Territoire de Budjala

Fiche du territoire

Mise à jour le 31 mars 2017

Province Sud-Ubangi
Superficie 13 473 km²
Taille estimée de la population 522 754 hab.

(source: Rapport annuel 2016 de l’Administration du Territoire)


Carte administrative


Données géographiques et culturelles

Données géographiques

Le territoire de Budjala institué par l’ordonnance nº21/84 du 13 Avril 1955 ; mais il a été créé le 30 juin 1906 par monsieur GOSSEY surnommé LONGWANDO et c’est lui qui fut le premier administrateur colonial du territoire.

. Les limites territoriales se présentent de la manière suivante :

  • Au Nord : territoire de Gemena et de Businga
  • Au Sud : territoire de Bomongo dans la province de l’Equateur Lisala dans la province de Mongala et Makanza
  • A l’Est : territoire de Lisala
  • A l’Ouest : territoire de Kungu.

Coordonnées géographiques 

  • Le territoire d’Aketi est situé à 437 m d’altitude (au-dessus de l’océan)
  • Sa longitude est de : * 25° à l’Est * 25-30° à l’Ouest
  • Sa latitude est de 0.15° au Nord et 0.52° au Sud

Climat

Le territoire de Budjala a comme climat équatorial, mais de type humide subdivisé en deux saisons :

  • La saison sèche qui dure trois mois (Décembre à Février) ;
  • La saison pluvieuse qui dure neuf mois (Mars à Novembre).pérennes ainsi qu’agro-pastorale.

Ce territoire est traversé par des rivières telles que Mongala, Lwabo, Mbanga, et Sumba qui se situent dans le secteur de la Mongala et la rivière SAW qui chevauche les secteurs Banza, Bolingo et Ndolo-liboko.

Particularités et richesses du territoire

Le territoire renferme les minerais non encore exploités dans son sous-sol, telle que le diamant qui est en exploitation paysanne.

On y trouve de foret vierge qui renferment des animaux sauvage (singe, antilope, serpent, sangulier, etc.) et des rivières contenant different sorte des poissons et aussi des reptiles telle que le caïman et le crocodile. 

Données culturelles

Le territoire de Budjala est territoire multiculturelle, on y trouve 4 grandes tribus dont le Ngwandi Ngili qui sont majoritaire, puis le Mbanza, le Ngombe et enfin le Nkunda

Langues parlées dans ce territoire
  • Lingala (99%)
  • Ngwandi
  • Mbanza
  • Ngombe
  • Nkunda

Dans ce territoire le lingala est la langue parlée par la quasi-totalité de la population et dans tous les secteurs et groupements, vient ensuite la langue de Ngwandi et Mbanza.

Principales activités
  • Agriculture
  • Pêche
  • Elevage
  • Petits commerces

L’agriculture est considérée comme étant l’activité principale du territoire parce que la plus part de la population ne dépendent que de l’agriculture.

La pêche vient en second lieu, le territoire est entouré des rivières qui contiennent une quantité abondante des poissons.

L’élevage a un peu diminué dans le territoire suite à la fermeture de nombreuse plantation mais tout de même il en a certain plantation qui subsiste en fond leur activité.

L’importation de produits manufacturé est une activité que peu de personne utilise parce que ça demande beaucoup de moyen financier (cash).


Situation économique

Revenu journalier moyen Donnée non disponible
Taux de change flottant appliqué au 31 mars 2017
Vendeur : 1$ = 1 500 FC Acheteur : 1$ = 1 400 FC
Nombre d’opérateurs économiques 129

Principaux opérateurs économiques
  • Etablissement La référence opérant dans la vente en détail des produits manufacturés, employant 4 ouvriers
  • Boutique David Cizungu opérant dans la vente en détail des produits manufacturés, employant 3 ouvriers
  • Justin ABOKO opérant dans la vente du bois et meuble préfabriqué, employant 4 ouvriers

Il existe une dizaine d’opérateurs économiques dans le territoire de Budjala. Plus de la moitié de ces opérateurs se trouvent dans la cité de Budjala. Ces opérateurs ont comme principales activités le commerce des produits manufacturés (habits, pagnes, matériaux en plastiques, marmites, appareils électroménagers….) en provenance des pays limitrophes.

