Territoire de Poko

Fiche du territoire

Mise à jour le 31 mars 2017

Province Bas-Uele
Superficie 22 909 km²
Taille estimée de la population 436 293 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’administration du Territoire)


Carte administrative


Données géographiques et culturelles

Données géographiques

Créé par le décret colonial du 12 mars 1912

  • Situé au Nord à l’Est de la République Démocratique du Congo, dans la province du Bas-Uélé.
  • Situé entre 2° Longitude Nord et 4° latitude Est, avec 410 m d’altitude au mont MANGIANA.
  • Le climat est sec et humide avec une alternance des saisons en deux fluctuations climatiques, deux saisons dont la saison de pluie qui s’étend de mars à novembre, avec 15jours de sècheresse dans la première quinzaine du mois de juillet et la saison sèche qui va de décembre à février, avec une température ambiante de 26 à 30°c.
  • Type de sol : Argilo-sablonneuse et du calcaire qui fait de POKO un territoire essentiellement agricole.
  • Relief : parsemé des plaines boisées et herborisées, à l’Est nous avons des montagnes (précisément à MADI la chaine de montagne reconnue sous le nom de mont MELINDA); au Nord, au Sud et Sud-est nous pouvons voir l’espace vert couvert de forêt et de savanes.
  • La végétation est verdoyante au Sud  Est et au Sud à l’Ouest, tandis que la savane parsemée de galeries forestières ; au Sud on trouve certaines espèces animales entre autres les lions, OKAPI et d’autres petits animaux.
  • Hydrographie : on peut compter quatre principaux cours d’eau à savoir : la rivière UELE, BOMOKANDI, la KPOKO qui a étymologiquement l’origine du nom du territoire de POKO et enfin la MAKENDO. L’on peut faire remarquer que de ces rivières il y a d’importantes chutes qui s’avérent utiles pour la construction de centrales hydro-électriques.
  • Population : la population du territoire de POKO est estimée à 406200 habitants avec une densité moyenne de 8 habitants par Km².
Particularités et richesses du territoire
  • Le territoire de POKO a un bon nombre de points de particularité qui le distingue des autres territoires mais parmi ceux-ci nous présentons trois points essentiels à savoir : d’abord son abondance en eau, du fait d’un nombre important des cours d’eau qui le traversent, ensuite sa végétation et son sol (suite à sa végétation verdoyante et herborisée on peut trouver d’importantes espèces de chasse et d’autres à conserver ainsi qu’un sol favorable à l’agro pastorale ) et enfin son sous sol essentiellement riche en minerai en l’occurrence l’or et le diamant.
  • Particularités physiques : chaines de montagnes qui abondent le Sud à l’Est du territoire, culturelles : quelques artisans peuvent être identifiés dans le territoire notamment sculpteurs à ivoire, bois et terre (poterie) quelques guérisseurs, cordonniers, tailleurs, presse à huile traditionnelle; économiques : les artisanaux d’exploitation minière.
Données culturelles

Six tribus composent la population du territoire de POKO à savoir :

  1. les ZANDE qui sont majoritaires, ils sont les occupants ayant chassés les   pygmées
  2. les RAMBO : ils sont minoritaires
  3. les KANGO : minoritaire mais non négligeable
  4. les LELE : aussi minoritaire mais non négligeable
  5. les MADI : même nomenclature
  6. les PYGMEES qui furent les premiers occupants du territoire de POKO.
  • Caractéristiques culturelles : Ivoire, bois, poterie etc. Ainsi le territoire compte 22 guérisseurs, quelques cordonniers, 8 marmites, 8 scieurs de long et 50 presses à huile.
Langues parlées dans ce territoire
  1. Lingala
  2. Pazandé
  3. Kibarambo
  4. Swahili

Dans ce territoire le Lingala est la langue parlée par la majorité de la population et dans tous les milieux. Le pazandé est surtout parlé par les anciens occupants du territoire après les pygmées, ces derniers occupent une de deux rives de la cité du territoire, et le Kibarambo est la langue parlée par les autochtones de l’autre rive de la cité du territoire.

