Ville de Butembo

Fiche d’identité de la ville

Mise à jour le 15 avril 2016

Province Nord-Kivu
Superficie Donnée non disponible
Taille estimée de la population 744 838 hab.

(source: Rapport annuel 2015 de la ville de Butembo)


Données géographiques et culturelles

Données géographiques

De l’Acte  et de la date de création de la l’Entité : Etymologiquement, Butembo dérive du nom d’un arbre appelé ‘’MUTHEMBO’’ qui se trouvait dans la cour du Chef de village de LIALO (Lusando). Cet arbre servait de référence pour les agents miniers à bord des véhicules en destination de différentes carrières minières.

Butembo avait été érigé en cité indigène par l’Arrêté N° 21/503 du 23 septembre 1949 du Ministère Belge des colonies du Congo et du Rwanda-Urundi. Et en date du 15 mai 1956, le Roi des Belges, par l’Ordonnance N° 97/138, la cité indigène de Butembo fut érigée en « centre extra-coutumier », dénomination conservée jusqu’au 30 Juin 1960, jour de l’accession du pays à l’indépendance.

Après cette agglomération sera dénommée ‘’ Commune de Butembo’’ et redevint après peu de temps ‘’Cité de Butembo’’ jusqu’au 30 Septembre 1999 date à laquelle les Politiciens du Rassemblement Congolais pour la Démocratie/Kisangani – Mouvement de Libération « RCD/K-ML », en sigle, lui ont conféré arme à la main le Statut de ‘’Villle de Butembo’’.

Ce statut sera sanctionné comme tel par le Président de ce mouvement politico-militaire dans le décret N° 2001/038 du 22  décembre 2001 portant « création et délimitation de la ville et des communes de Butembo » en Province du Nord-Kivu. Cet acte sera confirmé par le président de la République Démocratique du Congo, Son excellence Joseph KABILA KABANGE, dans son décret N°042/2003. La ville de Butembo ainsi créée conserve les limites territoriales telles que tracée par le Décret du RCD/K-ML.

Localisation : La ville de Butembo se situe à cheval sur les deux territoires de Lubero et de Beni par les chefferies des BASWAGHA et BASHU. Ses limites se présentent comme suit :

  • Au Nord, le confluent des rivières KIMEMI et LUHULE sur l’axe routier Butembo-Beni, l’intersection du ruisseau KASIYIRO en longeant la conduite forcée du Barrage de Butuhe en direction de l’Ouest jusqu’à la cellule KAKIRAKIRA, la rivière LUKWALIHA jusqu’à son confluent avec la rivière KAGHENDA.*
  • Au sud, l’axe routier depuis le rond-point CUGEKI jusqu’à l’intersection de la rivière VIRENDI, cette rivière Virendi jusqu’à son confluent avec la rivière MUSUSA, cette rivière sur toute sa longueur jusqu’à son confluent avec la rivière KAKOLWE.
  • A l’Est, le rond-point CUGEKI au croisement du tronçon KYONDO-LUOTU, la source de la Rivière LUSOVOVU qui prend le nom de LWIRWA sur toute sa longueur jusqu’à son confluent avec la rivière KAMIKINGI, les deux s’appelant Rivière LUHULE, celle-ci jusqu’à son confluent avec la rivière KIMEMI sur la route Butembo vers Beni.
  • A l’Ouest, la rivière KAGHENDA jusqu’au pont KALWANGA, la route qui mène vers MABAMBI jusqu’à MUSINGIRI, de là, la source de la Rivière KAKOLWE jusqu’à son confluent avec la Rivière MUSUSA.

Latitude et Longitude

Butembo se situe à 18 Km de la ligne de l’Equateur après le chef-lieu de la chefferie des BASWAGHA, « Misienene » dans l’hémisphère Nord et à plus ou moins 15 kilomètres du chef lieu de la Chefferie BASHU, ‘’BUTUNGERA-VUHOVI’’ à l’Est et se trouve dans les coordonnées géographiques suivantes : 0° 8’ Latitude Nord, 29° 17’ Longitude Est.

Altitude

Le ‘’ Rift Valley Occidental’’ sur les monts MITUMBA est le proche voisin de la ville de Butembo vers l’Est et fait partie du Rift Est-Africain. Cette ville de Butembo n’a pas le même relief sur toute son étendue étant donné qu’elle est construite sur plusieurs collines dont l’altitude varie en 1600 mètres dans les vallées et 2000 mètres au point culminant situé précisément à MATEMBE dans la commune Vulamba. La moyenne est donc de plus ou moins 1800 mètres.

Type de climat

La ville de Butembo est caractérisée par un climat tempéré de montagnes appelé aussi climat d’altitude distingué par une alternance d’une petite saison sèche allant de décembre à Février suivie d’une petite saison pluvieuse allant de mars à fin juin et ce, constamment annuel avec très peu de perturbation notable.

La grande saison sèche va généralement d’une manière presque répétée le long des années de Juillet à mi-septembre et la grande saison pluvieuse va de fin septembre à début décembre.

Température

La température minimale absolue a été de 13.4°C enregistrée au mois de Février 2015.

La température maximale absolue a été de 25.3°C enregistré au mois de janvier 2015.

L’amplitude absolue a été de 8.4 °C enregistré au mois d’Aout avec comme température moyenne absolue de 19.2°C.

La température maximale moyenne annuelle est de 24.4°C. Le mois le plus chaud de l’année 2015 est Février et le mois d’Août le mois le plus froid.

Relief du sol

La coquette ville de Butembo est constituée de plusieurs vieilles collines arrondies, érodées par l’érosion depuis plusieurs milliers d’années. C’est d’ailleurs ce qui rend possible de construire des routes carrossalbles sur chaque colline, même jusqu’au sommet, hormis la colline LWAMISO-MUNZAMBAYE en commune de Vulamba. Toute fois, faute de canalisation de l’eau de pluie, la ville enregistre plusieurs cas d’érosions qui rendent les collines accidentées. Parmi ces vallées, citons WAYIMIRA, NGULE, KIMEMI, VUTSUNDO, KISINGIRI, VUKULA-KASONGOMI, ABATTOIR PUBLIC, KATSYA, VUTARA, … où les parcelles sont totalement effacées de la carte de la ville faute aussi de respect des normes d’urbanisation.

Nature du sol

Nous retrouvons en ville de Butembo des collines couvertes d’un sol argilo-sabloneux et d’un sol marécageux dans les vallées constituées des sédiments  alluvionnaires. En d’autres endroits se trouve un sol latéritique qui couvre certaines collines, d’où avec ou sans érosion. Butembo est formé par une diversité de sol. Par ailleurs, un sol rocailleux couvre d’autres collines telles que LWAMISO-MUNZAMBAYE en commune Vulamba.

Renseignement sur le sous-sol

Jusqu’à présent, la structure du sous-sol de la ville de Butembo n’est pas connue vu qu’il n’y a jamais eu de prospection.

Hydrographie

La ville de Butembo est traversée par plusieurs ruisseaux et quelques rivières, lesquels deviennent dangereux pendant la période pluvieuse et parmi lesquels ont peut citer : KIMEMI, LWIRWA, MUSUSA, KAMIKINGI, LUHULE, KANYANGOKO, VIRENDI, KAYILAVULA, VIHULI, WAYIMIRYA, MUCHANGA, KAMUSONGE, KISINGIRI, LWANGONGO, KARIRAKIRA, KAGHENDA… Certaines Rues et Avenues connaissent une discontinuité de la circulation routière par manque des ponts, de caniveaux, et d’assainissement convenable.

Particularités et richesses de la ville

La ville de Butembo est un centre à caractère commercial et industriel, mais le caractère industriel est le plus dominant. Sur terrain, le commerce se manifeste par la présence des différents magasins d’articles, les boutiques, galeries et super marchés tout au long des rues, le mouvement d’import et d’export, la fréquentation quotidienne de succursales (Banques, coopératives, micro finanance,..). la ville de Butembo est très enviée de toutes les villes du Congo où les activités économiques vont bon trait par rapport aux autres villes en cette période de post conflits. Elle constitue un géant économique au centre des  provinces limitrophes.

Quant à l’agriculture, elle occupe une grande partie de la population de Butembo, elle est traditionnelle et vivrière et constitue une source de revenu pour une certaine catégorie des personnes qui vivent d’une part de la production de leur champ (haricot, maïs, manioc, pomme de terre, patate douce et toutes sortes de légumes,…) et d’autres de produits de l’industrie destiné à l’exportation (Café, thé, quinquina,…).

Actuellement il est difficile de connaître la richesse du sous sol de la ville de Butembo car il n’ya jamais eu prospection.

Données culturelles

D’une manière générale, les habitants de la ville de Butembo sont des bantous de la tribu Nande, appelés aussi « YIRA ». Ceux-ci se présentent à la fois comme tribu et comme une ethnie. On y trouve aussi d’autres tribus proches des Nandes mais en nombre très réduit telles que : les Rega, Bapere, Baluba, Les Nyanga, Les Hema, les Hundes, les Shi, les Bangala, Les Babudu, les Tetela, les Batalinga, Les Hutu, les Banyabwisha, les Baserume, Les Anamongo, les Bakusu, les Bakongo, les Lendu, Les Azande et les Bambuba. Les habitants de Butembo sont sédentaires. Tous les clans de la tribu Nande se retrouve en ville de Butembo à savoir : les Basukali, les Baswagha, les Bakira, les Bamate, les Bahira, les Baosongora, les Bahambo, les Bakondi, les Bahumbi, les Bamoro, les Bavinga, les Batike…

Tableau récapitulatif de la population congolaise ville de Butembo

COMMUNES

HOMMES

FEMMES

GARCONS

FILLES

TOTAL

BULENGERA

53362

58964

61378

66649

240353

KIMEMI

47754

51972

42278

49174

191178

MUSUSA

58089

60401

45503

47773

211766

VULAMBA

26310

28328

21628

252475

101541

TOTAL

185515

199665

170787

183871

744838

Source : Rapport annuel 2015 de la Ville de Butembo

Langues parlées dans cette ville

Nande (80%)

Swahili (75%)

Autres Langues (Piri, Lingala, le shi et autres selon les différentes tribus minoritaires) : 20%

Dans cette ville, le Nande est la langue parlée par la majorité de la population et dans tous les milieux étant donné que seule la tribu Nande domine à plus de 80 %. Le swahili est parlé par  plus ou moins la moitié de la population car c’est une langue parlée par presque tous les pays limitrophes de l’Est de la RDC. Le Lingala est seulement parlé par les militaires et policiers et quelques agents de l’Etat. Le Piri ainsi que d’autres langues sont parlées par une petite partie de la population dans la ville de Butembo.

Principales activités

Agriculture (50%)

Elevage (25%)

Commerce général (65%)

Transport (5%)

Les habitants de la ville de Butembo dynamiques pratiques diverses activités économiques dont les plus importants sont l’Agriculture et le commerce. S’adonnant en très grand pourcentage à l’Agriculture dans les périphéries tout en résidant dans la ville, la population de Butembo organise un élevage de gros et petits bétails, de la volaille, fermiers avec des plantations hors de la ville en territoire de Lubero. Quant à la culture vivrière des légumes et fruits en ville de Butembo, il y a lieu de citer : les haricots, les amarantes, la patate douce, bananiers, le manioc, le maïs, les arachides, la tomate… Certaines confessions religieuses et opérateurs économiques entretiennent des grandes plantations d’Eucalyptus dans leurs concessions.

A propos du commerce, certains habitants de Butembo s’y conscrent voire des étudiants qui ont déjà décrochés des diplômes universitaires. Généralement, les commerçants de Butembo gagnent vite de l’argent à travers des transactions avec les pays étrangers. Néanmoins, un certain manque de culture fiscale s’observe en ville de Butembo.


Situation économique

Revenu journalier moyen Donnée non disponible
Taux de change flottant appliqué au 5 novembre 2015
Vendeur : 1$ = 920 FC Acheteur : 1$ = 930 FC
Nombre d’opérateurs économiques Donnée non disponible

Principaux opérateurs économiques
  • Maison PALUKU LOLWAKO (PALOS) Opérant dans la vente des Motos et pièces de rechanges,
  • Maison MBANGA opérant dans la vente des savons, Industries de traitement de café.
  • Maison TSONGO KASEREKA (au Qualitex) opérant dans la vente des divers,
  • Etablissement MTB opérant dans le service de station pétrolier,
  • Hôtel IVATIRO de Monsieur KIPOSO MASIVI.

 

Ces différents opérateurs économiques exercent leurs activités principales au centre ville de Butembo. Certains d’entre eux ont plus de 10 ans dans leurs activités. Ils importent leurs marchandises à l’étranger (Chine, Dubaï, Inde, Ouganda, Kenya).

Principales activités des opérateurs économiques
  1. Vente des produits alimentaires
  2. Vente des produits manufacturés
  3. Vente des divers (produits d’habillements, appareils électroniques, …)
  4. Fabrication de vin artisanaux et savonnerie
  5. Quincaillerie, vente pièces de rechanges moto et véhicules…
Principales activités des PME/PMI
  1. Hôtellerie ; alimentation, Pharmacie, Studio, Restaurant
  2. Production et vente de produits manufacturés importés
  3. Production et fabrication des vins artisanaux et boissons non maltées, des huiles, de tourteau de palmistes,
  4. Industrie de bois, Industries  mécaniques et métalliques.
  5. Commerce général, les coopératives de commercialisation, de production, de commercialisation, d’épargne et de crédit.

Malgré l’essor industriel dans la ville de Butembo, on enregistre encore des irrégularités dans ce secteur précis. Les unités de Productions sont encore dans un état embryonnaire et nécessitent un grand encadrement. Ajoutons aussi la carence des matières premières, l’insuffisance des capitaux et l’absence de l’énergie électrique appropriée constituent des obstacles majeurs pour la promotion de l’Industrie au niveau local.

Les coopératives d’épargne et de crédit jouent normalement leur rôle au cours de l’Année 2015. Les opérations de dépôts, retrait, prêt et transfert des fonds de Butembo vers les autres centres se sont passées dans toute inquiétude et vice-versa. L’opération de transfert est venue soulager tant soit peu les opérateurs économiques et marchands qui ont depuis longtemps été victimes des extorsions de leur argent par des bandits armés en allant vers les lieux de ravitaillements en marchandises ou en produits vivriers.

La ville de Butembo est à vocation agropastorale et commerciale. Le commerce se fait au sein de la ville par des importateurs et exportateurs, par des détenteurs des magasins très achalandées, des boutiques, des marchands et des détaillants et bien d’autres comme des tenanciers des galeries et des supermarchés modernes.

Grandes entreprises locales
  • Maison PALUKU LOLWAKO (PALOS) qui opère dans la vente des motos et pièces de rechanges engage plus 50 Ouvriers à son sein.
  • Maison TSONGO KASEREKA (Qualitex) opère dans la vente de divers et engage plus de 50 Ouvriers à son sein.
  • Maison MBANGA opère dans la vente des savons, Industries de traitement de café engage plus de 50 ouvriers.
Principaux produits agricoles
  1. Haricots
  2. Amarantes
  3. Patate douce
  4. Manioc
  5. Maïs

Le manioc est le produit  le plus consommé dans la ville de Butembo et sa prévision de production est bonne. Le manioc est consommé soit en chichwangue soit en tubercules bouillies. Le Haricot  vient en deuxième position et produit au moins deux fois pendant l’année. Le  maïs est également produit en très grande quantité dans la ville en général. Il est consommé sous forme d’aliments bouilli ou grillé au feu et aussi transformé en alcool local appelé « Mandale ».

Principaux produits non agricoles
  1. Viande
  2. Lait (Yogourts)

L’élevage réalisé dans différents fermes à proximité  dont  les opérateurs économiques de  la ville sont en majorité propriétaires permet d’alimenter la ville de Butembo en viande et lait. Cela fait à ce que le prix soit abordable et permettant à la population Bubolaise de consommer la viande.

Principales sources d’énergie
    1. Bois de chauffage (65%)
    2. Groupes électrogènes (20%)
    3. Panneau solaire (25%)
    4. Micro central (5%)
    5. Charbon de bois (60%)

 


Situation sanitaire

Nombre d’hôpitaux 3
Nombre de centre de santé 33

La ville de Butembo a à son sein deux zones de santé : la zone de santé Urbaine de Butembo qui comprend les communes de Kimemi et Vulamba et la zone de santé de Katwa qui comprend les communes de Mususa et de Bulengera.

Endemies déclarées : Le paludisme, les maladies diarrhéiques, les verminoses, les infections en voie respiratoire, la tuberculose et les SIDA et IST, le diabète, l’anémie. Les médicaments traceurs au cours de l’année est ASAQ, SRO, Paracetamol, Amoxycilline, ampiciline. L’hôpital général de référence de Matanda a une capacité d’accueil de 200 lits, avec 4 médecins généralistes et géré par BDOM. Son état est bon. Celui de Katwa a une capacité d’accueil de 250 lits avec 10 médecins, 65 infirmiers et géré par la CBCA. Son Etat est très bon.

L’Hôpital général de référence de KITATUMBA a une capacité d’accueil de 90 lits avec deux médecins et son état est bon. Il est géré par l’Eglise catholique.

Maladies les plus récurrentes
  1. Le paludisme,
  2. les maladies diarrhéiques,
  3. les verminoses,
  4. les infections en voie respiratoire,
  5. la tuberculose et les SIDA et IST


Education

Enseignement primaire et secondaire
Ecoles primaires 221
Ecoles secondaires 179

La division provinciale de l’EPSP/Nord-Kivu II encadre aussi des enfants de moins de 5 ans dans des écoles officielles de gardiennage, patronnées par l’UNICEF, appelées Incapables communautaires d’Eveil. Ces écoles aident les parents économiquement faibles, incapables de faire inscrire leurs enfants dans les écoles privées où les frais sont très élevés. Ici, l’UNICEF poursuit son programme de faire scolariser tous les enfants.

La sous-division Urbaine de l’EPSP a à son sein 400 écoles dont 221 sont primaires et 179 secondaires. Elle enregistre  au primaire 101 208 écoliers dont 52242 de sexe féminin et au secondaire 58 538 élèves dont 31585 de sexe féminin.

La ville de Butembo comprend les Espaces communautaires d’Eveil suivants : ECE KIRIVA, ECE VUVATSI, ECE KAVIKENE, ECE KITULU, ECE, VUHIRA, ECE MASOY, ECE MALENDE, ECE BULENGERA, ECE MUSUSA, ECE VUHIRA, ECE VUSYANO, ECE VUHUMBI.

La sous-division comprend les écoles Catholiques, Kimbanguistes, Protestantes (CEPAC, CECA 20, ECP, CEBA),Musulmanes, non conventionnées et privées.

Enseignement supérieur et universitaire
Universités 14
Instituts supérieurs 26

En ville de Butembo, il existe une Université Officielle qu’est l’UOR : l’Université Officielle de Ruwenzori qui fonctionne au quartier KITULU, cellule MUSUSA, n° 42 en commune MUSUSA.

Les facultés qu’elle organise :

  • Faculté de Médecine, Département de Santé Publique,
  • Faculté de psychologie et science de l’Education,
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion,
  • Faculté des Sciences Sociales, Politiques et Administratives,
  • Faculté de Sciences de Communication et de l’Information,
  • Faculté des Sciences Exactes,
  • Faculté des Sciences Appliquées.

Les instituts Supérieurs de l’Etat installé en ville sont :

  1. L’ISTM Butembo (Institut Supérieur des Techniques Médicales de Butembo),
  2. L’ISP Muhangi : (Institut Supérieur Pédagogique de Muhangi),
  3. L’ISPT Muhangi : (Institut Supérieur Pédagogique Technique de Muhangi),
  4. L’ISAM : Institut Supérieur des Arts et Métiers- Lubero,
  5. L’IBTP : Institut de Bâtiments et de travaux publics,
  6. ENACTI : Ecole Nationale du Cadastre et des Titres Immobiliers,
  7. ISC Butembo,
  8. UNOUV : Université Ouverte, autrefois dénommée CIDEP (Centre Interdisciplinaire pour le développement et l’Education Permanente).
  9. ISCA : (Institut Supérieur de Chimie Appliquée),
  10. UNIFA : Université Islamique AL’FATHU
  11. L’UEMA : Université Evangélique pour la Mission en Afrique,
  12. BIU : Butembo International University
  13. ISDR KITSOMBIRO
  14. ISEAVF BUTEMBO (Institut Supérieur pour l’Etude Agronomique, Vétérinaire et Forestière)

Les instituts Supérieurs et Université Privés installé en ville sont :

  1. UCG : Université Catholique de Graben qui organise les Facultés suivantes : Sciences agronomiques, Droit, Sciences Economiques et de Gestion, Médecine Humaine, Médecine vétérinaire, Sciences sociales, Politiques et Administratives.
  2. L’UNIC : Université du CEPROMAD avec comme facultés : Droit, Management et Sciences Economiques.
  3. L’ULPGL/Campus de Butembo : Université Libre des Pays des Grands Lacs qui organise les facultés suivantes : Théologie, Psychologie et Sciences de l’Education, Sciences Economiques, Gestion et Informatique, Santé et Développement Communautaire.
  4. L’UDGB : Université Divina Gloria de Butembo  qui organise les facultés suivantes : Sciences de Gestion et Informatique, Pharmacie, Théologie, Psychologie et Sciences de l’Education, et Relations Internationales.
  5. ULD : Université Libre de Développement qui organise, les facultés suivantes : Education, Economie, Agronomie, Construction et travaux Publics.
  6. ISEAB : Institut Supérieur Emmanuel d’Alzon Butembo et organise le département suivants : Sciences et Techniques de Développement, Sciences d’Information et de communication sociale, et Philosophie.
  7. ISPKI : Institut Supérieur Polyvalent du Kivu,
  8. UNICO : Université Islamique du Congo,
  9. UNIDEC : Université de Développement du Congo,
  10. ISPTGL : Institut Supérieur Technique Protestant des Grands Lacs,
  11. ISRMN : Institut Supérieur de Recherche en Médecine naturelle,
  12. UCV : Université Chrétienne de Virunga,
  13. ISTDL : Institut Supérieur des Techniques de Développement du Lac,
  14. UBC : Université Baptiste du Congo,
  15. ISIG : Institut Supérieur d’Informatique et de Gestion du Graben,
  16. ATA : Académie Technique des Arts,
  17. ISCAF : Institut Supérieur de Commerce et des affaires,
  18. ISAD : Institut Supérieur d’Administration et de Développement,
  19. ISDR/Grands Lacs,
  20. ISDR Saint Joseph,
  21. ISDR Goma,
  22. ISGA : Institut Supérieur de Gestion des affaires,
  23. ISIDE :

Sur recommandation de la Conférence des Chefs d’Etablissements de l’Enseignement Supérieur et Universitaire concernant la prolifération des institutions d’ESU en ville de Butembo, l’Autorité Urbaine a constitué une commission chargée d’éradiquer cette prostitution de l’espace universitaire où certaines institutions fonctionnent sans actes juridiques de création et d’autorisation de fonctionnement.

C’est ainsi que 22 institutions d’Enseignement Supérieurs et Universitaire ont été frappées d’interdiction de fonctionnement par l’arrêté N°3072/…./K.66/2013.

Mais après recours déposés par dix institutions, notamment l’UBC, l’AL’FATHU « UNIFA », l’UCV, l’ISTDM, l’ISPKI, l’UCE, l’ISDR/GL et ISRMN, l’Autorité urbaine a, après examen de leurs dossiers, signé un autre arrêté n° 3072/VB/24/K.66/2013 portant levée de mesure d’interdiction de fonctionnement de 5 institutions d’Enseignement Supérieur et Universitaires en date du 2 Décembre 2013. Il s’agit de :

  1. UBC
  2. UNIFA
  3. UCV
  4. ISPTGL
  5. ISRMN.


ONG et projets

Nombre d’ONG 58
Principales activités des ONG
  • Santé,
  • Education,
  • Droits humains,
  • Bonnes gouvernances,

Eglises et communautés religieuses

Les relations entre les autorités politico-administratives et les communautés religieuses sont généralement bonnes pour autant préciser que la population de la ville de Butembo se retrouve dans toutes les communautés qui sont toutes monothéistes. Beaucoup de communautés religieuses interviennent surtout dans le domaine de la santé et Education.

ONG à caractère philanthropique et humanitaire

Les relations sont bonnes avec l’Etat. Ces ONG interviennent tant soit peu en cas des calamités, disettes ou catastrophes. Il s’agit de CARITAS/CONGO, CICR, OXFAM….

Ces mêmes organisations ont intervenu en vivres et non vivres en faveur des populations fouillant les combats des forces loyalistes contre les rebelles des ADF NALU en territoire de Beni.

ONG de développement

Les relations sont au bon fixe étant donné que ce sont ces ONG qui contribuent au développement général de l’Entité dans le cadre des infrastructures sanitaires par l’adduction d’eau potable (BDD, CAUB, CEPROSSAN, HYFRO,…).

L’ONG AAA (Agro action allemande) n’est plus active en ville de Butembo depuis l’expiration de son contrat vis-à-vis des bailleurs des fonds en 2012.

ONG de Droit de l’homme

Les relations sont très positives car ces ONG contribuent au recouvrement des droits de la paisible population sur le plan juridictionnel.

Principaux projets de développement financés par le Gouvernement
  • La construction et asphaltage de la Route Nationale n° 4 (Grand Route) en ville de Butembo  qui quitte Beni – Butembo – Goma (Financement gouvernement Central)
  • La construction d’un bon bâtiment de la mairie (Hotel de ville de Butembo), financement gouvernement provincial.
  • La construction et asphaltage de la route provinciale de Butembo « Rue d’Ambiance) actuelle dénommée RUE DENIS PALUKU (Financement gouvernement Provincial).
  • Construction de plusieurs ponts au niveau de quatre communes de la ville de Butembo.
Principaux projets de développement sous financement autre que le Gouvernement

Protection de l’Enfance, de l’Encadrement des enfants non accompagnés ; l’éducation de la masse populaire en nutrition, la prise en charge psychosociale et médicale. Des ateliers des formations et des plaidoyers en faveur des victimes de violence sexuelle, suivi des victimes du VIH SIDA par PSM/RDC, CEFADES, PNMLS, ECO SIDA…


Accessibilité et tourisme

Accessibilité de la ville
Routes Oui
Voies aériennes Oui
Biefs navigables Non
Train Non

L’accès à la ville de Butembo se fait soit par voies routières soit par voies aériennes par un aérodrome au niveau de la ville de Butembo , quartier Ruhenda. La route permettant d’entrer et de sortir de laville est la nationale (qui connecte le territoire de Rutshuru au Sud et le territoire de Beni au Nord en passant par la ville de Butembo) et qui est en mauvais état. Etant donné que les grands opérateurs économiques importent leurs marchandises de la Chine, Dubaï en passant par Kenya jusqu’en RD Congo via Ouganda, la route nationale en provenance de Beni et de Rutshuru leur servent à l’aide des grands camions et bus transportant divers articles et produits manufacturés, produits pétroliers et ciments malgré l’état de délabrement de cette dernière. Aussi de gros du trafic des marchandises agricoles se fait par cette route.

Par voie aérienne, des avions petits porteurs quittent la ville de Goma et de Beni vers  la ville de Butembo par un aérodrome.  L’accès par train et par bief navigable n’existe pas en ville de Butembo.

Réseaux de communication
Africel Non
Airtel Oui
Orange Oui
Tigo Oui
Vodacom Oui

La majorité de réseau de télécommunication en RD Congo existe en ville de Butembo dont Vodacom occupe une grande partie avec une qualité  satisfaisante; du point de vue disponibilité des produits, les cartes, sims blanches et fash y sont. Ce réseau vodacom a un service de transfert d’argent M-Pesa qui est disponible. Le réseau Airtel couvre aussi une grande partie avec une qualité plus satisfaisante et avec disponibilité de leurs produits (les cartes, sims blanches et fash) et un service de transfert d’argent Airtel Money. Le réseau Tigo est aussi opérationnel avec une qualité moyennement bonne et couvrant une grande partie avec disponibilité des produits (les cartes, sims blanches,…) et un service de transfert d’argent appelé Tigo Cash. Le réseau Orange couvre aussi la ville de Butembo. Ce réseau ne dispose pas un service de transfert d’argent dans la ville. Le réseau Africel n’existe pas à Butembo.

Attraits touristiques
Parcs Oui
Jardins botaniques Non
Jardin zoologiques Non
Chutes d’eaux Non
Sites touristiques Oui
Sites sacrés Non

Au niveau de la ville de Butembo, il n’exite pas un parc, un jardin botanique, un jardin zoologique, une chute d’eau, des sites sacrés. Il a seulement des sites touristiques  souvent à des hôtels comme hôtel de Butembo.

Espèces phares de la faune

Donnée non disponible

Espèces phares de la flore

Donnée non disponible


Situation sécuritaire

La situation sécuritaire a été relativement calme dans la ville de Butembo, sauf quelques cas de tuerie et d’enlèvement (kidnapping)  de la paisible population perpétrés par des bandits inconnus.  Les membres du comité urbain de sécurité se sont donné corps et âme, sans fermer l’œil, à parler de la sécurité de la ville hebdomadairement. Ils ont tenu des réunions de sécurité, lesquelles ont été appuyées par d’autres partenaires comme la MONUSCO qui a donné le meilleur  d’elle-même pour participer à toutes les rencontres sécuritaires, exécuter les recommandations leur adressées en séances de sécurité, participer aux patrouilles mixtes et croisées diurnes et nocturnes, solidifier certaines maisons de détention bien que pas beaucoup.


Opportunités de développement

Les infrastructures routières constituent en premier lieu la principale opportunité de développement en ville de Butembo, heureusement que le Président de la République ainsi que le gouverneur se sont démenés tant soit peu pour le financement de l’asphaltage de la route nationale N° 4 et la route provinciale appelée Rue d’ambiance en ville de Butembo, ce qui est très encourageant.

L’Energie (Eau et Eléctricité) vient en deuxième position pour permettre les activités industrielles artisanales dans la ville de Butembo permettre la diminution des chômages et augmenter le pouvoir d’achat de la basse population.

L’agriculture et l’élevage sont aussi d’une grande importance capitale car elles sont encore non industrielles conduisant à une sous-exploitation des sols disponibles. La demande en produit d’animaux d’élevage ne fait que croitre étant donné l’augmentation croissante de la population de la ville de Butembo.