Justin ABOKO qui est le seul grand fournisseur de bois et meuble préfabriqué dans le territoire.

Principales activités des opérateurs économiques
  1. Transport
  2. Commerce
  3. Petit commerce
Principales activités des PME/PMI

Production et vente de cacao

  1. Production et vente d’hévéa
  2. Production et vente du café
  3. Production et vente du riz
  4. Production et vente d’huile de palme
  5. Production et vente de manioc
  6. Production et vente de maïs

Dans le secteur de Banza, la plantation Cacaoco-BULU, Kangayani et la Paroisse de Ndage ont réalisé une production de 47737,5 tonnes des produits vivrière et 11600 tonnes des produits d’exportation ;

dans le secteur de Bolingo, la plantation DJIBA, Burex-Bolingo, Burex-Ngwenze, Petit séminaire de Yakamba ont à leur tour réalisé une production de 16873,27 tonnes des produits vivrières et 1340 tonnes des produits exporté ;dans le secteur de Mongala/Kuma, la plantation Mina, la paroisse de Gwaka, la paroisse de Mbaya ont aussi fait comme production 19931,30 tonnes des produits vivriers ; dans le secteur de Ndolo-Liboko, la paroisse de Ngbelenge et celle de Banga-Bola ont réalisé une production de 5071,08 tonnes des produits vivrières et 784 tonnes des produits d’exportation ;dans le secteur Ngombe-Doko, la plantation Bokongo, Balabala, Bagenza ont réalisé une production de 4739,68 tonnes des produits vivrière.

Grandes entreprises locales
  1. Société Miluna
  2. SIAC (société industrielle et agricole au Congo)
  3. SCC (Société de Culture au Congo) BOKONGO
  4. BALABALA
  5. JIBA
  6. WOZO 1
  7. BAKENZA.
Principaux produits agricoles
  1. Manioc
  2. Maïs
  3. Riz
  4. Palmier à huile

Le manioc est l’un des aliments de base dans le territoire et est consommé sous de forme de chikwange, les feuilles de manioc comme legume dans tous les secteurs du territoire de Bujdala. La production annuelle n’est pas précisée.

Le maïs est également produit en très grande quantité et est un des produits le plus exporté dans le territoire voisin et acheminé à Kinshasa. Il est consommé sous forme aliments et aussi transformé en alcool local appelé « Agene » et « lotoko».une partie de la production est également vendue aux territoires voisins.

Le palmier à huile, également utilisé pour la fabrication de savons et même vendu dans les territoires voisins et acheminé dans la ville province. Mais la production a fortement baissé à cause de la faillite de nombreuses usines.

Principaux produits non agricoles
  1. cacaoyers
  2. hévéa
  3. caféiers

Le cacaoyer, hévéa, et caféiers sont produits dans les plantations de CACAOYER-BULU, MILUNA…l’hévéa est produit et transformé en caoutchouc dans l’usine de BINGA, dans l’usine CACAOCO (cacao du Congo) KANTE BULU. Le caféier est produit à MILUNA et transformé à NOCAFEX.

 

Principales sources d’énergie
  1. Bois
  2. Charbon
  3. Energie solaire

Le territoire de Budjala est privé d’électricité. Le panneau solaire est la seule source d’énergie. Le bois et le charbon sont surtout utilisés pour la consommation ménagère.


Situation sanitaire

Nombre d’hôpitaux 7
Nombre de centre de santé 100

 

ZONE DE SANTE

Nombre d’HGR

Nombre des centres de santés

Nombre des médecins

Nombre d’infirmiers

Officiels

Privés

Hommes

Femmes

Hommes

Femmes

Budjala

2

23

37

4

2

76

35

Banga-Bola

1

10

2

3

0

66

18

Bulu

2

11

1

3

1

67

19

Mbaya

1

8

0

2

0

29

7

Ndage

1

16

2

3

0

45

11

Le territoire de Budjala possède 7 hôpitaux de référence et 100 centres de santé ayant 18 médecins dont 2 spécialiste en santé publique et une capacité d’accueil de 570 lits ; Concernant les 5hôpitaux de référence, un se trouve dans la cité de Budjala, 2 dans le secteur de Banza, 1 autre dans le secteur de Mongala et enfin 1 dans le secteur de Ndolo-liboko ; les 2 hôpitaux privés se trouvent respectivement dans le secteur de Bolingo et le secteur de Mongala/Kuma.

L’approvisionnement en médicament se fait trimestriellement à Bwamanda au Centre de Distribution Régional, CDR en sigle.

Maladies les plus récurrentes
  1. Paludisme
  2. Infections respiratoires aigues
  3. Infection sexuellement transmissible


Education

Enseignement primaire et secondaire
Ecoles primaires 425
Ecoles secondaires 265

ENTITES / SECTEURS

Ecoles Primaires

Ecoles Secondaires

 
  1. Budjala 1

267

158

 
 
  1. Budjala 2

158

107

 
 
 

La sous division de Budjala 1:

La taille totale des nouveaux inscrits en première année primaire dans les écoles de la sous Division (Tout âge confondu) est de 18555 élèves avec comme populations féminines de 8975 soit 48.4% de la population totale.

Et la taille totale des nouveaux inscrits en première année primaire  dans les écoles de la sous Division ayant l’âge officiel (6 ans) est de 6594 élèves avec comme populations féminines de 3111 soit 47.2% de la population totale.

La taille des inscrits au primaire dans les écoles de la sous-division (tout âge confondu) est de 70131 élèves, et celle dont l’âge varie entre 6 et 11 ans est de 48687 élèves soit 16.1% des inscrits.

La taille totale des nouveaux inscrits en première année secondaire dans les écoles de la sous Division (Tout âge confondu) est de 1560 élèves avec comme populations féminines de 580 soit 37.2% de la population totale.

Et la taille totale des nouveaux inscrits en première année secondaire  dans les écoles de la sous Division ayant l’âge officiel (12 ans) est de 802 élèves avec comme populations féminines de 329 soit 41% de la population totale.

La taille des inscrits au secondaire dans les écoles de la sous-division (tout âge confondu) est de 12366 élèves, et celle dont l’âge varie entre 12 et 17 ans est de 3010 élèves soit 23.1% des inscrits.

La sous division de Budjala 2 :

La taille totale des nouveaux inscrits en première année primaire dans les écoles de la sous Division (Tout âge confondu) est de 11155 élèves avec comme populations féminines de 5082 soit 45.6% de la population totale.

Et la taille totale des nouveaux inscrits en première année primaire  dans les écoles de la sous Division ayant l’âge officiel (6 ans) est de 7123 élèves avec comme populations féminines de 3061 soit 42.9% de la population totale.

La taille des inscrits au primaire dans les écoles de la sous-division (tout âge confondu) est de 32380 élèves, et celle dont l’âge varie entre 6 et 11 ans est de 11155 élèves.

La taille totale des nouveaux inscrits en première année secondaire dans les écoles de la sous Division (Tout âge confondu) est de 1471 élèves avec comme populations féminines de 441 soit 29.9% de la population totale.

Et la taille totale des nouveaux inscrits en première année secondaire  dans les écoles de la sous Division ayant l’âge officiel (12 ans) est de 1901 élèves avec comme populations féminines de 712 soit 37.4% de la population totale.

La taille des inscrits au secondaire dans les écoles de la sous-division (tout âge confondu) est de 5747 élèves, et celle dont l’âge varie entre 12 et 17 ans est de 3735 élèves soit 67.7% des inscrits.

Enseignement supérieur et universitaire
Universités 0
Instituts supérieurs 1

Il existe qu’un seul Institut Supérieur Pédagogique dans le territoire de Budjala, situé dans la cité de Budjala. Avant la supression des Instituts et Universités par le Ministre National de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU),  en 2014 on comptait dans le territoire 4 Instituts Supérieurs Pédagogiques, et dans ces 4 Instituts pour l’année 2014 avec un effectif de 172 étudiants dont 7 femmes. A l’Institut Supérieur Pédagogique trouve les filières gestions informatiques, l’anglais, le français, …

L’ISP  Budjala compte 128 étudiants pour 1 professeur et 35 assistants.


ONG et projets

Nombre d’ONG 20
Principales activités
  1. Agriculture
  2. Pêche.
  3. Santé

Dans le territoire de Budjala se trouvent quelques ONG locales et ASBL œuvrant dans le secteur de l’agriculture telle que CARITAS, AGRISAL, AEAP… D’autre ONG intervient dans le domaine de la santé telle que TOLIESA BANA qui intervient dans la mal nutrition des enfants et octroi de vivres à ces derniers. 

L’association Femme pêcheur est une association qui œuvre pour l’amélioration des conditions de la de la pêche dans la rivière SAW.

 

Principaux projets de développement financés par le Gouvernement
  1. PRRIS

Le PRRIS (Projet de Reconstruction et de Réhabilitation des Infrastructures Scolaires) est un projet financé par le gouvernement pour l’amélioration les conditions scolaires, c’est ainsi que le projet réhabilite 3 écoles dans la cité de Budjala.

 

Principaux projets de développement sous financement autre que le Gouvernement
  1. MEMISA-Belgique
  2. PARRSA
  3. PROSEB

MEMISA-Belgique est un projet Belge qui œuvre dans le secteur de la santé dans le territoire et a pour tache la rehabilitation de l’hôpital générale de référence de Budjala. Ce projet œuvre depuis 2002 dans le territoire.

Le PARRSA (Projet d’Appui à la rehabilitation et à la Relance du Secteur Agricole) est un projet financé par la Banque Mondiale dans le secteur agricole en vue d’améliorer la production vivrière dans le territoire. A part sont intervention dans le secteur de l’agriculture, il construit aussi de ponts et dalots sur de digues de SAW dans le secteur de Ndolo-liboko, la cité de Budjala, Yakamba…

Le PROSEB (Projet de Soutient de l’Education de Base) est un projet financé par la Banque Mondiale œuvrant depuis 2 ans qui construit des écoles primaires dans le territoire, il a en ses actives 5 écoles dans le territoire de Budjala en construction


Accessibilité et tourisme

Accessibilité du territoire
Routes Oui
Voies aériennes Non
Biefs navigables Oui
Train Non

L’accès au territoire de BUDJALA se fait soit par voies routières, soit par les biefs navigables.

La route permettant l’accès au territoire est la route nationale qui relie les territoires de GEMENA et celui de LISALA.

Par voie navigables, en provenance de Kinshasa les bateaux mettent maximum 2 semaines pour arriver dans le territoire de BUDJALA aux ports d’Akula dans le secteur de Mongala/Kuma  et au port de Likimi dans le secteur de Ngombe/Doko.

Réseaux de communication
Africel Non
Airtel Oui
Orange Non
Tigo Non
Vodacom Oui

A Budjala, le reseau Airtel a une couverture quasi totale du territoire. Par contre, le signal Vodacom est plus dédié au secteur de Mongala/Kuma.

Attraits touristiques
Parcs Non
Jardins botaniques Non
Jardin zoologiques Non
Chutes d’eaux Non
Sites touristiques Non
Sites sacrés Non

Le territoire de Budjala ne présente pas grand chose, en terme d’attrait touristique.

 

Espèces phares de la faune
  • caïman
  • singe
  • crocodile
  • antilope
  • serpent
  • sanglier
Espèces phares de la flore
  • Hévéa
  • Palmerai
  • Manguier sittelle
  • Bananier


Situation sécuritaire

La sécurité du territoire est stable, pas des conflits armés ni de vols à main armée; mais néanmoins on rencontre des conflits tribaux causés soit par un problème de répartition et appropriation de terrain agricole.


Opportunités de développement

Budjala est un territoire possédant des vastes plantations quasi non exploiter dans le secteur agricole; et la quantité produite les routes d’évacuation de ces deniers sont en mauvaise état ne rendant pas les producteur d’écouler leur produits comme bon le semble.

Exporter ces données pour tous les territoires
Visualiser ces données sous forme graphique