Principales activités
  1.  Agriculture
  2. Chasse
  3. Pêche
  4. Petit commerce
  5. Exploitation minière artisanale
  6. Cueillette

La majeure partie de la population du territoire vit de l’agriculture, celle- ci est l’activité principale de la population  et vient ensuite la la chasse qui est aussi importante dans le territoire vu la présence non négligeable des forêts et savanes. La pêche quant à elle s’explique par la présence de rivière et cours d’eau.


Situation économique

Revenu journalier moyen Donnée non disponible
Taux de change flottant appliqué au 31 mars 2017
Vendeur : 1$ = 1 350 FC Acheteur : 1$ = 1 300 FC
Nombre d’opérateurs économiques 101

Principaux opérateurs économiques
  1. RICHAPHAR, commerce pharmacie, exploitation familiale, appartenant à KAKULE LEGHENDO
  2. AMAPHAR, commerce pharmacie, une employée, appartenant à MWADERA AMANI Chrysostome
  3. ETS MATHE, commerce Boutique, familiale, appartenant à KAKULE MATHE
  4. KOMBIPHAR, commerce pharmacie, familiale, appartenant à KASEREKA KOMBI
  5. ETS DIEU D’AMOUR, commerce Boutique, familiale, appartenant à MUHINDO KYAVU

Ces opérateurs se trouvent dispersés dans les différents centres commerciaux du territoire à savoir, le centre POKO, NIAPU et AMADI. Quant à savoir depuis quand ils exercent les activités dans le territoire aucun détail n’est disponible.

Principales activités des opérateurs économiques
  1. Commerce
  2. Vente des produits alimentaires
  3. vente des produits pharmaceutiques
Principales activités des PME/PMI
  • battage de riz par les rizeries
  • Production de farine par les moulins
  • Fabrication des meubles par des petits ateliers informels
  • Achat et revente des biens de consommation et pièces de rechange

Les rizeries sont les PMI qui opèrent dans le cadre de battage de riz, à coté de celle-ci s’alignent les moulins mais qui ne sont pas trop sollicités étant donné que le riz est le produit le plus couramment consommé dans le territoire. Les petits ateliers sont peu nombrables et les boutiques offrent les biens de consommation et pièces de rechange.

 

Grandes entreprises locales

Pas de grande entreprise dans le territoire de POKO, les activités économiques sont essentiellement le petit commerce, les rizeries et pharmacies.

Principaux produits agricoles
  • Riz
  • Banane
  • Arachide
  • Manioc
  • Maïs

L’on a constaté depuis l’année passée que la production de paddy fait le record du territoire de POKO avec une production annuelle de 15354 tonnes, utilisée surtout pour la consommation alimentaire locale ensuite le manioc avec une production annuelle de 13983 tonnes. Le manioc est consommé soit en chikwange soit en tubercules bouillies. Il est suivi de banane avec une production annuelle de 13382 tonnes. La banane est aussi consommée comme aliment mais aussi on l’utilise pour la fabrication de l’alcool. L’arachide est produit aussi en grande quantité et est souvent consommé comme condiment dans les légumes. Le Soja est produit à faible quantité, et est utilisé pour la consommation alimentaire locale, surtout l’alimentation des enfants. L’huile de palme est produite en quantité importante par quelques habitants. Il est utilisé pour la consommation locale et est aussi utilisé pour la fabrication de savons.

Principaux produits non agricoles
  • Minerai( or, diamant, bauxite, etc.)
  • produit de la peche
  • produit de la chasse

Les produits non agricoles les plus consommées dans le territoire de POKO sont des produits forestiers non ligneux ( viande des bêtes sauvages, poissons frais ; et certains insectes sauvages). Ils sont prélevés dans les forêts et rivières situées non loin des habitations et sont consommées durant toute l’année. Ils sont destinés à la consommation locale et sont trouvés dans tous les coins du territoire de POKO.

Principales sources d’énergie
  • Bois 
  • Piles
  • Huile de palme

Le territoire de POKO ne bénéficie d’aucune centrale hydro-électrique en marche. La source d’énergie utilisée par la majeure partie de la population est la pile électroménagère d’une part et l’huile de palme d’autre part. Le bois est utilisé pour la cuison et pour tant le territoire bénéfice d’importante chutes et rivières. 


Situation sanitaire

Nombre d’hôpitaux 2
Nombre de centre de santé 31

  • Nombre d’HGR, CS, ZS du territoire : Le territoire de POKO compte deux hôpitaux de référence, il s’agit de l’hôpital général de référence de POKO et celui de VIADANA, ainsi le territoire de POKO est doté de deux zones de santé, notamment la ZS de POKO renfermant un hôpital général de référence et 18 centres de santé, et la ZS de VIADANA, qui compte un hôpital général de référence et 13 centres de santé. Ces images ci-dessus sont celles de l’hôpital général de POKO
  • Nombre de médecins et infirmiers : le territoire de POKO comptent cinq médecins dont trois médecins pour la zone de santé de POKO et deux pour celle de VIADANA, le territoire compte également 89 infirmiers dont 49 pour la zone de santé de POKO et 38 pour celle de VIADANA. Signalons que le territoire compte 7 accoucheuses dont 5 dans la zone de santé de POKO et 2 dans celle de VIADANA.
  • La capacité d’accueil est suffisante pour le territoire, De manière quantitative quant à la capacité des HGR du territoire,l’HGR Poko a une capacité d’accueil de 150 lits et l’HGR Viadana 100 lits, mais certains lits ne sont pas installés.
  • Les infrastructures sanitaires ne sont pas en bon état en général pour les deux zones de santé.

Disponibilité des médicaments : les médicaments sont bien disponibles dans toutes les zones de santé du territoire de POKO.

Maladies les plus récurrentes
  1. Paludisme (cause des anémies)
  2. infections respiratoires aigües
  3. Diarrhées
  4. Infections sexuellement transmissibles
  5. Amibiase 

Les maladies ci-haut cités sont observables aussi bien pour la zone de santé de POKO que pour celle de VIADANA, surtout le paludisme qui est trop sévère ce dernier temps, causes des anémies chez les enfants.


Education

Enseignement primaire et secondaire
Ecoles primaires 156
Ecoles secondaires 57

Nombre d’enseignants : le territoire de POKO compte 1143 enseignants. Quant à la qualité de l’enseignement, c’est le programme national qui est enseigné et la sous division a distribué des manuels scolaires aux écoles.

 

Enseignement supérieur et universitaire
Universités 0
Instituts supérieurs 2

Nombre d’instituts supérieurs : il n’existe pas encore d’Université à POKO jusqu’à nos jours. Ce pendant l’on peut signaler l’existence d’une Institut Supérieure de Développement Rural, qui a été agrée par l’arrêté ministériel N°ESURS/CABMIN/A3/182/96 du 17/10/1996, l’autorisant à organiser des enseignements au premier et au second cycle ainsi qu’une année de préparatoire, mais qui a connu tant des problèmes d’ordre financier, ceux-ci ont handicapé le fonctionnement de l’institution pendant plusieurs années, ce n’est qu’encore en 2010 que l’ISDR revient avec un première année académique qui a connu un effectif total de 21 étudiants. . L’institution est dénommé ISDR/AMADI et compte pour l’année en cours un total de 38 étudiant régulièrement inscrit pour l’année académique 2015-2016.

Filières dans chaque institut : l’ISDR organise six filières à savoir :

  • Environnement et développement durable
  • Gestion des entreprises de développement rural
  • Administration rurale
  • Organisation sociale
  • Planification régionale
  • Techniques rurales.   Nombre d’étudiants : pour ce qui concerne l’année en cours, l’ISDR compte seulement 73 étudiants dont 17 filles.

Nombre d’enseignants : 2 professeurs propres  à l’institution et 6 professeurs visiteurs arrivent au cours de cette, l’institution deux chefs des travaux et 42 assistants.

A coté de l’ISDR/AMADI, s’est ajouté l’ISTM Poko qui a un effectif de 21 étudiants avec deux filières, à savoir: l’hospitalière et la pédiatrie.


ONG et projets

Nombre d’ONG 6
Principales activités
  1. Santé
  2. Education
  3. Soutien agricole

Dans le territoire de POKO il n’y a pas vraiment d’action palpable des ONGs internationales oeuvrant dans les secteurs du territoire, sauf une petite observation de Sanru, Action Damiers et GAVI dans le secteur de santé , mais l’on peut signaler que l’UNICEF intervient dans le secteur de l’éducation et quelques fois dans le domaine de la santé à coté de l’OMS, entant qu’agence des Nations unies. Le FW a distribué quelques intrants agricole et il y a de cela plusieurs années.

Principaux projets de développement financés par le Gouvernement
  • Ecole primaire MANGIAMA
  • Ecole primaire Saint JEAN
  • Ecole primaire MANGORO

A part les deux écoles construites par le gouvernement via le canal de BCECO et une via le fonds social, il n’ya pas d’autres réalisations concrètes financées par le gouvernement.

Principaux projets de développement sous financement autre que le Gouvernement

Pas de réalisations concrètes dont bénéficie le territoire de POKO, s’agissant de financement autre que le gouvernement.


Accessibilité et tourisme

Accessibilité du territoire
Routes Oui
Voies aériennes Oui
Biefs navigables Oui
Train Non

Le territoire de POKO est   ccessible par voie rpotière, se fait soit par voies routières; biefs navigable et par voie aérienne via deux petits aérodromes.

Les routes permettant d’entrer et de sortir du territoire sont les petites routes en terre et en très mauvais état (qui connecte POKO au territoire de BAMBESA) et (qui relie POKO à la cité d’Isiro).

Pas de route coupée dans le territoire, seules les motos circulent avec cet état des routes, ainsi l’administrateur a initié des travaux (SALONGO) pour élargir la route mais fautes de matériels les travaux sont arrêtés. Le territoire de POKO n’a rien comme outils d’entretien routier alors qu’il y  a un bureau des travaux publics. Il ya deux petits aérodromes dans le territoire dont l’un se trouve à POKO centre en mauvais état et l’autre se trouve à AMADI en pleine route et en mauvais état.

Réseaux de communication
Africel Non
Airtel Oui
Orange Oui
Tigo Non
Vodacom Oui

Le territoire de Poko est actuellement couvert par trop réseaux de télécommunication à savoir: Vodacom, Orange et Airtel mais qui ne couvrent pas la totalité du territoire car jusqu’aujourd’hui il y a encore des chefferies non couvertes par le réseau.

Les produits et services sont disponibles mais en quantité non suffisante, pas de Sim blanche, un seul opérateur effectue le transfert d’argent et cela pour le seul réseau Vodacom.

Attraits touristiques
Parcs Non
Jardins botaniques Non
Jardin zoologiques Non
Chutes d’eaux Oui
Sites touristiques Non
Sites sacrés Non

Il y a quelques chutes dans le territoire qui sont aussi jolies à voir.

Espèces phares de la faune
  • Singes
  • Eléphants
  • Lions
  • Oiseaux (plusieurs types)
  • Sangliers
  • Buffles
Espèces phares de la flore
  • Savane
  • Forêt


Situation sécuritaire

Le territoire de POKO est d’une situation sécuritaire généralement calme, sauf dans certains coins où l’on peut signaler la présence de LRA et des mésententes entre les MBORORO (éleveurs) et les agriculteurs. La presence des Mbororo n’est pas nuisible à la securité étant donné que ceux ci ne forment pas un groupe armé.


Opportunités de développement

La route peut faciliter plusieurs activités notamment commerciales et d’intérêt general, par la route les produits sont échangés entre territories mais également la production agricole est écoulée vers les centres de consummation à travers la route. Qu’il s’agisse des agents de la FEC, tout comme l’AT, ils plaident tous pour l’état de la route.

De notre analyse en tant qu’expert, nous sommes de leur avis car la route est la clé de voute pour tout activité économique et même Philanthropique dans le territoire.Le territoire possède d’énormes potentialités, tant agricole que minière, à travers la route les investisseurs connaitrons le territoire, ainsi pour que le territoire encaisse il faut des échanges avec des territoires voisins.

Le territoire de POKO est traversé par plusieurs cours d’eau avec d’importantes chutes pour doter celui-ci d’une centrale électrique de grande envergure.

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique