUILE
  5. ARACHIDE

La production annuelle de 2014 telle que relevée par la sous division de l’économie en 2014 s’établit comme suit : Mais en graine : 6585 SACS  soit 122188 kilogrammes ; Riz paddy : 163 Sacs soit 11791 kilogrammes ; Huile de palme : 213399 SACS soit 21334900 kilogrammes ; Cossettes de manioc : 3506 sacs soit 405800 kilogrammes.

Ces différents produits sont utilisés pour la consommation et servent à la production de divers autres biens de consommation. Cossette de manioc moulée en poudre pour la farine; participe à la fabrication de la boisson alcoolique locale. Le mais servent pour la consommation, la fabrication  de la bière et plusieurs autres boissons locales ; il est de même de riz qui sert à la consommation et à la fabrication de boisson ; l’arachide quant à lui sert à la fabrication de l’huile et à la consommation et en fin le palmier à huile sert à la fabrication de savon et à la consommation. 

Principaux produits non agricoles
  1. CIMENT
  2. ENERGIE
  3. POISSONS
  4. BOISSON ALCOOLIQUE
  5. SUCRE

Ces différents produits sont destinés à la consommation locale, à l’exportation (sur tout ciment et poisson dont les exportations en 2014 sont évaluées à 8000 KG et 32800 sacs de 50 Kg pour le ciment), l’Energie produite est de 4208700 Kwh et celle consommée de 4123693 Kwh ; le sucre est un produit importé servant à la consommation locale. La boisson alcoolique (Primus, Turbo et Simba) commercialisée à Kalemie est produite dans d’autres provinces notamment à Bukavu au Sud Kivu  et à Lubumbashi et est consommée à Kalemie.

Principales sources d’énergie
  1. L’électricité
  2. le Bois
  3. l’énergie solaire
  4. Charbon de bois
  5. Le pétrole

A Kalemie nombreuses sont les activités qui se développent suite à la permanence du courant électrique, nous pouvons entre autre citer les activités de couture, coiffure, studio, laiterie, cyber café … toute fois, il faut signaler que  La vétusté des matériels à la Centrale hydroélectrique de Bendera, ne permet plus à la SNEL de fournir à la population de Kalemie et ses environs, le courant comme il se doit. Cet état de chose a pour conséquence, les coupures intempestives de courant et le délestage.


Situation sanitaire

Nombre d’hôpitaux 3
Nombre de centre de santé 53

Le Territoire de Kalemie compte deux Zones de santé : la Zone de santé de Kalemie et celle de Nyemba. Ces deux Zones de santé sont séparées par la rivière Lukuga. La Zone de santé de Kalemie se trouve implantée à la rive gauche de la Lukuga et celle de Nyemba à la rive droite.

 Le territoire compte 3 hôpitaux généraux de référence se trouvant tous dans la zone de santé de Kalemie, dont l’un est privé et appartient à la SNCC.

La Zone de Santé de Kalemie compte 27 Centres de Santé de l’Etat avec une capacité d’accueil de 60 lits et deux Hôpitaux,  l’Hôpital Général de Référence et la Clinique d’Etat de Kalemie qui ont une capacité de 475 lits.

Cette zone  compte 5 Centres de Santé privés et un Hôpital privé appartenant à la SNCC qui a une capacité de 130 lits. Toutefois, La Zone de Santé de Kalemie, n’a aucune Médecin Spécialiste. Tous les Médecins sont des Généralistes

Dans la Zone de Santé de Nyemba, il ya deux Structures médicales appartenant aux Société. Il s’agit du Centre Hospitalier de Référence de Kabimba appartenant à la Société Interlacs et du Dispensaire SNEL qui appartient à la Société Nationale d’Electricité. Deux autres Structures médicales appartiennent à l’Eglise Catholique : le Centre de Santé de Référence Undugu et le Centre de Santé Lubuye. Cette zone de santé comprend 21 centres de santé disposant une capacité d’accueil de 223 lits

 

Effectif du Personnel :

  • Zone de Santé de Kalemie     : 431.
  • Zone de Santé de Nyemba    : 285.
  • Total                                  : 716.

Quelques Dispensaires privés existent dans la Zone de Santé de Nyemba ; et la plupart travaillent dans la clandestinité car ils ne sont reconnus par l’autorité médicale. Ces Dispensaires sont à fermer.

Pour répondre aux épidémies de maladies d’origine hydrique il se pose un problème de la disponibilité de médicament, ce qui constitue le bien-fondé de l’installation de l’ONG Médecins Sans Frontière qui n’est focalisé qu’au Centre Traitement des Maladies Diarrhéiques (Centre de Traitement de Choléra). Pour assurer la couverture en cas d’épidémie souvent régulier dans ce territoire.

Maladies les plus récurrentes
  1. PALUDISME
  2. CHOLERA
  3. FIEVRE TYPHOIDE
  4. DIARRHE SIMPLE
  5. IRA
  6. Anémie

La Zone de Santé de Kalemie a réalisé des plaidoyers auprès des partenaires pour obtenir des intrants supplémentaires afin de couvrir toute la Zone car l’appui de l’Organisation Non Gouvernementale « Médecins Sans Frontière » n’est focalisé qu’au Centre Traitement des Maladies Diarrhéiques (Centre de Traitement de Choléra) ;

  1. Approvisionnement des Aires de Santé touchés en intrants ;
  2. Elaboration des micro-plans nécessaires pour l’organisation de la riposte contre la rougeole.

Pour la zone de santé de NYEMBA les actions étaient focalisées sur :

  1. Dotation régulière des FOSA en médicaments essentiels génériques pour la prise en charge des malades ;
  2. Approvisionnement en intrants choléra dans les Aires de Santé riverains ;
  3. Sensibilisation de la population à travers les Médias et les Relais Communautaires.

De façons générales ces différentes maladies constituent dans la plupart des cas des épidémies, cause d’accroissement de la mortalité et de la morbidité.  Ainsi, le paludisme est la première maladie cause de la mortalité, suivi par L’IRA, DIARHEE  SIMPLE, Anémie, Cholera et Fièvre typhoïde.


Education

Enseignement primaire et secondaire
Ecoles primaires 279
Ecoles secondaires 130

Nombre d’Enseignants : Au primaire     : 2407 dont 747 de sexe féminin

                                      Au secondaire     : 1.221

Nombre d’élève : Au primaire : 75861 dont 37272 filles

                             Au secondaire : 18984 dont 8097 filles.

Certaines Ecoles n’ont pas d’infrastructures propres, sollicitons au Gouvernement, la construction des Bâtiments scolaires pour permettre aux élèves, d’étudier dans les meilleures conditions.

  • Les Ecoles dont le personnel demeure non mécanisé ; plaident que le Gouvernement procède à la mécanisation de ce personnel ;
  • En général, les Cadres et Enseignants demandent l’amélioration des conditions de vie et de travail (augmentation des salaires).

Dans le territoire de Kalemie, la qualité d’enseignement est relativement bonne, mais elle d’une qualité acceptable dans la ville de Kalemie que dans les différentes chefferies que compte ledit territoire.

Enseignement supérieur et universitaire
Universités 3
Instituts supérieurs 3
  • Nombre         : 6
  • Effectif           personnel    : 1.577
  • Filières organisées : Agronomie, droit, sciences sociales, Economie, informatique de gestion, Lettres, développement communautaire, médecine et gestion des institutions de santé             :

Il faut noter que toutes ces institutions se trouvent dans la ville de Kalemie où s’entasse la majeure partie de la population du territoire de Kalemie par rapport à la densité de la population dans les 3 autres chefferies que compte le territoire de Kalemie, cependant au regard de nombre d’étudiant, le nombre d’enseignant reste à désirer pour améliorer la qualité des enseignements et permettre de respecter le calendrier académique fixé par le ministère de tutelle car nombreuses  de ces institutions vivent de la prestation des visiteurs.

 


ONG et projets

Nombre d’ONG 52
Principales activités
  • Principales activités des ONG :
    1. intervention dans le domaine médicale et santé
    2. Aide alimentaire et intervention dans le domaine agricole
    3. protection de l’environnement
    4. Education et élevage
  • assainissement du milieu (mis en place des ouvrages hydrauliques et sanitaires).

 Médecins Sans Frontière  intervient dans le domaine de la santé (appuis les zones de santé pour couvrir les épidémies des maladies d’origines hydriques), le PAM  intervient dans les aides alimentaires, FAO intervient dans le domaine de l’agriculture,  L’Organisation Non Gouvernementale Food for Hungry (F.H) exécutant son  Projet visant l’amélioration de la vie de la population dans le domaine de la santé, a pu réaliser les ouvrages hydrauliques et sanitaires dans 28 Villages du Territoire de Kalemie en 2013 sur les axes suivant : Kalemie-Kyoko en Chefferie Benze, Kalemie-Mulolwa en Chefferie Tumbwe et Kalemie-Mulembwe en Chefferie Rutuku. CARITAS intervient dans l’agriculture, l’éducation et l’élevage  WCS (world wide conservation society).

Principaux projets de développement financés par le Gouvernement
  1. Réhabilitation de tronçon routier effectuée par SAFRICAS et MALTER FOREST
  2. Projet d’agriculture à travers des tracteurs
  3. Projet de l’élevage
  4. Réhabilitation des diverses infrastructures publiques
  5. les travaux d’implantation d’une deuxième Usine de captage d’eau à Kamkolobondo

Le Gouvernement Provincial de l’ancien Katanga avait doté 9 Tracteurs plus leurs accessoires au Territoire de Kalemie, qui sont tous en panne et dont les effets ne sont pas visibles, les tronçons routiers centre-ville au quartier DAV et la route Bendera sont en pleine réhabilitation ; ce qui fait un bon image de la ville mais le caniveaux sont à garder propres pour éviter de les boucher de peur de causer de fortes érosions à la longue d’où la nécessité d’une forte sensibilisation pour interdire à la population de jeter les déchets ménagers dans ces différents caniveaux. Le stade Sendwe a été réhabilité ainsi que d’autres maisons de l’Etat.  Toutefois, La REGIDESO dessert une grande partie de la population en eau potable. Cette amélioration de la desserte en eau potable, est à mettre à l’actif du Gouvernement Provincial qui a financé les travaux d’implantation d’une deuxième Usine de captage d’eau à Kamkolobondo. Toutefois, la REGIDESO doit consentir beaucoup d’efforts pour remplacer sa tuyauterie devenue vétuste et qui laisse échapper beaucoup d’eaux qui contribuent à la détérioration de la voirie.

Principaux projets de développement sous financement autre que le Gouvernement
  1. Création de parc par WCS en collaboration avec la division d’environnement
  2.  Projets de développement rural notamment en matière d’adduction d’eau potable
  3. Projet de construction des deux écoles par CARITAS
  4. projet d’Agriculture-Pêche-Elevage-Chasse et Développement Rural
  5. projet de Construction du palais de la justice militaire


Accessibilité et tourisme

Accessibilité du territoire
Routes Oui
Voies aériennes Oui
Biefs navigables Oui
Train Oui

 Kalemie étant un carrefour, permet de ravitailler d’autres grands centres de consommation de notre Pays notamment : Kinshasa, Lubumbashi, Kindu, Bukavu ainsi que les deux Kasaï par l’Aéroport de Kainda.

La voie ferrée de la SNCC relie aussi Kalemie à Lubumbashi ainsi que les deux Kasaï en passant par Kamina ; et Kalemie – Kindu au Maniema.

La voie lacustre relie Kalemie à Uvira au Sud-Kivu, Kigoma (Tanzanie), Kalemie-Moba ainsi que Mpulungu (Zambie) soit Bief fluvial et lacustre navigable : 280 Kms de Kabanga à Sikisimba.

Voie routière : Routes d’intérêt général : Kalemie – Lubumbashi via Moba-Pweto-Kasenga et Kalemie – Manono

 Kilométrage des Routes vitales (Routes d’intérêt national et provincial): (Route en moyen état)

  • Kalemie – Vyura (Route Moba) 180 Km.
  • Kalemie – Nyemba – Maibaridi (vers Nyunzu) 160 Km.
  • Nyemba – Kinsunkulu – Essa (vers Manono) 60 Km.
  • Kalemie – Mahila (Route Bendera) 125 Km.

Routes d’Intérêt Local :(Route en moyen état)

  • Kalemie-Kabimba : 60 Kms.
  • Kalemie-Tumbwe-Rutuku: 49 Kms. Total: 109 Kms.
  • Aéroports :
  • Ports : Kalemie compte deux Ports, le Port de la SNCC à Kalemie qui est parmi les grands Ports sur le Lac Tanganika et le Port de Kabimba qui sert de l’évacuation de ciment produit par la Société INTERLACS.
  • Kilomètres de la voirie entretenue : 10
  • Kilomètres de la voirie asphaltée : 13.
  • Nombre : 1
  • Catégorie : National
  • Gares ferroviaires : 8 gares existent
  • Voies ferrées : Longueur : 127 Kms de May baridi à la Gare centrale de Kalemie (711).
  • Bief fluvial et lacustre :
  • Bief fluvial : Néant.
  • Bief lacustre : un, long de 280 Kms de Kabanga à la limite avec le Sud-Kivu, à Sikisimba à la limite avec le Territoire de Moba.

Routes de desserte agricole (Route en mauvais Etat)

  • Kalemie – Bimbwe : 25 Km
  • Kalemie – Lukwangulo : 16 Km
  • Mulange – Lubeley : 15 Km
  • Kabandwe – Kisumba : 10 Km
  • Lambo-Katenga – Lambo-Kilela – Mugonda : 82 Km
  • Mahila – Kalilwa : 100 Km
  • Kyoko – Kahompwa : 45 Km
  • Lubuye – Rivière Tundwa : 28 Km
  • Mulange – Kaziba : 17 Km
  • Lubweku – Kibondo : 30 Km
  • Mwale – Nkungwe – Roger : 35 Km
  • Total : 463 Km

Nombreux  parmi ces différentes routes sont en état de délabrement avancé. La voie fluviale est exploitée aussi bien par le boat que par les bateaux. Les routes de desserte agricole en état critique sont  Kalemie – TABBA : 15 Km et la route Kalemie- KATIBILI : 12Km. Toute fois, il faut signaler que le territoire de Kalemie ne dispose aucune route provinciale.

Réseaux de communication
Africel Non
Airtel Oui
Orange Non
Tigo Non
Vodacom Oui

La ville  de Kalemie comprend 3 Réseaux de communications notamment Orange, Vodacom et Air tel. Le reseau Vodacom couvre toute l’étendue du territoire alors qu’Orange et air tel couvre certaines entités du territoire et surtout dans le centre des différentes chefferies  et la cité de Kalemie. Les cartes, les sim blanches  et le flash sont disponibles dans les différents centres de territoire, il en est de même de service de transfert d’argent M- PESA et Air tel money.

Attraits touristiques
Parcs Non
Jardins botaniques Non
Jardin zoologiques Non
Chutes d’eaux Oui
Sites touristiques Non
Sites sacrés Non

Le territoire de Kalemie ne comprend ni parc, ni air protégé, ni domaine de chasse ni le jardin zoologique, nous présenterons les différentes photos du territoire de Kalemie.

Espèces phares de la faune
  • AGRUMES
  • EUCALYPTUS
  • DACARANDA
  • GREVELIA
  • PALMIERS
Espèces phares de la flore
  • BOVINS
  • CAPRINS
  • OVINS
  • PELIDES
  • CAMIDES


Situation sécuritaire

Etant à la limite avec le Territoire de Fizi de la Province du Sud-Kivu, le Territoire de Kalemie a toujours fait l’objet des incursions à répétition des Forces négatives notamment les Rebelles Rwandais du Front Démocratique pour la Libération du Rwanda « FDLR » et les May-May de YAKUTUMBA, un Chef rebelle de Fizi au Sud-Kivu. Quelques cas de criminalité et de vol à main armée sont souvent enregistrés à Kalemie ; et les coupeurs de route ont semé la panique dans un passé récent sur les axes routiers Kalemie-Nyunzu et Kalemie-Bendera. Le cas le plus récent est l’attaque du véhicule de la Société Nationale d’Electricité qui voulait regagner Kalemie le 07 novembre courant après les travaux d’entretien à la Centrale hydro-électrique de Bendera. Mais le Courage du Chauffeur a permis d’éviter le pire à part les trous des balles encore visibles sur ce véhicule. La bravoure de notre Armée a permis de mettre fin à cette situation. Actuellement, une accalmie précaire est observée sur les deux axes routiers. De façon générale, la situation sécuritaire est critique actuellement dans le territoire de Kalemie en générale et la cité de Kalemie en particulier  pendant cette période de festivité mais aussi l’installation de commissaire spécial de la province de Tanganyika

Dans son meeting mercredi le 23 décembre 2015, le commissaire spécial a interdit toute manifestation pendant toute cette période de festivité en insistant sur les heures à partir desquelles les agents de l’ordre et de l’armée doivent commencer à circuler et pendant ce temps la circulation de moto est interdite à partir de 21H, heure locale. 

  1. Mesures préventives : Les patrouilles mixtes sont chaque fois organisées par les éléments de la Police Nationale Congolaise et les FARDC qui font des rondes à travers la Ville jour et nuit.
  2. Mesures répressives : Tous les inciviques nuisibles qui commettent les actes infractionnels, sont appréhendés par la Police et déférés devant la justice.
  3. La salubrité : Le Service de l’Environnement et Conservation de la Nature du Territoire a été instruit de sensibiliser la population à assainir les milieux et même poursuivre toute personne propriétaire d’une maison sans installations sanitaires ainsi que combattre les marchés pirates et tous ceux qui jettent les ordures, les sachets et les bouteilles en plastique sur les artères principales de la Ville de Kalemie. Actuellement il se signale un niveau élevé des vols à mains armées, et des cas des crimes à répetition dans la ville de Kalemie. A ceci s’ajoute la persistance des conflits interéthniques opposant les Twa aux Bantous entrainant les mouvements de la population et qui paralyse les activités dans tout le territoire.


Opportunités de développement

Après une longue observation, la ville de Kalemie est exposée au risque des érosions et il y a nécessité de la sensibilisation pour planter les arbres mais aussi assurer le village assaini. Les opportunités économiques dans le territoire de Kalemie sont

  • Le domaine de transport routier car plusieurs axes sont quasi non exploités et il ya nécessité de la concurrence dans le domaine
  • Projet de création des IMF et COOPEC pour permettre au monde rural exclu du système financier classique d’accéder aux activités financières
  • Exploitation industrielle du lac Tanganyika
  • Création d’un super marché
  • La mise en place d’un centre d’un recherche
  • Projet d’agriculture pour les cultures maraichéres
  • Ouverture de route de desserte agricole
  • Le projet d’élevage surtout de gros bétail pour servir la grande masse de la population car un kilogramme de viande coute à Kalemie entre 6000 à 8000 CDF.
  • Création des minoteries
  • Création des espaces touristiques.

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique